Pancakes pommes râpées, avoine et buttermilk !!!!

Il y a des mois que je me disais qu’il fallait absolument que je vous parle de cette recette de pancakes absolument divine ! Nous sommes… Voyons voir… fin avril… Il fait environ 2°c, le froid pique le nez, le vent souffle dans nos oreilles, il grêle, il pleut des chats et des chiens, les dix plaies de l’Egypte vont s’abattre sur nous… et les parisiens (entre autre) ont cette terrible impression de bénéficier d’ une double ration de la Toussaint dans leur bol de café du matin… Six heures du mat, j’ai des frissons, je claque des dents et je monte le son… ;) Bref. Un temps de chagrin.

Pour se remonter le moral, je ne sais pas vous, mais rien ne vaut  une petite assiette de pancakes bien chauds et moelleux qui embaument la cuisine. Vous le savez, je suis une inconditionnelle des pancakes bien fluffy, gonflés à souhait… Je teste plein de recettes… Jusque là je m’approchais mais je sentais que quelque chose m’échappait. En discutant avec une collègue aux origines canadiennes, elle m’a confié qu’elle ne faisait ses pancakes qu’avec de la levure et du bicarbonate venant de l’autre côté de l’Atlantique mais surtout… du buttermilk  !

Arrêtons nous un instant sur cet ingrédient : Je vais me contenter de copier/coller un extrait du super article de chez Une plume dans la cuisine (non je ne l’ai pas fait exprès… :) dans lequel est expliqué ce qu’est le buttermilk, pourquoi il est indispensable pour imiter le moelleux des pâtisseries américaines et enfin comment fabriquer son propre buttermilk. Perso, j’en trouve très facilement dans mon petit Franprix. je prends le Yoplait lait fermenté mais tout autre lait fermenté type Ribot fait parfaitement l’affaire !

Alors c’est quoi, Blomma alias Une plume dans mon assiette, ce fameux buttermilk ?

Buttermilk est un terme anglais qui peut être traduit en français par babeurre ou encore lait fermenté.
A l’origine le babeurre est le liquide blanc au goût aigrelet qui se sépare de la crème lorsque l’on fabrique le beurre. Contrairement à ce que le nom pourrait laisser penser, le buttermilk (ou babeurre) n’est pas riche en matière grasse et ne contient pas de beurre. Il est également moins calorique que le lait normal. La saveur du babeurre rappelle celle du yaourt. La texture est légèrement plus épaisse que celle du  lait ordinaire, mais moins que celle de la crème.
Qu’il soit traditionnel ou de culture, le goût acidulé du babeurre est dû à la présence d’acide dans le lait.

Je vous encourage, si vous êtes curieux, à lire  son article en entier évidemment ! :)

Place maintenant aux images. Rien que d’y penser j’en salive d’avance ! La recette vient d’un Elle à table (n°86) mais j’ai adapté la pâte pour utiliser le fameux buttermilk !

IMG_20151018_144551

IMG_20151018_144710

IMG_20151018_150009

IMG_20151018_150346

Et donc la recette !!!!

Liste de course :

  • 2 pommes melrose
  • un paquet de flocons d’avoine
  • farine de blé
  • sucre vanillé
  • canelle
  • lait fermenté
  • 1 oeuf
  • beurre, pour ma part, beurre salé !
  • baking powder
  • baking soda
  • des fruits secs
  • sirop d’érable
  • cognac (optionnel)

Pour la pâte, j’ai suivi la recette d’Estelle issu de son blog : Le hamburger et le croissant qui au passage est l’auteur d’un livre version e-book qui me tente beaucoup, Guide de survie alimentaire aux Etats-Unis… Si tu passes par là Marie.R , petit clin d’œil rien que pour toi !!! :)

Buttermilk pancakes (d’apres Heidi Swanson)

Ingredients pour 2

– 125 g (soit 1 cup) de farine
– 1/2 cuillère à café de levure chimique (baking powder)
– 1/4 de cuillère a café de bicarbonate de soude (baking soda)


A la place du sucre en poudre, j’ai préféré ajouter un sachet de sucre vanillé comme dans la recette de ELLE.
– 240 mL (soit 1 cup) de lait fermente (babeurre au Quebec ou buttermilk aux USA)
– 1 oeuf
– 1 pincée de sel
– 1 cuillère à soupe de beurre fondu ou d’huile végétale

Preparation

– Dans un grand bol, mélanger la farine, le sucre, la levure, le bicarbonate et le sel. Creuser un puits et réserver. Dans un deuxième bol, mélanger le lait fermente, l’oeuf et l’huile, puis verser le mélange dans le puits précédemment creuse. Incorporer délicatement le liquide à l’aide d’un fouet ou d’une spatule, en prenant soin de ne pas trop travailler la pate. La pâte à pancakes est semblable à la pâte à muffins dans la mesure ou la presence de grumeaux ne pose pas de problème.

Dans cette pâte j’ai intégré  les pommes râpées que j’avais arrosées de Cognac au préalable, 1/2 cuillère de cannelle ainsi que 4 cuillères à soupe de flocons d’avoine.

Pendant que la pâte reposait un peu, j’ai fait griller des fruits secs : noisettes, amandes, noix…

J’ai ensuite versé une demi louche (à peu près) de pâte sur une plaque multi crêpes pour chaque pancake.

Il ne restait plus qu’à les servir  avec les fruits secs nappés de sirop d’érable. Rien que d’y penser, je défaillerais presque !!!! :)

Alors, alors… Et vous ? Ils vous tentent ????!!!! ;)

PS : j’achète le baking soda et le baking power sur ce site spécialisé en ingrédients américains :

MY AMERICAN MARKET

Capturebb

On reçoit rapido son colis et j’adore le côté, je te tutoie à la cool dans les mails !!!! :)

Desktop62

BYE BYE birdies !!!

:)

 

Publicités

Les mendiants au chocolat…

« Richement garnis, ils nous tentent avec leur beau décor noir et or ». Ohhhhhhh ! C’est beau !!!! J’adore ! :) J’aurais dû commencer ce post par cette petite phrase qui résume si bien la petite douceur du jour. Mais il faut rendre à César ce qui est à César : elle trouve son origine dans un de mes vieux carnets de cuisine (oui, oui, j’ai des carnets de cuisine depuis l’âge de 19 ans… :)) sur lesquels on trouve collée, une page de « Cuisine actuelle ». Oui, j’ai toujours eu de saine lecture. Bref.

Récemment, j’ai organisé avec ma collègue un petit marché de Noël. Il nous fallait des petites douceurs à faire fabriquer par les enfants ( Ô joie…. :). Donc, un truc simple et pas très coûteux côté ingrédients. Et évidemment, en feuilletant un vieux carnet… Bingo ! Les mendiants au chocolat ! Je suis retombée en amour pour cette friandise que l’on trouve parmi les 13 desserts provençaux… Pour avoir vendu une cinquantaine de sachets, je peux vous assurer du succès garanti de ces chocolats !

