* Cui-Cui la Praline *

Vous êtes d’ores et déjà autorisés à m’appeler Cui-Cui la Praline. Oui, j’ai, hélas, un petit côté c*-c* la praline qui se marie fort bien d’ailleurs avec mon côté fleur bleue : j’arrive encore à pleurer en écoutant la B.O de Love story, je fonds pour Autant en emporte le vent, les tout petits chatons et La petite maison dans la prairie. je devrais arrêter ici la liste de mes secrets single behavior (j’espère que vous êtes fan de Sex and the city, parce qu’à traduire c’est coton : disons, mes petites habitudes secrètes de célibataire…). Une dernière petite chose cependant à ajouter, pour parachever le tableau : le canevas (je sens que j’ai perdu les  quelques lecteurs qui avaient tenu le choc jusque là  !!!!! ) ! Le dernier en date que j’ai réalisé, c’était Maya l’abeille. J’avais huit ans. Je précise.

Je craque donc pour les canevas… et plus ils sont kitch, plus ils me plaisent. J’ai donc une petite collection de canevas qui croupissent, planqués, sous mon lit. Depuis quelques temps, je sens que Plume, ayant terminé le dépeçage des assises en velours de mes chaises au design-suédois-qui-coûtent-la peau-des fesses-mais-bref-passons, aimerait trouver des nouveaux doudous à griffes. Il était temps que je trouve un projet pour sauver mes canevas du carnage de la Bête  !!!!!!!!!

J’ai donc cousu une pochette avec mon canevas sous cadre,

Le canevas aux oiseaux (voir IG :))) !

Et comme, aujourd’hui,  c’est Halloween,

au cas où vous seriez passés à côté de l’info du jour…

J’ai halloweené grave*** !!!!

IMG_20141031_114107 (2)

IMG_20141031_115615 (2)

IMG_20141031_115147 (2)

Merci à Hector Squelettor (c’est son nom… :)) pour son aide précieuse. Quelle silhouette longiligne, quelle présence et toujours l’envie de se couper en quatre (voire plus..) pour me faire plaisir !! :)))).

Faisons un petit arrêt couture, comme ça, ça s’ra fait et on reparlera plus… :). J’ai entoilé le canevas avec un entoilage coton noir et idem pour le dos de la pochette. Attention, j’ai laissé une marge de couture de 1 cm non entoilée. je n’ai pas voulu faire de doublure de peur qu’il y ait trop d’épaisseurs… Je pense après coup que cela aurait été largement possible. Ensuite , pose de la fermeture éclair et évidemment couture à la main du dos et devant sur 15 cm (perso, j’adore la couture à la main qui me détend plus que la couture MAC  qui, elle n’en fait qu’à sa tête !). Je la trouve toute mimi cette pochette, j’avoue ! Mais j’ai un petit regret : j’aurais peut-être dû coudre un joli fermoir en métal comme on en trouve chez Rascol ! (post non sponsorisé !!! :)). Je me dis aussi que quelques grigri pourraient être sympa… Mais j’aime bien son côté « matière brute ». Et puis ce qui est bien quand on coud…C’est que l’on peut changer trente-six fois d’avis !!!!!!!!!!!!!!! :) Alors qui sait comment finiront ses petits rouge-gorges… HA ! HA ! HAaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! (rires sardoniques spécial Halloweeeeeeeeeeeeeennnnnnnnnnnn !)

 Bon, in situ, on pourrait envisager une Krousse !

IMG_20141031_112846 (2)

IMG_20141031_114107 (2)

IMG_20141031_114204 (2)

Mes élèves n’envisagent plus que je vienne en classe  avec autre chose que du handmade ! Lorsque j’avoue que ce n’est pas moi qui ai cousu, tricoté, crocheté un truc, ils sont très déçus. Je me dois donc de renouveler quotidiennement mes krousses, écharpes, bonnets, robes… J’ai bien tenté de demander un bonus pour frais de représentation à l’EN…. Mais elle a refusé ! Pffffff alors !!!!!!  :)

Bon, en vrai, je crois qu’elle va quand même me servir de jolie pochette pour sortir ! NON mais ! D’abord ! :))

La grande question vitale qui reste en suspens tout de même, reste : que vais-je faire de ma vie de mes autres canevas ? J’ai très envie de les « incruster », il n’y a pas d’autres verbes possibles, dans un vêtement… Peu souples, les bestioles,  cela risque d’être compliqué… Petit mur d’inspiration des collections passées de Dolce Gabbana, Valentino et Balmain (mon chouchou !!!!) !

