Lucie, concours et pochette !

Le point commun entre les trois mots cités ci-dessus : aucun et pourtant… Faisons dans l’ordre. Ma Lucie dress (RDC), je vous l’avez présentée ICI ! C’est peu dire que j’aime ce patron… Je suis totalement in love ! Ce n’est pas compliqué, je serais capable de tout découper en forme de Lucie… Je me suis raisonnée à plusieurs reprises mais pas avec ma petite robe Charleston en voile et dentelle blanche que j’avais chinée à 4 euros dans un vide grenier ! Un peu trop grande, il y a longtemps que je voulais la retailler en petit haut… Alors quand j’ai fait la connaissance de Lucie… Devinez la suite !!!! :))

Pooh Pooh bee doo !

WOW !

IMG_7903-001

IMG_7949

Cette blouse est devenue ma tenue favorite du moment ! Alors évidemment avec ce grand blanc… J’avais besoin d’un petit truc qui pimente le tout et mes sacs, mes pochettes, bien évidemment… aucun ne convenait ! A force de me promener sur Pinterest, mes tableaux préférés restent en tête de liste tous ceux qui ont de prêt ou de loin trait au  style Boho chic ! Et puis, il y a Aurélie aussi avec ses trop belles pochouettes ! Donc, il me fallait une pochette pink and flowers !

Ca tombait bien, il me restait un coupon d’un magnifique tissu acheté chez Linamorata qui avait servi pour la doublure de mon snood fourrure (pattern ICI) !

Ni une ni deux, je savais que ma pochette serait au parfum pink pivoines !!!!!

IMG_7901pochette modes et travaux

IMG_7982

Mais en revanche, ce ne que je ne savais pas alors… C’est que ma machine à coudre possédait un manuel !!!! :)) What ?!!! Yes ! Un manuel, pour ma plus grande honte, dont j’ai peu fait usage jusqu’ici… Et là ! que ne fut pas ma surprise de découvrir que parmi tous les accessoires de ma douce Janone, il y avait un guide à matelasser ! Hein ?! What (bis) ? Ce bitoniot en métal aurait une utilité ? :)) Mon cerveau a marché à mille à l’heure : vite du molleton, du tissu noir pour la doublure et une fermeture éclair. Pour créer ma pochette, je me suis servie du format A4 d’une feuille de papier auquel j’ai retiré 1 centimètre pour faire mes marges de couture. J’ai commencé par tracé les diagonales et tous les 3 cm, j’ai tracé des droites parallèles à mes diagonales. J’étais plutôt satisfaite du résultat sur papier, place à la réalisation du matelassage !!!

Desktop29

J’ai découpé en diagonale mon pattern que j’ai épinglé au tissu (1). Puis j’ai posé un pied pour fermeture éclair invisible et tout contre mon pattern, j’ai piqué ma première ligne en diagonale (2). Pour que chaque ligne soit parfaitement parallèle, j’ai vissé mon guide à matelasser pour obtenir un écart de 3 cm !(3) Il n’y a plus qu’à suivre les lignes ! (4) Un jeu d’enfant !!!! :)) Allez pour vous simplifier encore plus la tâche je vous joins demain ici le PDF du pattern ! :))

Pattern Pochette matelassée Ninie Plume –

Imprimer l’image format A4

img084

J’espère que ce petit pas à pas pourra vous servir ! Peut-être êtes-vous comme moi et vous n’avez pas encore fait connaissance de votre petit bitoniot !!??? :)

Le reste de la petite cousette, assemblage et doublage, il faut croire que c’était mon karma, vient du Modes & travaux (sept. 2014) qui vient de sortir !!!! Et devinez quoi ? Il y a un concours ! Attention dernier délai, 1ier septembre ! On envoie les photos de sa création et au pire… On risque de gagner un bon d’achat de 100 euros à valoir sur La Redoute. :))Tiens, c’est pas là que l’on trouve une capsule BASH ? Yeahhhhhhhhhhhh ! Je joue !!!! Et vous ????  :))

So cross fingers !

IMG_7937-001

IMG_7990

Pompon noir, la Droguerie

Belle soirée !!!

:))

78756350_p

Simple chic… Again.

Again, again, again…

Oui, quand j’aime, quand j’aime c’est marteau !!! :)) (Love songs, V.P)

Je vous avais parlé de ce petit bouquin Japan couture dont je suis dingue, ici : Simple Chic. Je crois qu’on a toutes une robe un peu idéale dont on rêve (rhaaaa Peau d’âne….:))… Et bien, voilà, ça y est, j’ai rencontré la robe de ma vie !!! Et nul besoin d’une baguette magique mais juste de ma très bonne cop’ du moment, ma douce Janone…. Pour vous dire, aujourd’hui vous allez faire connaissance de ma mint dress……… mais j’en ai déjà deux autres dans mon placard!!!!!!