Revenue à la vie normale (j’entends par là, les vacances !!!!), que pouvais-je proposer avec un petit café bien fort ???? Ouhhhh, tiens mais des mendiants au chocolat bien sûr !!!!!! :))

IMG_20141228_144204

IMG_20141228_144425

Si les images n’arrivent pas à vous convaincre… La réalisation risque de vous faire passer du côté obscur de la force. Vous voilà prévenus !!!! :)

Pour une vingtaine de mendiants environ, il vous faudra deux plaques de chocolat noir à pâtisser (là, il ne faut pas lésiner et acheter une bonne marque de chocolat…) et… des fruits secs. Pour la recette classique, il faut des noisettes, des figues séchées, des amandes et des raisins secs. Mais libre à vous d’y mettre le mélange qui vous plaît : de l’orange confite, d’autres sortes de noix, des cranberries séchées… Pour les parisiennes, j’achète un mélange pour mendiants chez Velan (passage Brady, Paris).. Oui, oui, dans une des plus grandes épiceries indiennes… :) Le prix est imbattable : 5 euros 95 pour 500 g !!!!! ( de quoi refaire plein de mendiants pendants des mois encore !!!!! :)))).

On commence donc par écraser les fruits secs un peu trop volumineux ( on peut zapper cette étape… A vous de voir…). J’utilise un rouleau à pâtisserie et un torchon. Et hop !

IMG_20141228_121004

Ensuite la seule difficulté réside dans la cuisson du chocolat. Le but étant d’obtenir un chocolat bien lisse, bien coulant… La méthode la plus sûre est le bain-marie. Je verse de l’eau chaude dans une grande casserole que je la mets à chauffer et je pose un récipient sur l’eau qui supporte la température. J’attends que le chocolat fonde un peu… Beaucoup et seulement à ce moment là, je mélange délicatement. Ne surtout pas ajouter d’eau ! C’est la grande erreur de ce type de cuisson…

Desktop49

Une fois le chocolat totalement fondu, vous allez faire couler des petits disques de chocolat sur du papier sulfurisé posé sur un plateau (ou grand plat). Pour que vos mendiants soient bien lisses, la technique est simple : vous tapotez légèrement votre plateau et miracle…. le chocolat devient tout lisse, tout beau !!!! :)))

Un petit avant/après zouuuu !

Desktop48

Vous pouvez alors déposer vos ingrédients secs !!!!!!

IMG_20141228_120538 (2)

Vous mettez vos mendiants dans un endroit frais. Le frigo risque d’abimer le chocolat. J’ai toujours mis les mendiants dehors et ils refroidissent et se durcissent en 15 minutes (heu ! L’hiver, on est d’accord !!! Mais des mendiants au chocolat en plein été avec un café fort … Mais oui mais c’est bien sûr !!!!  :)). Il ne vous reste plus qu’à les décoller du papier : aucune inquiétude, ils se décollent très facilement !

Petit ajout du lundi : Des lectrices ont proposé des super idées pour faire des mendiants super originaux. Ca serait bêta de ne pas vous en faire profiter !!! :)) Merci les filles !!!!! :)

Biroulegem propose ceci :  »  Je fais juste tremper pendant quelques heures mes raisins secs dans du rhum (huuum) et si j’ai le temps je fais un petit caramel, que je fais « filer » au dessus des mendiants (comme Pollock mais avec du caramel – histoire d’avoir quelques fils dorés et craquants !) ! »

Fafalbala (Instagram ) torréfie pendant 10 minutes les fruits secs sur une plaque au four à 180°c.

Pour les mettre en valeur, rien de mieux que des petites caissettes en carton ou de la jolie vaisselle blanche ! C’est le chocolat qui mérite d’être regardé…. :)))

IMG_20141228_144641

Voilà, il ne vous me  reste plus qu’à déguster ces petits délices…

En contemplant, bien au chaud, les toits de Paris…

Avec une plume ronronnante….

Et un joli tricot tout doux sur les genoux…

(et c’est pas que pour la rime interne !!! :))

Capture

Capture g

Bonnes fêtes à vous qui passez par là !!!!

:))

Et j’essaie de revenir rapido presto avec de la couture, du tricot…

Mais la lumière n’est pas là… Et sans jolies photos…

je ne poste pas…

Quelle frustration (pour moi, évidemment !!!  :))) ….

PS : La gagnante des deux livres ne s’est toujours pas manifestée… Mercredi prochain, je retire au sort donc et je posterai le nom de la nouvelle gagnante ci-dessous dans ce post… Vous pouvez donc jouer encore ICI !!! :))))

PS2 : j’ai été submergée par le boulot ces dernières semaines et je n’ai pas encore eu le temps de répondre à vos gentils commentaires qui m’ont évidemment beaucoup touchée sur ma Jupe Aime comme Mini (d’autant plus touchée, je suis, que j’y parlais un peu plus que de couture…. Les fils de ma vie, j’écris ici… :)) Allez hop ! Hop ! Hop ! je m’y mets tout de suite !!! :)))

Du Pink au Floyd’s…

Once upon a time… Parce que, comme dans toutes les belles histoires, il était une fois… Il était même deux amoureux de France et des Amériques, qui ouvrirent au tout début, un petit restau vers Montmartre, d’où naquit un bébé puis un concept, un nom, une aventure : le Pink Flamingo. Amoureux aussi des saveurs, des bons produits, le Canal St Martin a vu de-ci de-là plein de petits ballons roses des clients heureux de s’installer au bord de l’eau pour déguster des Bjork, des Obama ou des Ho Chi Minh (ma pref’)… C’est l’heure du Pink-Nik. La belle histoire en rose pourrait s’arrêter là… Non. :)  Naquirent d’autres bébés et d’autres Pink. Et quand l’on aime le goût du risque autant que celui de la cuisine fusion, on fait un virage à 180° et on va voir ailleurs si on y est. Et, bien, ils y sont au 11 rue d’Enghien à Paris : The Floyd’s. A Paris, des restaus, il en pousse un peu partout…. Mais là, j’avoue avoir été subjuguée : c’est chic, c’est bon, c’est étonnant. On voyage de l’ombre d’un bar aux lumières tamisées et rougeoyantes à la lumière blanche, éclatante d’une vaste salle couleur sable, écrue accueillant au loin, comme en trompe l’œil un petit coin de ces USA sulfureux où s’épanouissent les cactus et les routes infinies.

The Floyd’s, donc.

IMG_20140330_031929

IMG_20140330_084647

IMG_20140330_032454

C’est un barman passionné qui vous proposera des dizaines de Whisky et de cocktails. Laissez vous entraîner par chaque histoire captivante racontée par la voix douce de ce jeune homme au petit côté Harry.P. Magic…Il y a toujours un peu de sorcellerie au fond d’un bon cocktail….

IMG_20140330_032709

le floyd's

IMG_20140330_093117

Chacun cherche son cocktail… Manly pour Paulo (Kitty touch trop joli… Je lui aurais bien arraché son tshirt, mais paraît que ça se fait pas… :)… Et girly pour me, le No future Princess cosmo ( le fameux Cosmopolitan revisité).

On glisse ensuite côté salle restau en passant devant les cuisines où s’affairent le cuistot et le Head chef et patron du lieu, Jamie Young… Un vrai, vrai BBQ rôtissoire tout droit sorti de vos rêves les plus fous (et surtout tout droit arrivé des USA) vous fait déjà saliver… Vous aimez la viande rôtie, grillée… C’est là votre paradis… Comptez sur des morceaux de choix. Un léger aperçu de mes Ribs sauce Gravy accompagnées d’un gratin de macaronis aux poireaux… Je re-salive avec vous…. :)

IMG_20140330_092049

IMG_20140330_090852

IMG_20140330_091133

Nous étions placés dans le fond de la salle dans le patio lui-même… Si vous êtes blasés par les lieux IN de Paris au Design surfait, factice et faussement contemporain… Vous allez avoir un petit choc ici… L’architecte d’intérieur a orchestré un génialissime mélange de matières brutes, vivantes et de design sixties californien… C’est presque troublant…. une ambiance à la James Ellroy… On tombe comme une Alice vers un ailleurs…

IMG_20140330_091835

IMG_20140330_093414

Vous l’aurez peut-être compris… Je suis conquise par le Floyd’s… Et pas seulement parce que ce sont des copains… Il était déjà une fois, je leur souhaite un il était deux fois….