Balmain2013 (2)

pochette cuic cui la praline1

dolcegabbana_ (2)

Eblouissant !

Le sac à la Dolce Gabbana  pourrait presque s’avérer envisageable et réalisable

du crochet, un fermoir…

Et du temps et du talent…

Pas pour demain donc. :)))

Sinon, à bientôt…

:))))

Belle soirée

mysterious and spooky !!!!

Ha ! Ha ! HAAAAAAAAAAAAAAA !

(rires sardoniques – bis- )

grave *** : que l’on peut entendre en français (exemple : cette fille , tu sais celle qui a un blog, elle est vraiment grave !!!! …) ou si l’on a l’oreille détraquée, en anglais : grave ( la tombe)… On notera donc, le jeu subtil  du mixage des langues et celui entre signifiant et signifié… Oui, là je sens que je creuse grave ma tombe !!!!!!! :))) Ha ! Ha ! Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! (rires sardoniques – ter – J’adore cet adjectif que l’on rencontre, hélas, que trop rarement,  à part  dans le Club des Cinq – Exemple : Mr Latour lança un rire sardonique qui fit pleurer Annie si fort que Dagobert en mourut !). Oui. J’ai honte. Surtout que j’adore Dagobert !!! :)

PS : Le Club des cinq à cause de Garance Doré (cf son IG… :))) !

Publicités

:: A skirt on the rocks, please ! ::

En arrivant sur Paris, pour quitter son joli Bordeaux, il y a de cela 12 ans, Ninie Plume s’est aperçue que le monde pouvait être drôlement cruel : là-haut, il faisait froid. Mais vraiment. Pas le froid du Sud-Ouest qui dure de décembre à mars. Non, le grand froid, celui qui va de septembre jusqu’à juillet, voire les années de pure folie, de septembre à … août ! C’est chouette !…. Non, vraiment j’adore ! :) Bref, il a fallu m’accoutumer péniblement et envisager l’écharpe et le bonnet (avant, pour moi, ça voulait dire chalet, ski et raclette savoyarde !). Ensuite, il reste une seule solution, s’emmitoufler dans un truc chaud avec un jean, un pull, deux pulls, trois pulls et… Attendre que ça passe. Oui, mais. Oui, mais, il y avait une autre option improbable : le collant. Le vrai avec de la laine même s’il faut ! La parisienne peut ainsi parfois imaginer l’idée peut-être… De porter une jupe en hiver ! Et c’est ainsi, qu’après avoir été trop surexposée à Cousu main, Ninie Plume s’est dit que la petite robe qu’elle avait trouvée dans un sac rempli de fringues sur le trottoir allait pouvoir enfin connaître son heure de gloire. YEP ! Je veux des jupes cet hiver !!!!!

Alors, voici un petit upcycling* !!!! :))

Jupe léopard perso2

Pour vous la faire courte : cette robe très… Comment dire ? Je reprends : cette robe avec ses mille et un froufrous ne me seyait pas vraiment. Quand on s’approche d’un 40 et que l’on n’est pas très grande, pour ne pas dire petite, on évite le style les froufrous de la poitrine jusqu’au genoux… Par ailleurs, le corsage de cette robette, laissant déborder la poitrine de part et d’autre… Comment dire ???? Heu… En un mot : non ! Ca va pas être possible ! Par contre, je trouve le motif léopard très sympa, à petite dose. J’ai donc taillé dans le vif ! Petite jupette tourbillonnante à porter avec pull noir et bottines ce sera  : OK pour une allure rock. Et puis, il faut dire qu’à force d’être constamment bluffée saison après saison par les silhouettes d’Isabel Marant arborant des minis, mini jupe, micro shorts… J’avoue être totalement une femme sous influence ! Moi aussi, je la veux ma jupette !!!!!  :) C’est fou le talent de cette femme qui sait toujours mettre une femme en valeur avec des coupes très simples…

