Pancakes pommes râpées, avoine et buttermilk !!!!

Il y a des mois que je me disais qu’il fallait absolument que je vous parle de cette recette de pancakes absolument divine ! Nous sommes… Voyons voir… fin avril… Il fait environ 2°c, le froid pique le nez, le vent souffle dans nos oreilles, il grêle, il pleut des chats et des chiens, les dix plaies de l’Egypte vont s’abattre sur nous… et les parisiens (entre autre) ont cette terrible impression de bénéficier d’ une double ration de la Toussaint dans leur bol de café du matin… Six heures du mat, j’ai des frissons, je claque des dents et je monte le son… ;) Bref. Un temps de chagrin.

Pour se remonter le moral, je ne sais pas vous, mais rien ne vaut  une petite assiette de pancakes bien chauds et moelleux qui embaument la cuisine. Vous le savez, je suis une inconditionnelle des pancakes bien fluffy, gonflés à souhait… Je teste plein de recettes… Jusque là je m’approchais mais je sentais que quelque chose m’échappait. En discutant avec une collègue aux origines canadiennes, elle m’a confié qu’elle ne faisait ses pancakes qu’avec de la levure et du bicarbonate venant de l’autre côté de l’Atlantique mais surtout… du buttermilk  !

Arrêtons nous un instant sur cet ingrédient : Je vais me contenter de copier/coller un extrait du super article de chez Une plume dans la cuisine (non je ne l’ai pas fait exprès… :) dans lequel est expliqué ce qu’est le buttermilk, pourquoi il est indispensable pour imiter le moelleux des pâtisseries américaines et enfin comment fabriquer son propre buttermilk. Perso, j’en trouve très facilement dans mon petit Franprix. je prends le Yoplait lait fermenté mais tout autre lait fermenté type Ribot fait parfaitement l’affaire !

Alors c’est quoi, Blomma alias Une plume dans mon assiette, ce fameux buttermilk ?

Buttermilk est un terme anglais qui peut être traduit en français par babeurre ou encore lait fermenté.
A l’origine le babeurre est le liquide blanc au goût aigrelet qui se sépare de la crème lorsque l’on fabrique le beurre. Contrairement à ce que le nom pourrait laisser penser, le buttermilk (ou babeurre) n’est pas riche en matière grasse et ne contient pas de beurre. Il est également moins calorique que le lait normal. La saveur du babeurre rappelle celle du yaourt. La texture est légèrement plus épaisse que celle du  lait ordinaire, mais moins que celle de la crème.
Qu’il soit traditionnel ou de culture, le goût acidulé du babeurre est dû à la présence d’acide dans le lait.

Je vous encourage, si vous êtes curieux, à lire  son article en entier évidemment ! :)

Place maintenant aux images. Rien que d’y penser j’en salive d’avance ! La recette vient d’un Elle à table (n°86) mais j’ai adapté la pâte pour utiliser le fameux buttermilk !

IMG_20151018_144551

IMG_20151018_144710

IMG_20151018_150009

IMG_20151018_150346

Et donc la recette !!!!

Liste de course :

  • 2 pommes melrose
  • un paquet de flocons d’avoine
  • farine de blé
  • sucre vanillé
  • canelle
  • lait fermenté
  • 1 oeuf
  • beurre, pour ma part, beurre salé !
  • baking powder
  • baking soda
  • des fruits secs
  • sirop d’érable
  • cognac (optionnel)

Pour la pâte, j’ai suivi la recette d’Estelle issu de son blog : Le hamburger et le croissant qui au passage est l’auteur d’un livre version e-book qui me tente beaucoup, Guide de survie alimentaire aux Etats-Unis… Si tu passes par là Marie.R , petit clin d’œil rien que pour toi !!! :)

Buttermilk pancakes (d’apres Heidi Swanson)

Ingredients pour 2

– 125 g (soit 1 cup) de farine
– 1/2 cuillère à café de levure chimique (baking powder)
– 1/4 de cuillère a café de bicarbonate de soude (baking soda)


A la place du sucre en poudre, j’ai préféré ajouter un sachet de sucre vanillé comme dans la recette de ELLE.
– 240 mL (soit 1 cup) de lait fermente (babeurre au Quebec ou buttermilk aux USA)
– 1 oeuf
– 1 pincée de sel
– 1 cuillère à soupe de beurre fondu ou d’huile végétale

Preparation

– Dans un grand bol, mélanger la farine, le sucre, la levure, le bicarbonate et le sel. Creuser un puits et réserver. Dans un deuxième bol, mélanger le lait fermente, l’oeuf et l’huile, puis verser le mélange dans le puits précédemment creuse. Incorporer délicatement le liquide à l’aide d’un fouet ou d’une spatule, en prenant soin de ne pas trop travailler la pate. La pâte à pancakes est semblable à la pâte à muffins dans la mesure ou la presence de grumeaux ne pose pas de problème.

Dans cette pâte j’ai intégré  les pommes râpées que j’avais arrosées de Cognac au préalable, 1/2 cuillère de cannelle ainsi que 4 cuillères à soupe de flocons d’avoine.

Pendant que la pâte reposait un peu, j’ai fait griller des fruits secs : noisettes, amandes, noix…

J’ai ensuite versé une demi louche (à peu près) de pâte sur une plaque multi crêpes pour chaque pancake.

Il ne restait plus qu’à les servir  avec les fruits secs nappés de sirop d’érable. Rien que d’y penser, je défaillerais presque !!!! :)

Alors, alors… Et vous ? Ils vous tentent ????!!!! ;)

PS : j’achète le baking soda et le baking power sur ce site spécialisé en ingrédients américains :

MY AMERICAN MARKET

Capturebb

On reçoit rapido son colis et j’adore le côté, je te tutoie à la cool dans les mails !!!! :)

Desktop62

BYE BYE birdies !!!

:)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s