Marie, l’owner du lieu avec son mari Jamie, est une hôtesse comme on n’en fait peu, une personnalité rare et bienveillante qui sème le bonheur comme autant de petits cailloux pour guider les âmes chagrines… Elle vous accueillera donc au Floyd’s, 11 rue d’Enghien à Paris dans le 10ième.

xoxo

PS : penser à réserver au 01 44 79 05 52,

Capturegg

Facebook : https://www.facebook.com/FloydsBarGrillParis

PS2 : l’article Merci Alfred sur le Floyd’s, CLIC-CLIC !

PS3 : oui, oui…. On se revoit bientôt pour des trucs trèèèèèèès créatifs…. :) Après un break du côté du Golfe du Morbihan… :)

* The Magic pancakes *

Je suis gourmande. Très. Des recettes de pancakes, j’en ai utilisé quelques unes….Moyennes, bonnes… Bref des pancakes quoi… Vous me direz, pas de quoi en faire un flan ! Oui, mais voilà, j’étais tombée sur une recette dans un Elle, bien cachée au fin fond d’ un article consacré à un food trip à Woodstock. Le pancake y avait l’air moelleux, gonflé….C’était en juillet 2012 (oui, je suis trèèèèès réactive ! :). Et depuis, on n’arrête pas d’en voir de ces big pancakes ultra beaux, gonflés…. Gonflés, mais à quoi ??!! :)

So, let me introduce you the

Stunning, incredible, awesome, thrilling

Magic pancakes !!!

IMG_20140224_143456

IMG_3371-001

 IMG_3353-001

 Croquer dans un de ces pancakes, c’est savourer un petit bout de paradis…

Doux, suaves, gouteux…

magic pancakes

IMG_3382

Alors, cette recette longtemps abandonnée au fond de mon carnet de recettes, vient d’un Elle vintage. Mais on la doit surtout à une américaine, vivant à Phoenix près de NewYork…  C’est un des spots préférés de nombreuses stars comme Uma Thurman … Mais la vraie, vraie star, c’est elle : Sue Oakley-Taylor !

PHOENICIA_53

Photos by Liz Barclay (@liz_barclay)

Comment faire donc ces Magic pancakes ?

 Mélangez 120 g de farine, 1 c. à c. de levure chimique. A part, fouettez 4 jaunes d’oeufs avec 15 g de beurre salé fondu, 300 g de ricotta, le zeste de 1 citron bio râpé, les graines de 1 gousse de vanille et 20 cl de lait. Battez 4 blancs d’oeufs en neige, ajoutez 15 g de sucre vanillé, battez. Incorporez au mélange farine/levure. Beurrez une poêle à blinis chauffée sur feu moyen, versez une louche de pâte, et retournez le pancake jusqu’à ce que des bulles apparaissent, faites cuire encore 1 à 2 mn. Réservez les pancakes au chaud. Servez avec fraises et amandes concassées et saupoudrés de sucre glace ! (Recette Elle)

Ce qui à mon avis fait la différence ce sont les blancs montés en neige pour l’épaisseur et la ricotta pour le moelleux ! J’ai été petite joueuse… je n’ai pas fait un très gros pancakes comme chez Sue ! Mais autant dire que la pâte qui reste va direct repasser à la poêle version big and really magic !!!!! Yep !

On va chez Sue et à Phoenicia (NY), pour prendre un bol d’air et de verdure. Amoureux comme moi des US, vous voulez goûter un petit bout d’Amériques ? Voici les photos de Jungle Mae de passage chez Sweet Sue’s… Jungle Mae est une étudiante française qui vit et voyage aux US…Son blog, ses photos sont époustouflantes ! Merci à Maeva qui m’a autorisée à partager ses great pics ici !!!!

DSCF0761

DSCF0738

Photos Jungle Mae

And for a breakfast at Sweet Sue’s

49 Main St
Phoenicia, NY 12464
(845) 688-7852

:)
Un jour, peut-être…
xoxo
PS : A lire pour les plus curieux un article du Hudson Valley Magazine ou celui de Dopaminejunkie.org !

{ Ninie Crumble }

Plus que d’aimer cuisiner, j ‘aime cuisiner pour quelqu’un. Et plus encore, préparer un goûter. Cela fait partie des petits bonheurs de la vie que d’ouvrir sa porte en accueillant des amis avec une odeur de cannelle, de gâteaux tout juste sortis du four ! Pour Leila, c’était crumble aux pommes / cannelle ! Et… Comme il s’agit de Leila , fervente amatrice de calvados (with coffee please), une petite touche en plus !

La recette est issue de ce petit bouquin dédié aux crumbles, du sucrés aux salés (une mine….).  La recette d’un basic  de chez basic !

Crumbles, C.Le foll (Marabout, 8 euros)

bureau78

IMG_2454-001

Photos Ninie Plume

Cette recette est une tuerie ! Pour ma part, je rajoute donc du calvados en fin de cuisson des pommes et de la cannelle dans la pâte.

Ingrédients : 7 ou 8 pommes, 220g de farine, 150 g de sucre, 1 cuillère à café de cannelle, 200 g de beurre salé et du calva (ou cognac).

On fait revenir les pommes coupées en quartiers dans du beurre à la poêle. En fin de cuisson, on ajoute une cuillère à café de calva (ou cognac). Pendant la cuisson, préchauffer le four à 180°c, Th.6.

On confectionne la pâte (miette) en mélangeant le sucre, la farine, la cannelle et le beurre. Le but étant d’obtenir une pâte sableuse dont on ne va pas former une boule… On émiette !

Dans un plat, on répartit une couche de miettes, puis les pommes, et à nouveau des miettes de pâte ! On enfourne pour 40 à 45 minutes jusqu’à ce que le dessus soit bien caramélisé !

Nous approchions de 18h00. Rien de mieux donc que de commencer notre apéro/tricot en dégustant du crumble tout en sirotant du Monbazillac bien frais. Une petite touche de crème fouettée aurait apporté une note de fraîcheur à cette douceur sucrée … Next time !!!!

bureau76Photos Ninie Plume

Si j’avais été grand-mère, j’aurais adoré apprendre à tricoter à mes petits enfants ! C’était infiniment touchant de voir le bonheur d’une personne qui voit ses premiers rangs se dessiner et se passionner tout à coup , comme vous, pour le point mousse, le point jersey, les torsades… :))

First steps in Knitting Land !

IMG_2011 (2)

Bon, rassurons nous, le trip Granny Ninie Crumble, knitting teacher, n’a duré qu’un temps et l’appel du céviche mariné, des verres de Renard et du dance floor ont repris leur droit ! Chaque chose en son temps ! :))

Bon WE !