Desktop41

 1-Printemps 2010 / 2-été 2014 / 3- Hiver 2014

4- Printemps été – 2013

Côté réalisation, attention c’est de la graaaaaaaaande couture !!!!!!! J’ai donc conservé seulement en hauteur deux volants et un pan sans volant soit ( 40 cm). j’ai froncé tout le tour. J’ai utilisé un large élastique noir (comme ICI) que j’ai cousu selon ma ligne de grande hanche (moins 2cm pour que la ceinture serre un peu) et j’ai assemblé / piqué ceinture et jupette froncée. Attention, j’ai utilisé un point stretch de ma MAC  au descriptif très prometteur (élasticité et résistance) et ça a l’air de tenir pour l’heure ! wowwww !!!! Bien tendre l’élastique au fur et à mesure que l’on coud…

:: The skirt ::

:: donc ::

IMG_8415

IMG_8429-001

Jupe léopard perso

On est d’accord ce n’est pas le tuto du siècle !!! :))) Mais je suis super contente de trouver des petites astuces de couturière qui font que ma garde-robe s’étoffe d’une petite jupette sympa, féminine et très rock, comme j’aime et qui me va !!! Coudre, c’est aussi ça pour moi : se faire plaisir en moins de deux avec quelques bouts de tissus récupérés. C’est fascinant comme mon regard a changé sur les vêtements : les premières choses qui me viennent à l’esprit quand je fais du léche-vitrine sont devenues : est-ce que je pourrais le faire ? Comment ça se construit ? Est-ce que je connais un patron qui me permettrait de le faire ? Je ne me débarrasse plus d’un vêtement sans me demander s’il ne peut pas me servir d’une façon ou d’une autre…. Bref, je trouve qu’il y a vraiment quelque chose de réjouissant à l’idée que l’on peut se coudre soi-même sa propre garde-robe… Mais quel boulot, quelle patience faut-il avoir pour devenir une couturière… PFFFFF ! Le chemin est long… Mais, la roue tourne, cette année, bonne nouvelle : j’ai intégré les cours municipaux d’adulte Coupe/Couture de Paris !!! Sauts de joie !!!! :))) Et notre premier travail : la jupe ! Ou plutôt construire son patron de jupe sur mesure ! Arghhh ! Donc, rien d’étonnant à ce que j’ai soudainement envie de jupes… Et que l’on en voit plus souvent fleurir par ici !!! Sinon, je suis devenue fan absolue de mes nouveaux caractères : Dubiel PLain . Je me suis donc bien amusée tout au long de ce post  !!!  Je n’ai, hélas, aucune formation de graphiste, mon champs d’expérimentation reste donc très limité. Pffff, l’année prochaine, je saurai à quel CMA, je pourrais m’inscrire en sus…. :))) Jupe léopard perso1

Bye Bye…

A bientôt…

:)))

 *UPCYCLING : Le surcyclage (upcycling en anglais) est l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. On recycle  donc « par le haut » (up en anglais).

En plus des bénéfices écologiques de la réutilisation, le surcyclage donne l’occasion de créer et recréer des objets uniques. Le terme a été proposé au milieu des années 1990 par Reiner Pilz. Il a ensuite été repris par William McDonough et Michael Braungart dans leur ouvrage Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things paru en 2002.

* The Turia dungarees *

Lorsque j’ai aperçu pour la première fois le pattern de The Turia Dungarees de Pauline Alice, je n’en revenais pas… C’est l’un des patron que j’attendais : un basique de la garde-robe ! J’ai mis The Turia dans mon panier sans même réfléchir une seconde. Bon, évidemment après, j’ai fait un petit gloups d’anxiété : Est-ce que j’aurai le niveau  nécessaire pour coudre cette salopette ?! Vous additionnez anxiété + procrastination chez moi et vous obtenez une Ninie Plume bloquée sur image… Mais ça… Mais ça, c’était avant… Avant de faire connaissance avec le livret de couture écrit par Pauline… :)

Donc, The Turia Dungarees

IMG_8271

Capture vvv

tungaree turia salopette

La salopette est née en…. Meu non, je ne vais pas vous écrire un replay de Cousu main !!! Mais quand même, si j’aime tant la salopette par dessus tout c’est parce qu’elle évoque pour moi, cette vieille Amérique rêvée en noir et blanc qui s’écrivait dans mes bouquins de Steinbeck, Faulkner ou Caldwell… Un temps où les overalls were strong, riveted and durable… Cette certitude, cette foi en son pays, à sa capacité à se relever, à se distancer du malheur grâce au travail ou à la solidarité m’a toujours laissée rêveuse…. Une terre de paradoxes qui n’en finira jamais de me questionner… Dans laquelle, finalement, je me retrouve. Dans une autre vie, j’ai dû vivre là-bas, j’ai dû être américaine… Et qui sait un jour… :))