XOXO

M.O.B à Paris …

M.O.B and LOL, devrais-je dire….Nous voilà parties, ma cop’ Mme P. et moi-même en goguette un jour de grisaille parisienne. Bon, en fait Mme P. et moi-même sommes, il faut bien l’avouer,  du genre fidèles à certains lieux dans lesquels nous nous sentons bien et nous n’en démordons pas. Là, après deux mois de boulots infernaux, l’envie nous a pris de sortir de notre zone de confort (heu, oui, je sais, je regarde trop les séries avec des sérials killers… :)). Bref, depuis longtemps, un restau avait aiguisé ma curiosité : M.O.B. Le principe, seulement du végétal du plat au dessert ! Et on y mange quoi ?…..

Des hamburgers, des french fries et des sunday… !!!!

Oui, un fast food veggie goûtu !

bureau73

bureau75-001

Crédit photos : Ninie Plume

Et…. Il faut l’avouer, ils sont balèzes chez M.O.B. ! C’est savoureux, moelleux… les produits sont extra frais… Et singulièrement, on a vraiment l’impression de déguster un steak au centre. Pourtant dans mon sandwiche, il n’y a qu’un steak aux champignons, des aubergines frites, des  tomates, des oignons, des cornichons et une sauce délicieuse ! Les frites sont peu grasses et on peut même accompagner son repas d’un verre de rosé ou de bière voire de champ’ ! Bref on se régale ! Le hic, la note est un peu élevée : 18 euros (sandwiches, frites, verre de rosé et sunday)… Mais on peut concevoir M.O.B, comme un  fast food haut de gamme dont on est prêt à payer la qualité des produits et les saveurs !

En parlant de saveurs… Ne ratez surtout pas l’incroyable sunday au lait de soja : la vraie, vraie bonne surprise ! Mme P. l’ a trouvé peut-être un peu sucré….Moi, je me suis régalée de son petit goût vanillé ! En plus pour les plus gourmands, on peut ajouter un topping grenade ou cookies ! Yum ! Yum ! Je serais capable de revenir rien que pour le sunday !

bureau72

IMG_1873

bureau74

Crédit photos : Ninie Plume

M.O.B (Maimonide Of Brooklyn) est le concept d’un français, Cyril Aouizerate, qui a ouvert son premier restau aux U.S.A. Et Maimonide, c’est quoi ?…. Le fondateur explique : « Maimonide est un penseur médiéval, médecin et philosophe, qui écrivait beaucoup sur l’alimentation, en particulier sur tout ce qui tournait autour du végétalisme. Brooklyn parce que j’ai ouvert mon premier M.O.B là-bas. » (extrait article Mag, Paris bouge). Et il est tout à fait juste que non seulement on se sent rassasié, les papilles ravies, mais aussi nourri sainement !

Se promener du côté quai d’Austerlitz, c’est retrouver certainement un urbanisme brut commun aux grandes villes : les chairs s’effacent  sous le poids de la verticalité des blocs, l’horizontalité des lignes qui guident nos chemins et nos yeux…. A chacun d’y trouver selon son histoire, ce qu’il est, soit une forme d’apaisement, d’harmonie soit une singulière oppression…

IMG_1798

IMG_1804

IMG_1837

Crédit photos : Ninie Plume

Alors M.O.B c’est bon ! mais c’est loin…( de ma zone de confort …. :))

A quand un M.O.B plus centré ?!!

PS : et LOL, alors ? Nous étions parties Mme P. et moi pour aller voir « neuf mois ferme », question de rigoler… Avec la vague appréhension de la bande annonce qui fait le film…. Et bien, gagné ! un ou deux bons moments…Mais  forte déception tout de même… Enchaînement poussif des gags,  personnages insipides, et rien en fond qui vous accroche… Et dire que j’aurais pu voir Blue jasmine à la place ! PPPFFFFF !

xoxo

M.O.B, 34 Quai d’Austerlitz, 75013 Paris

M.O.B, 525 Atlantic Avenue – Brooklyn, NY 11217

IMG_1871

WOW …

La salade WOW ! Voici la petite dernière de mes salades estivales… Et c’est vraiment the best of the best ! La recette, je l’ai trouvée dans le ELLE du mois de juin 2013 avec cette autre-là. Comment la présenter ? il s’agit  d’une salade de fraises mais que l’on mange, en entrée ! Peut-on mélanger dans une même assiette du concombre, des fraises, de la meringue, de la tomate, de la chantilly, de la pistache et du citron vert ?

IMG_1428 (2)

IMG_1426-001

Et bien…. OUI !

Dix fois, mille fois YEP ! Les papilles ne savent plus où donner de la tête mais tout se marie parfaitement, étonnamment !  Vous voulez l’essayer ?

Il vous faudra :

– Mettre ensemble dans un saladier des cubes de concombres, de tomates et des fraises. Puis ajouter le jus d’un citron vert, 2 cuillère à soupe de sucre glace, de l’huile d’olive et les graines d’une gousse de vanille. Vous mélangez et laissez mariner le tout pendant 30 minutes !

– On prépare sa chantilly : 30 cl de crème fleurette et 1/2 citron avec 5 cuillères à soupe de sucre glace. La recette initiale proposait de mixer un yaourt (Malo) avec 25 cl de crème liquide, 1/2 citron vert et 25 g de sucre glace. (je n’avais pas de yaourt… :))

– On place dans une assiette la salade de fraises marinée, la chantilly citronnée, des petites meringues (oops, les miennes sortaient  toute prêtes d’une boîte à gâteaux… :)) et des pistaches. On parsème de zeste de citron et c’est prêt !

Le délice des délices…

xoxo

Life ‘s a bowl of cherries…

J’adore cette petite expression anglaise… Les cerises aux oreilles, la cerise sur le gâteau…La cerise c’est jolie, c’est doux, c’est délicieusement rouge, dans nos souvenirs d’enfants les cerises sont dans de petits paniers en osier… Mais la cerise dans la salade de pâtes… Really ?

bureau67

IMG_0266 (2)

Vous vous souvenez de Pierre Sang Boyer *, jeune chef aujourd’hui et ancien finaliste Top Chef ? Non , c’est vague… Et pourquoi tout d’un coup Pierre et pas Paul ou Jean ? Et bien ? Mais parce que…. Qu’est-ce qu’il y avait dans le ELLE du 28 juin ? Un dossier ma foi très prometteur pour une Ninie Plume toujours à l’affût de nouvelles recettes without meat : Secouez vos salades !

Bon soit ! Premier craquage pour la salade de PIerre Sang ! J’avoue que les cerises, j’étais comment dire… dubitative…

IMG_0283 (2)

Bien donc, on n’oublie un instant les cerises et on se concentre sur…. La SAUCE ! Dans la salade de pâtes, il y a des tomates séchées, des poivrons, des tomates cerises, de l’oignon rouge, du basilic et des œufs durs hachés menus, jusque là rien de vraiment neuf….Mais là où ça twiste un peu c’est la sauce : 1, 25 dl d’ huile, 5 cl de vinaigre de vin rouge , 2 gousses d’ail haché , du parmesan (P.S.B dit 15 g, chez Ninie Plume, c’est deux fois plus) et une pincée de sucre ( roux pour ma part), sel, poivre !

On mélange le tout et on laisse bien sa salade mariner au frais pendant au moins 30 minutes évidemment on a fait cuire ses pâtes et les œufs la veille). C’est une salade qui a besoin d’être très fraîche !

Dernier conseil, ajouter des fleurs de capucine et bégonia (bio), il dit Pierre ! Mais bien sûr ! Déjà qu’à 10 km à la ronde, il n’y a même pas une boulangerie d’ouverte. :))

Avec ou sans fleurs du jardin…. Une régalade ! c’est festif pour les yeux et les papilles ! Bref la bonne recette qui fait du bien sous une chaleur écrasante….

Alors les cerises dans tout ça ! Et bien… Je suis toujours autant dubitative…Je pense que  c’est définitivement l’idée de manger des pâtes avec des cerises qui me déconcerte ! Pour autant c’est plutôt bon… A tester, rien que pour le goût…. du risque ! Et du risque, il y en aura dans mon prochain essai de  salade doucement secouée

XOXO

* Chez mon voisin Pierre Sang Boyer : In Oberkampf, 55 rue Oberkampf, Paris 11e. http://pierresangboyer.com/

Sweet salad…

Toujours en quête de recettes without meat, je partage avec vous une petite salade de fruits ( la tomate reste un fruit en botanique) salée-sucrée étonnante en bouche. Après la surprise de ce cocktail inattendu, le palais s’habitue vite et dévore cette salade fraîche et douce à la fois…

IMG_8846-003

IMG_8876

Quelques oignons rouges à ajouter avec parcimonie et une vinaigrette très basique : huile, vinaigre balsamique, sel, poivre et une petite pointe de miel !

IMG_8885-001

YUM ! YUM !

and

XOXO

Green day !

Salade avocat, mangue, concombre

et coriandre

green

Salade simple, étonnante et délicieuse !

IMG_8790

IMG_8776 (2)

Et sa sauce… Yum ! Yum !

IMG_8796

A lot of green, a pinch of yellow … So delicious !

Depuis un petit bout de temps maintenant, j’éprouve quelques difficultés à manger de la viande : je suis née et j’ai vécu au beau milieu de la campagne entourée de grands parents qui cultivaient eux-mêmes leurs jardins, leurs champs et leurs vignes, qui élevaient des poules, des oies et des lapins. Mes deux grands pères chassaient des faisans, des grives et des perdrix. Très respectueux de la nature et de ce qu’elle avait à nous offrir, j’ai été élevée dans l’idée que toute vie avait de la valeur et même celle qui nous nourrissait. Pour l’anecdote, mes sœurs et moi avions parmi tant d’autres, des poules, des lapins comme animaux de compagnie…que nous ne retrouvions pas dans nos assiettes, of course !!!! Bref le fait de manger de la viande m’a toujours questionnée et je dirais presque peinée… J’ai mangé de l’animal en barquette sans trop me poser de questions (déni ?) pendant un certain nombre d’années. Et puis…Petit à petit, les documentaires que j’ai pu voir, les articles que j’ai pu lire sur le traitement des animaux à consommer m’ont profondément choquée. Je ne suis pas une militante, je ne parle au nom de personne ou de quelque association que ce soit… Mais dorénavant, je veux avoir la certitude que la vie de l’animal a été vécue dans le bien être : espace, plein air,  alimentation de qualité. Le prix à payer est de moins manger de viande ! Je ne suis pas trop le mouvement « Meatless monday« … Mais j’essaie de manger au moins quatre repas sans viande ni poisson. L’été, c’est très facile et j’aimerais bien augmenter mes repas without meat. Donc sans en faire une profession de foi non plus, je vais profiter de ces vacances pour expérimenter plus de recettes végétariennes (je n’ai pas encore réglé le problème du fromage : je suis fan absolue !).

Attention le but étant aussi de continuer à me régaler !

Any tips ? des recettes à partager ?

I’m here !

♥  XOXO  ♥

Smooth day ….

Ce sont souvent les petits riens qui font ma journée plus belle… Après une visite sur mon blog gourmand favori de chez favori : Le coin de Joëlle (bordelaise et métisse cameroun-france-usa, fan de Michael Jackson & blogueuse freestyle comme elle aime à se définir), j’avais mis de côté cette recette de smoothie purement et simplement à tomber… Mercredi, c’est encore permis de prendre un peu son temps pour se délecter d’un …

Smoothie litchi, coco, banane & citron vert

IMG_8114

IMG_8119

IMG_8109

La recette vous la retrouverez sur le blog de Joëlle. Pour ma part j’ai rajouté du jus d’ananas (50 cl) et du gingembre frais râpé. Cette boisson fun et healthy est bien évidemment l’œuvre de l’incontournable Jamie Oliver ! Et enfin, cela n’a pas pu vous échapper : ça y est ! Le mag du beau cuistot est en français ! Plus besoin de cuisiner avec son dico Harrap’s de poche à la main ! Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai déjà repéré deux trois recettes, genre la crêpe soufflée aux abricots, les patates douces au four, avocat & fromage, le Moujadara, yaourt à l’ail & salade…

IMG_8121-002

Jamie, cuisinez fun et facile,  N°1 (en français)

Et pour totalement profiter de mon smooth day…Encore une gorgée, encore un regard sur mon rosier en fleur, encore un peu de soleil sur mes joues…

IMG_8129

XOXO

Les goûts et les couleurs…

Bien. C’est le mois de mai. Enfin, on dirait que c’est le mois de mai. Voilà, je me suis un peu avancée en fanfaronnant mon dernier intitulé : Ninie Plume, le retour…Mouais…Fallait aussi compter sur les heures sup chronophages, fatigantes et….Les désagréments d’une bonne maladie qui m’ont clouée au lit pendant trois jours…Bref, le moi de mai n’a pas vraiment brillé…Not yet ! Alors, bon an, mal an…ça coud, ça crochète, ça tricote…

Et en attendant, l’œuf … Donc.

IMG_4145

IMG_3922

Grâce à Pinterest, j’ai découvert Handimania ( bien plus actif quand on est abonné à leur Facebook) ! J’adore leurs pins ! Il mélange tous les styles, les thèmes mais toujours avec humour ou poésie. J’ai donc piqué cette idée de l’œuf au plat cuit dans un cercle de poivron ! C’est super beau et bon ! Plus si plat que ça l’œuf ? (oui, je sais…. :)) Du coup on peut se faire une superbe assiette pour bruncher en un quart d’heure !

IMG_4151

Des petites tomates cerises caramélisées (un peu de sucre pendant la cuisson) au thym, une salade de mâche, du chorizo et du bon pain ! Un brunch parfait, sur son balcon, avec en bonus un rayon de soleil ( c’est là que l’on sent la photo antidatée : du soleil ???? Ha ! Ha ! Ha …. )

De quoi se lécher les babines non ?

IMG_6318

ou pas…

IMG_6319

Et oui c’est ainsi…. ma Plume n’aime manger

que ses croquettes et … le plastique !

Que voulez-vous, les goûts et les couleurs

xoxo

Irish Coffee !

Puisque c’est ça : Irish Coffee ! Na !

Non, ça va bien là…

:))

IMG_4165

IMG_4158

Voilà, il est temps de l’avouer : je serais plutôt Tricoapéro que tricothé. Un irish coffee pour l’apéro ? Pourquoi pas, au point où on en est dans le Nord ! :))

Non, allez, soyons raisonnable : disons que cette petite douceur alcoolisée est parfaite pour une fin de repas entre copains. La petite touche chantilly et copeaux de chocolat prolonge un peu le dessert. bref, j’ai définitivement fondu pour l’Irish Coffee !