Bien, revenons à nos moutons

The Turia Dungarees, donc.

photos choisies tungaree turia salopette

Cette salopette, disais-je plus haut, me faisait très peur…. Aglagla… Le seul truc un peu équivalant que j’avais cousu était un short Burda. Mais là, il fallait compter en plus sur des bretelles, des poches, des boucles de salopette avec boutons pressions… Bref , j’étais mitigée quant à la finalité de ma création. Mais heureusement Pauline  apparut ! Et la lumière fut… Son livret, c’est du petit lait… :))) Tout est précisément explicité et dessiné. Le lexique utilisé, bien que très pro, reste lisible et compréhensible. On sent que Pauline a fait un vrai travail de didactique et de « démocratisation » de la couture. Rien que pour cela, déjà merci Pauline !

Alors côté technique, non ne fuyez pas petites coquines… J’ai taillé The Turia en 40 (le plus proche de ma taille / 76 cm et hanches /94 cm… Tout commentaire sur ma difformité taille/hanche/poitrine sera mal vécu par l’âme sensible au corps de déesse de ce blog… :)). A partir de là, j’ai suivi chaque étape à la lettre ! Pour les poches, la seule difficulté est de bien repasser (autant vous dire qu’avec mon pauvre fer en fin de vie, ce fut la guéguerre mais j’ai gagné…Il y a bien eu cependant quelques Pu…. de mer…. échappés de temps en temps  !). Les surpiqûres demandent beaucoup de précisions, donc ne pas se presser…(oui… Ninie Plume, grand être de patience devant l’Eternel… Rien que d’écrire le mot patience, ça m’agace !!!! :)).

L’étape de couture de l’entrejambe fut une révélation ! Je pensais qu’il n’existait qu’une façon de monter celle-ci : mettre un pantalon dans l’autre… Pas du tout : on coud d’abord les devants puis les dos et ensuite on coud l’entrejambe. Pourquoi c’est génial ? Et bien, il est toujours temps de rectifier l’ajustement de votre salopette et de réduire les marges de côtés ! C’est exactement ce que j’ai fait : je voulais cette Turia près du corps et pas loose (What !!! :)), une fois n’est pas coutume ! Donc, attention au rentré de sa chemise parce que sinon _-_  les plis _ -_  ils se voient !!!! :))

tungaree turia salopette1

photos choisies tungaree turia salopette1

Deuxième grande découverte : la couture rabattue ! (j’aurais bien zoomé un peu plus sur mes fesses, sublimes évidemment, mais je me suis donnée quelques limites tout de même… :)) La solidité de cette couture et sa propreté sont parfaites. Pauline l’explique très bien ici . Mais vous connaissez (ou pas) mon amour pour les vidéos couture.

Alors, évidemment, j’en ai trouvé une, par Patrick Bride :

IMG_8301

Autre étape qui m’effrayait quelque peu, la pose des boutons pressions ! Et des fois je me demande !!! … Je suis restée deux soirées à repousser la chose, genre, je vais donner le coup de marteau fatal ! Et bien, NON ! Il suffisait de cliquer Boutons de jeans à river et on tombait sur une démo par Prym lui-même : il y a d’ailleurs d’autres démos de leurs articles avec marteau… Oui, toi aussi, deviens Jésus… A défaut de te prendre pour Dieu le Père quand tu couds tes créations… ( Pécheresse va !  D’ailleurs si vous souhaitez en savoir plus sur les 12 péchés capitaux de la Vilaine blogueuse vaniteuse et vénale, suivez le chemin de la bergerie où quelques  fidèles sont là pour vous remettre sur le droit chemin, en direct sur Thread and Needles Qui aime bien châtie bien… :)) D’ailleurs, de fil en aiguille, en parlant Chasse aux sorcières, j’en profite pour vous conseiller la lecture d’un roman incroyablement beau : La Lettre écarlate  (the Scarlet Letter)  de Nathaniel Hawthorne. L’histoire d’une femme adultère condamnée à porter une Lettre A , cousue  sur son corsage et bannie avec sa fille de sa communauté puritaine et intolérante de Boston dans le Massachussetts…

Allez, mes petits moutons, brebis égarées ou autres bêtes,

revenons à des choses plus sérieuses :

les boutons pressions !!!!!

 Je vous donne le lien en Prym  :))

On a fait le tour côté couture. Le tissu quant à lui vient de chez… de chez… Et oui Sacrés coupons ! Au départ ma Turia, je la voulais BLACK ou en jean brut… Et mes yeux, à défaut de noir, tombèrent sur ce coupon jean à plumetis blancs : 1m50 / 11,50 euros ! Je ne sais pas… je vois bien une petite Michelle avé ce tissu là aussi… Haaaaa, art du teasing quand tu nous tiens… :) Bien, ai-je un reproche à faire à cette Turia… Non, aucun ! Je suis fan absolue de ce patron. Les deux petites choses que je ferai la prochaine fois seront de poser du biais avant les étapes d’assemblage : plus pratique et par ailleurs, j’abaisserai la taille. Pour ma morpho, les vêtements à la taille ne sont pas très flatteurs. Et ça, il va falloir un jour que je le grave dans le marbre : NON à la taille serrée ! Ou NON à la raclette et à la charcuterie ! La quarantaine, c’est vraiment l’âge des grandes décisions qui bouleversent votre vie !!!!!!!!! :)))

photos choisies tungaree turia salopette2

Les photos ont été prises ici ou là par la Déesse  elle-même de ce blog et elle aime toujours autant les partager avec vous dans ses paradis artificiels ! :)) Sauf une (the number 2 : Ghost signage  from Junkstock  ) ! A ce propos la Déesse et son corps éponyme, se sont bien refroidis ce jour-là : il pluvignait (si ça existe d’où je viens) et il faisait -30° au moins. On admirera donc les poses naturelles et les sourires pas du tout crispés tout le long de ce post… ainsi que l’inénarrable pose communément appelée l’A380 ou celui dit du Mouton noir à poils raides ! Pauvres de nous… :)))

Bien, évidemment des Turia Dungarees version longues jambes sont prévues. j’ai adoré la version de FruitsFlowers&Clouds qui est allée jusqu’au bout de la salopette « originelle » avec les rivets, les passants et les surpiqûres très design  des poches.

15414897935_16068d51ee_b

15228143459_5a84093762_z

Merci infiniment Sasha !!!!!!!!! :))

Magnifiques photos de Fruits, Flowers and Clouds

Je suis complétement dingue, fan, admirative de la version de Kirsty, une adorable australienne. Cette femme est un petit cœur et d’une classe sans nom ! Vous pouvez la retrouver sur son blog : Top notch ! J’adore son style féminin, singulier et si moderne.

Comme elle m’a permis de publier ici ses photos, j’en profite pour vous montrer sa Turia en jean brut, avec chemisier Liberty et lavallière, version décontracte avec marinière et le duo Turia et Carmé blouse de Pauline Alice :

Desktop39

Photos Top Notch – Kirsty –

My English is a mess. :))  But I know you’re going to take a look here…. So, I want to thank you for the photos, you’re really a sweetheart. Like I said, you’re such an inspiring woman and can’t wait to see your next Turia… Very promising… I wish I could translate in English all my article but I’m not capable of… Not yet !…. Bises Kirsty ;)))

Merci à Pauline Alice et à toutes ses jeunes créatrices de patrons indépendants qui nous permettent de coudre des modèles sympas et qui changent notre perception de la couture.  The Turia Dungarees, parmi tant d’autres,  mérite largement  d’être rangée dans la bibliothèque d’une couturière à côté d’un Vogue ou Mc Call’s, l’un n’empêchant pas l’autre d’exister. J’admire profondément ses jeunes créatrices qui ont eu le courage de créer leur entreprise, une prise de risque énorme qui mérite d’être saluée et encouragée. D’autant que si l’on en croit le Monde du 8 mars 2014 : Seulement 28% des postes d’administrateurs des grands groupes français sont tenus par des femmes et aucune femme ne dirige une société du CAC 40 (quelques inégalités entre autre, ne serait-ce que dans le monde du travail). Peut-être que les femmes devraient apprendre à saluer et à soutenir plus souvent le talent, la créativité ou la réussite de leurs congénères afin d’ améliorer, et notre vie,  et  la vie de celle qui est notre sœur, notre mère ou notre amie. Le crêpage de chignon, d’un mouton ou pas, les rancœurs et les jalousies font le bonheur de tous ceux et celles qui souhaitent fondamentalement que l’égalité Hommes/Femmes n’aboutisse jamais. Et puis après, on va se détendre… C’est que de la couture, c’est que du bonheur quoi ! :))

Sinon, à part ça…

Le denim risque être bientôt de retour ici…

Et pas forcément sous forme de salopette !