Powers%20Irish%20Coffee

Comme toutes les boissons, il y a la petite légende qui va avec…Alors pour faire court, ce serait le chef Joe Sheirdan qui aurait créé cette boisson pour réchauffer (warm) des pilotes frigorifiés pendant la seconde guerre mondiale. Les pilotes étaient de gros consommateurs de café et il a eu l’idée d’y inclure une note alcoolisée. A l’origine, pour les puristes, on ajoutait de la crème au dessus d’une petite cuillère pour éviter qu’elle ne se mélange avec le café. Evidemment aujourd’hui, on aurait tendance à mettre de la crème chantilly faite maison (hum ! Hum !) ! Pour apprendre plein d’anecdotes, on peut lire les articles du Foynes Flying Boat Museum (Irland) dont la recette « originale » step by step de l’Irish Coffe, the original !

IMG_4195 (2)

Bon chez Ninie Plume, on a fait un peu à sa sauce et surtout avec de la crème chantilly (pas maison du tout). On fait un bon café strong bien chaud. Puis on le verse dans un verre aux parois très épaisses que l’on a passé préalablemnt sous l’eau chaude. On sucre : au moins deux, on remue. On verse 4 à 5 cuillères à soupe d ‘Irish Whiskey (Heu ! bon la grosse trahison puisqu’il s’agit d’un Tennessee Whiskey bien américain…) . On remue (la part d’alcool c’est à chacun de voir :)). Et enfin !!!!! On verse de la crème chantilly et petit touche finale, on râpe du chocolat noir ! Le meilleur moment : déguster à la petite cuillère la crème mélangée  avec le café ….

Now, sit back, relax and enjoy or as they say in Irland…

Slainte !

Spéciale dédicace :

Je trinque en pensant très fort à mes trois hommes et un…Cat !

(et j’ai bien écrit Cat… Par Rat …. :))

XOXO

PS : OK, on se gèle…Mais c’est pas une raison pour en boire plusieurs…. :))

Chocolate chip cookies

Dans la série, New-York les recettes culte… Hé bien, merci d’accueillir les chocolate chip cookies !

It was so delicious !!!!!  La neige tombait, le café était brûlant et ça sentait bon le chocolat !

Pas besoin d’en parler des heures…

IMG_0307-001

bureau37

Le bel aspect des gros morceux de choc, je le dois à

….

eb20ed9e477560f966ebead5e73f8e12b90dedbe@Pola(20130224195008)

La recette proposait deux formes : grands et petits cookies… J’ai essayé les deux et j’ai nettement préféré les petits : j’aime quand les biscuits sont très dorés sur les bords … Si on les fait très larges, le temps de cuisson est plus long et on risque de les durcir vraiment trop… donc : small ! (for me :))

Autre chose dans la recette , Marc Grossman façonne en boudin sa pâte, la laisse une heure au frigo et découpe des disques avant de les cuire… La prochaine fois je ne le ferai pas car j’aime bien l’aspect des cookies irréguliers… A vous de voir… :))

Allez ! Let’s go ! On prépare la pâte, les ingrédients secs ensemble dans un saladier : 400 g de farine T65 ou T55, 1 cuillère à café de levure chimique, 200 g de chocolat (chunks donc), 50 g de noix de macadamia ou de noix…et 1 cuillère à café de sel… Attention moi, j’utilise toujours du beurre salé pour cuisiner, donc on ne rajoute pas de sel dans ce cas-là !

On s’occupe ensuite des ingrédients dits liquides : on amalgame à la main 250 g de beurre salé ramolli avec le sucre jusqu’à obtenir une consistante crémeuse. Puis on incorpore 125 g de sucre en poudre, 125 g de sucre brun, 2 oeufs et…Marc propose de l’extrait de vanille, j’ai préféré ajouter de l’extrait de café. J’ai aussi ajouté une cuillère à soupe de Cognac… Et oui on ne se refait pas !!! :))

On mélange ensuite les ingrédients secs avec les ingrédients liquides. On forme une boule que l’on enveloppe dans du film alimentaire et on laisse reposer la pâte pour une heure. A ce moment là, c’est à vous de choisir si vous souhaitez façonner en boudin votre pâte…Ou pas. Dans ce cas là, c’est reparti pour une heure au frigo !

Sinon, on a pensé à préchauffer son four 15 minutes avant la sortie du frigo. On tapisse une plaque de papier sulférisé, on forme des disques de 1 cm d’épaisseur et on met au four pour 5 à 6 minutes (heu ! en fait moi j’ai fait 10 minutes… Mon four serait-il trop vieux ??? ) . On laisse refroidir au moins un quart d’heure…Si on arrive à résister ! :))

Prochaine étape, the so typical :

meatloaf and gravy !

Robert,  I expect  your tips ! :))

XOXO

Yes ! I did it !

Tout d’abord … A gla gla ! Ca résume pas mal le temps parisien !

Mais hélas la jolie couche de neige de dimanche s’en est allée…C’était doux…

Même les sons se perdaient… Seulement  quelques « cratch cratch » des pas sous ma fenêtre…

IMG_0022 (2)

Le stalactites de mon balcon …

De quoi me ramener 30 ans en arrière….

Caro-aus-sports (2)Fan absolue de Caroline je fus…

Fan absolue de Caroline je reste… :))

J’adorais cette double page…l’idée que l’on pouvait se régaler

d’aiguilles de glace scintillantes…me laissait rêveuse ! :))

Donc, a gla gla + stalactites =  envies régressives !

Quand j’ai besoin d’un bon gâteau…Je me jette sur mon livre recette/doudou : les gâteaux de mamie. Je crois que j’ai bientôt épuisé son stock de recettes : un must ! Et là, une lubie me hantait …A force de visionner les Masterchef, Le meilleur pâtissier etc, ( oui je sais c’est pas glorieux….m’en fous ! :))…je n’avais plus qu’une obsession…Faire une pâte à choux !!!!! (oui…je sais…bis)…faire des éclairs…Pffff, il faut faire en plus une ganache, une crème…tout ça pour tenter une pâte à choux…Bref en compulsant mes gâteaux de mamie…Mais oui mais c’est bien sûr  : des chouquettes ! Première tentative, un désastre… deuxième essai, le miracle a eu lieu! Yes , I did it !!!!!!!

IMG_0028 (2)

Mes chouquettes so delicious !… Un miracle ! :))

IMG_0033 (2)

A noter qu’il n’en restait plus beaucoup pour la séance photo…:)). Je vous disais plus haut, première tentative ratée, why ?
Un, j’ avais utilisé un fouet pour mélanger les ingrédients (grosse erreur,il faut laisser des bulles d’air entrer…). Deux, je n’avais pas desséché la pâte avant d’ajouter les oeufs ( c’est essentiel ! Et ça dans mon bouquin-que-j’adore, on oublie un peu de le dire…). Trois, on ouvre pas son four pendant la cuisson !

Voilà les trois grosses erreurs à éviter pour passer de la chouquette plate à la chouquette toute ronde et gonflée !

Allez la recette  ! pour une douzaine de chouquettes :

Le matos : une plaque de cuisson, du papier sulférisé, une maryse pour mélanger, une casserole avec un fond épais, des sachets congélation ( à défaut de poche à douille).

Les ingrédients : des grains de sucre (je les ai achetés chez mon boulanger), 2 oeufs, 50 g de beurre salé, 75 g de farine, 20  cl d’eau.

Préchauffer le four (180°c). Faites chauffer quelques instant l’eau avec le beurre coupé en morceaux. Dès les premiers bouillons, sortez la casserole du feu et verser la farine en une seule fois  et mélangez à la maryse jusqu’à ce que votre pâte sois bien élastique et se décolle du fond de la casserole. Puis dessécher la pâte : remettez la casserole sur le feu et tourner la pâte quelques instants (1 à 2 minutes). Laisser tiédir la pâte avant de mettre les deux oeufs. Mélanger à nouveau : la pâte doit être lisse et ferme !