:))))

A bientôt !

Il était une robe…

Yes, defintly… Once upon a dress. Il y a des coups de cœur comme cela entre un tissu et un pattern. Evidemment personne ne sera étonné si je dis que le tuto utilisé est celui d’Aurélie (Une poule à petits pas) !!!! :))). Evidemment  que j’avais eu un big crush plein de WOW en voyant ses robes en crépons black and white (je crois que l’on appelle ça le gémeau power… :). Bref, moi, en bonne Lionne que je suis : orgueilleuse, courageuse et déterminée  paraît-il…  Il me fallait une robe qui tourne, toute légère  et tellement féminine. Et quand il faut pour la Lionne, il faut…. C’est pas de la gnonotte ! Autant j’aime me prélasser dans la savane brûlante (on peut, si on le souhaite, traduire paresse  par procrastination :), autant quand j’ai décidé qu’il était temps d’aller chasser, en moins de deux, c’est fait ! Oui, mais voilà, il y avait la question du tissu… J’ai bien trouvé du crépon (chez Dreyfus, immense choix de coloris…). Mais voilà, non, la matière ne me plaisait pas, manque de fluidité à mon goût. Et puis, un jour… Un jour… je suis tombée sur cette longue jupe très boho dans ma boutique de fripes préférées (tout à 10 euros) qui  regorgent de merveilles, avis aux parisiennes en quête de super bonnes affaires ! Ce lieu est une tuerie !!! *** Bref… J’ai trouvé une jupe aux mille et un dégradés dans un tissu plus léger qu’une plume tout en conservant beaucoup de fluidité (vrai coton indien d’époque !!! :))

Bref, bref, bref … Le BONHEUR !

IMG_20140807_180858-001

Je suis restée un peu comme Michelangelo devant son bloc de marbre pendant un certain temps. Pas envie de me louper sur ce coup là… Pourtant pas encore influencée par Cousu main et son avant dernier épisode, j’ai utilisé mon mannequin et j’ai « moulé » ma robe au fur et à mesure. J’ai donc découpé le long de la ceinture puis j’ai découpé en arc de cercle comme l’explique Aurélie pour les emmanchures. Et pour ne pas perdre les fronces, j’ai cousu un fil de fronce tout le long du plissé emmanchures et cousu à points serrés pour le haut devant et dos afin de maintenir les fronces déjà présentes. Comme cela, je me laissais la possibilité d’agrandir ou rétrécir les emmanchures. J’avais trouvé du biais exactement de la couleur la plus foncée de ma jupe : un marron glacé un peu rosé. Il n’y avais plus qu’à coudre le biais pour le devant et le dos et les bretelles. j’avais au préalable cousu le cordon de la jupe avec ses petits grelots sur le devant. Les coutures sont donc cachées sous le biais. Ma robe fait donc de la musique quand je marche…. j’adore !!!! :))))

Cette robe est ma petite merveille de l’été, très ethno chic

Dix euros pour une robe unique et ma foi… fort jolie…

Voici donc…

IMG_7513-002

IMG_7535

photos robe aurélie jardin3

IMG_7514

IMG_7557 (2)

C’était l’été… Le temps de photographier… Cette robe m’a beaucoup inspirée…

Il faut l’avouer.

IMG_7465

Photos robe aurélie garage

IMG_7478-001

IMG_7507-001

Non, non… Je n’ai pas loué un théâtre…

j’ai posé mon pied dans le garage de mon immeuble…

Et son sublime puits de jour…

Et non, non, mes voisins n’ont toujours pas appelé les urgences psys…

Enfin, je crois… :)))

IMG_7554

photos robe aurélie jardin

IMG_7588

IMG_7600

Mon sac oiseau vient d’un vide-grenier parisien (3 euros)…

(Bénis soient les vide-greniers !!!!)