Je n’avais pas de poche à douille…donc, j’ai utilisé un sac congélation dont j’ai coupé l’extrémité.

Sur la palque, placer le papier sulférisé et déposer des petites boules de choux. Saupouder de grains de sucre en tapotant légèrement pour les faire adhérer.

Au four pour 35 minutes (attention, on surveille chacun son four :)) ! N’ouvrez pas votre four, faites confiance à vos yeux…et à votre expérience ! :))

Je sais …. ça va être le plus dur…mais il faut laisser les chouquettes refroidir avant de les dévorer !

Mission régression accomplie !

La suite : la religieuse au café !!!!!

Mon dieu… L’écrire me fait déjà peur !

:))

XOXO

Potatoes & caramelized bacon…

Depuis plusieurs mois, j’ai remplacé définitivement le poulet/salade/Baba au rhum du dimanche par de somptueux brunch…(Si vous habitez mon quartier du 11ième, faites un petit tour du côté de la rue Saint maur…L’Express bar sert un brunch succulent…Entre autre! ). Mais revenons à mes petits brunchs…Je ne sais pas vous mais moi,  j’aime à la folie ce jour béni où le temps paraît plus long…moins d’agitation…Le temps ralentit…J’aime me lever tôt, rester longtemps en pyjama ( of course c’est pas sexy…mais c’est bon !!!!), lire, tricoter…Bref paresser langoureusement jusqu’à midi…Heure où il faut commencer à penser à cuisiner….Petit verre de vin, les Escapades de petit Renaud en fond (pour saliver encore plus)…et faire vibrer la cuisine, voilà un des petits délices de la vie !

Et… aujourd’hui…ce fut brunch très USA !

IMG_9697

Vous trouvez qu’il ressemble à celui-ci ?! … Pffff ! Rien à voir…Là on est dans du bon, du très bon, du très très bon !!!!…

Why ? Parce que dans l’assiette on trouve des potatoes, de l’oeuf poché, de la mâche et surtout, du bacon caramélisé ! Une tuerie !!!! La recette vient de ce nouveau bouquin, une mine !!!!

IMG_9714 (2)

New York, les recettes culte ( Marabout, 25 euros)

Autant vous dire que sur ma wishlist, j’ai positionné en haut, le traditionnel meatloaf puis  les hash brown, les buckwheat pancakes, les whoopie pie, le cherry pie… La liste est longue et je sens que vous demandez grâce !!!! Avant de vous évanouir ….

bureau29

Photos Akiko Ida et Pierre Javelle

Bon avant que vous fonciez l’acheter, la recette du bacon caramélisé des plus simples : Préchauffer le four à 160°c. Couvrir une plaque du four de papier cuisson. Verser du sucre en poudre dans une grande assiette. Passer les tranches de bacon dans  le sucre des deux côtés. les déposer sur la plaque et enfournez pour 25 à 30 minutes…et on surveille ( on veut du caramélisé pas du brûlé !) … Un petit truc en plus que j’ai trouvé de ci de là dans des recettes made in USA…il faut prendre du sucre de canne… A essayer pour la prochaine fois ! (entre nous ça va pas traîner… Je vous tiens au courant… :))

Quant au potatoes…La recette ne vient pas de ce bouquin…mais j’ai eu une soudaine envie de potatoes genre fast food, bien croustillantes sur le dessus et fondantes à l’intérieur…You know what i ‘m talking about… :))

Alors chez Mac Ninie, on a pris des pommes de terre que l’on a pelées… (erreur : il faut garder la peau !!!)…On mélange des épices ( cumin, paprika, curry) et des herbes de provence…On mélange le tout à la main pour bien enrober les grosses frites…Puis on ajoute de l’huile d’olive, on masse les frites…Et hop sur une feuille de papier sulférisé, au four à 180°c pour 35 minutes ! A la fin, je suis passée en mode grill pendant 5 minutes pour les dorer joliement ! Mais surtout il faut surveiller la cuisson !!!! Franchement, c’était un délice !!!! Pour la prochaine fois, j’irai voir du côté des Mexican potatoes ! Vivement  dimanche ! :))

Bon, par contre, il ne faut pas se le cacher…C’est le genre de brunch qui vous éloigne encore plus de votre American Dream …  : )

Wonder_Woman (2)

Yes… you have to choose…

between Wonder Woman and Rondeur Woman…

:))

Ha ! Les p’tis sablés de Paris

A l’approche de Noël, c’est plus fort que moi…Il faut que je fasse des biscuits ! Cette année, j’ai lamentablement abandonné les emporte-pièce des rennes, étoiles et autres formes qui vont bien avce le sucre glace neigeux et la cannelle. En cherchant un livre bien précis dans ma librairie, je me suis dit qu’un petit tour au rayon cuisine était inévitable…J’aurais dû : je suis repartie avec trois livres cuisine et pas le bouquin qu’il me fallait absolument !

Un coup de coeur pour un coffret livre et empreintes

qui tamponnent des p’tits bouts de Paris !

IMG_9428 (3)

Une recette trop girly : des sablés roses au lemon curd !

IMG_9407 (2)

Et moi qui croyais détester le lemon curd…

Pauvre de moi, me voilà addicte !

IMG_9385 (2)

Avant cuisson…

IMG_9424-001

Après cuisson !

(plus de colorant aurait été nécessaire)

Et le coffret le voici, le voilà

SABLES~1

Collection Marabout, Sablés maison sucrés&salés

Je pourrais vous donner la recette….Mais non…Car…Car…

Franchement, la recette n’est pas super bonne….Vraiment déçue….Enfin c’est perso !

(Ceci dit, ils ont tous été mangés…)

Ca s’explique peut-être par le fait que l’on nous dit de faire des sablés de 5 mm d’épaisseur : c’est beaucoup trop pour une cuisson biscuit (le coeur est trop mou) et pour la mise en bouche, trop mastoc, d’autant plus si on les double façon Oréo…

D’ailleurs dans ce petit bouquin, une recette Oréo  m’a l’air pas mal du  tout …Mais bon je crois que je vais faire ma pâte biscuit à ma façon….

Donc, conclusion, le bouquin est super pour s’inspirer… si on a sa recette pâte à biscuit on la garde et on la customise façon Marabout !

Allez et pour la suite…

Ninie Plume ira plutôt vers ceci…

Qui ne se mange pas…

IMG_9478 (3)

XOXO

Dreamy english scones….

Bon, Ninie plume n’est pas monarchiste…Mais bon…Une gentille reine…sous la pluie en plus…ça m’attendrit… !

D’autant plus qu’il pleut, j’ai mal à la gorge et j’éternue…Non mais il fait beau quand même pour un mois de novembre… :))

De ma fenêtre… ciel blanc, gris au choix…

Alors pour égayer tout ça… D’abord, je fais le tour de la Reine D’Angleterre en couleurs….

 Elle est trop cute… délicieuse….

Et il faut dire qu’elle me fait penser à ma grand-mère que j’adorais…

Et qui nous faisait toujours des gâteaux les dimanches !!!!!!!!

Je crois même qu’elle sentait le gâteau, la confiture…:))

De ces jolis souvenirs qui me reviennent….

L’envie de sortir la farine, les oeufs, la jatte plate….

La recette du jour ???

Des scones aux cranberries !

Of course !

Dès qu’ils sont sortis du four, j’ai su que j’allais me régaler…

( et quelqu’un d’autre en plus…:))

La recette vient d’un bouquin que je pille littéralement  , Brunch & lunch

   

 ….La recette est simplissime, suivie à la lettre…Et je n’avais jamais fait de scones de ma vie !

Allez, oui, je la partage avec vous !!!!!!!!  Il vous faut :

– 225 g de farine

– 1 sachet de levure chimique

– 25 g de sucre en poudre

– 75 g de beurre mou ( au beurre salé c’est meilleur !!:))

– 70 g de cranberries, ou de raisins secs…

– 1 oeuf

– 5 cl de lait

Pour dorer : 1 oeuf, 2 cui. à soupe de lait

Zou rapido presto ! Dans un saladier, on met la farine avec la levure…On remue bien…Puis on ajoute le sucre et le sel (si vous n’avez pas utilisé de beurre salé). On incorpore ensuite le beurre mou, on malaxe : la pâte doit être granuleuse ! On ajoute les cranberries, l’oeuf battu et les 3/4 du lait. La pâte doit être souple mais pas collante…sinon on rajoute un peu de farine…On forme une boule et on étale ! Attention ! Il faut au moins une couche de 2 cm d’épaisseur pour obtenir des scones bien gonflés ! Avec un emporte pièce cannelé découper la pâte puis posé chaque scones sur une plaque de cuisson anti-adhésive ou recouverte de papier sufurisé.

Préparer la dorure : mélanger l’oeuf avec 2 cuill de lait…Badigeonner vos scones au pinceau.

Enfourner et laisser cuire 15 minutes… Bon là faites gaf, ça dépend de votre four…Il faut surveiller la cuisson : les scones doivent être dorés et gonflés !

Laisser tièdir et servir avec de la confiture de framboise, de la marmelade, de la crème….

C’est une tuerie !!!!!!

:))

Ps : ça n’a pas l’air comme ça, mais je tricote, je couds…

A venir un indice….

Qui a deviné ????…

Belle soirée !

XOXO

Gâteaux à la farine de châtaigne…suite et…

Et ce sera sans fin….Parce que j’adore cette farine ….

Cette fois-ci, je n’ai pas concocté moi-même ( enfin quoique) la recette de ces délicieux gâteaux. Un bon vieux Saveurs magazine  (février 2011) a su me convaincre…Faut dire que les photos étaient super alléchantes : jolies formes saupoudrées de sucre glace posées sur un plateau….Un petit côté tendre qui sied parfaitement à la trêve des confiseurs…:))

Je sais….Je n’y peux rien… j’aime Noël, ses décos qui brillent, ses parfums de clémentine et de cannelle ….

Et…

Et ses petits cadeaux… C’était donc le moment (très égoïstement) de se faire de petits plaisirs futiles…. Comme des moules à gâteaux (totalement inutiles puisque j’ai déjà de quoi cuisiner pour deux générations…) !

Donc, pour des jolies formes genre « Ma maison, mon jardin spécial Noël » , je me suis précipitée chez Mora rue Montmartre (y’a pas à dire, on y trouve tout son bonheur … du moins culinaire :))

A partir de là, il suffisait de suivre la recette : oui mais voilà…

On nous dit : juste quelques pépites de chocolat dans la pâte…Bof bof ! Va pas la tête !!!!

Donc j’ai ajouté deux trois ingrédients de plus….Et ma foi, je ne l’ai pas regretté !

Allez la petite recette pour ces cake appelés étrangement fondants par le mag : entre nous ce sera plutôt petits cake d’amour à la farine de châtaigne !

La base : 150 g de farine de châtaigne, 50 g  de farine de blé ( j’ai coupé en 2 : maïzena et farine) , 220 g de sucre en poudre, 200 g de beurre salé, 4 oeufs, 20 cl de lait,  et donc en plus : du chocolat en poudre de qualité , chocolat blanc, cognac , des framboises et des pépites de chocolat.

Préchauffez le four à 180°c.

Faites fondre le beurre, laissez tiédir.

Dans une jatte, dans une jatte plate, réunissez les farines, le sucre en poudre.

cassez les oeufs à part, en séparant les blancs des jaunes.

Incorporez les jaunes dans les farines, puis le beurre fondu en mélangeant. Versez enfin le lait en mélangeant au fouet : la pâte liquide au départ va épaissir.

Battez les blancs en neige. Incorporez les par petites quantités dans la préparation précédente à l’aide d’une spatule. Versez une cuillère à soupe de cognac : mélangez.

Versez la moitié de la pâte dans une autre jatte et ajoutez 5 cuillères à soupe de choco en poudre.

Et maintenant versez à votre guise les deux pâtes dans des petits moules style cupcake…

Dans ma pâte au chocolat, j’ai ajouté des pépites de chocolat en sus…. Miam le tout chocolat ! Hop au four ! 25 bonnes minutes à 180 ° C.

 Laissez refroidir et saupoudrez de sucre glace …. magique !

Bon et le meilleur pour la fin : utilisez la pâte nature et ajoutez des framboises et des copeaux de chocolat blanc….

C’est à tomber par terre ! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bon évidemment, c’est plutôt un dessert pour repas léger ou tea time….

Parce qu’après les huîtres, les crépinettes, le foie gras, les magrets….

Comment dire… ?!

Enfin je suis sûre que vous voyez…:))

Bonnes fêtes à tous !!!

( heu ! Au fait pour mes petites créas, bin…., j’attends non pas le soleil faut pas rêver….

mais juste un peu de lumière !!!! Mouais je sais ça craint de croire encore au Père Noël à mon âge :)))

Poulet miel&citron

Cela faisait un petit bout de temps que je n’avais pas parlé cuisine. Je passe beaucoup de temps à cuisiner…Mais aussitôt fait…aussitôt mangé ! A moins d’installer un studio photos chez moi ! …Non mais j’y réfléchis presque sans rire… J’ai plein de trucs en attente à vous montrer mais la lumière n’est plus là quand j’ai fini de bosser ( double peine…:)) Alors imaginez ma joie, lorsqu’un rayon de soleil croise mon temps libre avec un peu de temps devant moi pour vous parler de ….

Cuisine ! Par exemple !

Alors voici une recette de mon cru toute simple mais délicieuse (enfin pour mes papilles :)) ….

Pour le poulet citron & miel, il faut :

– 1 citron jaune

– du miel

– escalopes de poulet

– sel, poivre&baies (petit plus !!)

accompagnement : riz blanc et coriandre fraîche

Pour la popotte :  dans la poêle on fait revenir son poulet dans de l’huile d’olive…il blanchit…on ajoute le jus du citron et 3 cuillères à soupe de miel…Laissez caraméliser (bon il vaut mieux ne pas être trop loin de sa poêle pendant la cuisson…parole d’experte :)) ! C’est prêt on sale et poivre ! Si vous trouvez que le poulet est trop sec…ajouter 1/3 de verre d’eau avec un peu de citron  et laisser réduire dans le jus de cuisson.

Pendant tout ce temps, on a préparé du riz blanc dans son Rice cooker (au mieux…) .On coupe de la coriandre fraîche que l’on mélange avec son riz !

Déguster ce plat salé/sucré !

Montre en main, cette recette prend 20 minutes !

PS : Attention à ne pas confondre caramel et brûlé ! …:))

Bon ap ! …et a bientôt !