En conclusion, un petit look très boho chic unique pour 15 euros (je compte le biais)… Et en plus, en faisant le choix de la récup’, encore une fois pas d’ourlet à faire !!!! Le BONHEUR bis ! Voilà, ce post est donc vraiment un adieu au soleil, à l’été, à ces heures si longues que l’on peut prendre pour ses passions…

Bon dimanche !

A bientôt pour des articles plus… hivernaux…

ou presque…

:))

*** L’adresse de ma super friperie : La Petite friperie 118 Rue Oberkampf, Paris 11ème.

PS : si vous êtes parisiennes et en manque de photographe pour vos posts… Je me ferai un plaisir de vous aider ! Photographier étant une de mes passions en dehors des travaux d’aiguilles… C’est une chose que j’avais envie de proposer depuis longtemps…  :))) Me contacter via mon mail : exquiselouise_1@Hotmail.com !

Aime aime aime aime …

L’obsédant amour pour M comme Mistral est à nouveau à l’honneur par ici… Dans la vraie vie de l’autre côté de l’écran, il faudrait remettre un peu tout dans l’ordre… M comme Liberty a été cousue après cette version test in Pink ! Le test s’est transformé en une si belle réussite que nul besoin de retailler quoique ce soit (trop forte Marie !!! :) ! C’était un petit haut prévu pour une soirée très Pink ( à laquelle finalement je n’a pas pu aller pour cause de RV boulot incontournable qui comme par hasard tombait ce jour-là !!!! GRRRRRRRR !). Bref mes copains du Pink Flamingo  fêtaient leurs 10 ans d’une magnifique histoire de Pizzas bios et fabuleuses (je vous en reparlerai ici dès que mon four sera remplacé !! :)) et j’ai donc cousu une M comme mistral en version trèèèèssssss rose ! Ca tombe bien, en secret, j’adore le rose !!!! Depuis que je couds, j’ai appris à me détacher de mon addiction pour l’écru, le noir, le bleu marine et l’anthracite ! J’assume  le ROSE !  And call me Barbara Cartland  if you want to… But, I don’t care,  I love PINK ! :)))

Donc Aime !

In pink, I beleive !!!!

Et au cas où le message manquerait de clarté…

IMG_8211

m comme mistral

Pochette handmade avec tuto ici

Bague handmade, bouton La Droguerie monté en bague !

Broche troop jolie H&M vintage

Ouiiiiii ! C’est donc rose ! Et Dieu que ça fait du bien ! Je retrouve ce plaisir de gamine : le petit truc bien rose bonbon et qui tourne et virevolte en plus … Le rose me met de bonne humeur… Il va falloir que j’en rajoute plus dans ma garde-robe cet hiver…. (quel AS du teasing je deviens… :))

En attendant, la veste n’est d’actualité que le matin… Et ça aussi, cela me met de bonne humeur !!!! Vous savez quoi, cette petite veste chinée blanc et noir, je l’adore… C’est une vintage H&M… Imaginez la mourance éprouvée lorsque je suis tombée sur le dernier article d’Aurélie (La Poule) !!!!! :))) Ô, Odette chinée, un jour, bientôt, tu seras à moiiiiiiiiiiiii !!!! :))

IMG_8221

Côté couture, toujours même histoire : pas de doublure. Du biais partout ! Et comme ce biais rose acheté à La Droguerie s’harmonisait parfaitement avec mon tissu rose en lin (Sacrées Coupons, 20 euros les 3m), je l’ai laissé apparent au niveau de l’encolure (couture à cheval dit-on ?… Parenthèse ouverte qui me permet de glisser que j’attends de passer avec impatience mon petit exam de couture pour intégrer les cours municipaux d’adultes de Paris, section couture… Je ne vous raconte pas la joie… Bon, il paraît que selon le nombre de candidats, on peut très bien ne pas être retenu… je ne vous raconte pas la déception à venir, si refus … :(.

Bon en attendant…

Faisons tourner les petits pans !!!!

IMG_8238

IMG_8245 (3)

IMG_8244 (2)

La lumière de mon petit jardin, si gentiment prêté,

est absolument sublime les matins ensoleillés…

Quel bonheur à photographier une M in pink

dans ce contre-jour et ses rayons en bulles de savon !!!!

:)

Bonne soirée !

A bientôt !

PS, pour mémoire, Barbara Cartland !

Barbara Cartland

Ha bin, on peut pas avoir toutes les semaines du RP…

(Heu au fait, la chose à poils, c’est un chien ? C’est ça ? )

:)