 Voici donc, la robe d’amoûûûûr !!!! :))

My mint dress

IMG_7613-001

IMG_7618

Oui, ceci est bien une robe housse et je sais que c’est le genre de robe, ça passe ou ça casse… Mais cette robe housse a quelques atouts bien à elle : une ligne très épurée certes mais avec un petit détail au niveau de l’encolure que je vais vous laisser découvrir sur le schéma ci-dessous et des « patch Pocket » que je n’ai pas plaquées mais insérées car j’avais peur d’un effet trop lourd étant donné la densité du tissu. Car le tissu…. parlons-en tout de suite… C’ est une petite merveille de lin un peu gratté, d’une couleur vert menthe absolument sublime qui réveille tous les teints endormis ! Foi de teint endormi ! :)) Ce petit trésor de tissu vient de chez Sacrés coupons (acheté il y a 2 ans) qui ont un corner pour le lin absolument dément et d’une qualité irréprochable ! Petit truc en plus de ce tissu, il a un parfum entre l’herbe ou le foin… Un délice !!!! :))

IMG_7624

Desktop28-001

 

A la base ce patron est en fait un trèèèès grand pull over que l’on porte sur un legging. Pour ma part j’ai fait en sorte que ma robe m’arrive au-dessus des genoux, genre robe de plein été. Pour cet automne, un petit legging noir et ça passera encore pour une robe ! Mais rien n’empêche de conserver ce patron en version encore plus courte pour conserver l’idée de la robe pull… :)) Quant aux poches, j’adore la version initiale des poches patchées et la prochaine robe que vous verrez peut-être un jour qui sait, a ces poches là ! Et c’est le petit truc en plus qui twiste le tout !!!! :))

Pourquoi je conseillerais ce patron ? Très simple à réaliser, on découvre comment coudre des poches sur un vêtement grâce à quelques petites astuces et en plus, chose non négligeable dans ce petit livre, il y a plein d’autres patrons trèèèès sympas ! On peut le trouver sur le site d’Ebay Pomadour’s ou dans la librairie japonaise, Junku, à Paris.

Et en plus, c’est certainement une histoire de goût, mais cousu dans un tissu simple mais de belle qualité, cette robe est vraiment très…. CHIC ! :))

Allez, promenons-nous encore ,cheveux au vent,  dans le petit jardin qui m’est si gentiment ouvert le temps de mes photos… :))

IMG_7630-001

robe japan couture vert menthe1

Bye-bye, l’été, le panier et les gambettes bronzées…

IMG_7637-001

Bye bye certes…

Mais pas sur cette page…

Mon petit stock de cousettes d’été n’étant pas encore terminé…

Il y aura quelques beaux jours ici encore…

Ha ! Les beaux jours

Bonne soirée !

:))

Concours Modes & travaux !

En goguette ce matin, je tombe nez à nez sur un kiosque à journaux… Ouvert ! Au mois d’août autant vous dire que vouloir lire son journal, acheter du Doliprane ou manger une baguette restent des activités rarissimes et quasi impossibles à Paris ! Mais on est d’accord, le break de l’été, c’est sacré et c’est trèèèèès bien comme ça aussi ! :) Bref, en balade (et pas en quête  d’une boulangerie…),   le kiosque open,  je demande à voir le Burda au marchand de journaux et ma foi, rien de vraiment très inspirant à mon goût. Déçue, mes yeux se posent sur Modes & travaux, et parfois, il y a de très bons tutos ! Là, j’ai carrément eu deux immenses coups de cœur, d’autant plus que leur réalisation fait l’objet d’un concours !!!! A gagner un bon de 100 euros d’achat à la Redoute ! Yeahhhhhh !

A vos plumes, fils, ciseaux et Mac !

Prêts, feu… Pour le 1ier septembre !

Le Tote bag Flamant rose de Sandrine Soulabalil

tote-bag-flamant-rose

Crédit photo – Modes & travaux

Vous pouvez retrouver tout le tuto soit dans le magazine de septembre soit en ligne sur le site Mode & travaux. Le dessin du Flamant rose est à télécharger en PDF ! Le but du concours sera donc évidemment de customiser son propre Tote bag et d’envoyer les photos à l’adresse indiquée dans le magazine !

Mais si les Tote bag ce n’est pas votre truc… Place au tuto d’une pochette doublée et molletonnée. Je vous parlais ici du très bon tuto de C’est dimanche pour la rélisation du Milwaukee, on retrouve exactement le même principe et encore une fois très bien expliqué !

IMG_20140824_125157

Crédit photo – Modes et travaux

Idem que pour le Tote bag,

envoyez les photos de votre réalisation de la pochette tablette !

Alors, tentés ?

Bon dimanche !

:))

Berthe des champs…. :)

Bon, si vous avez beaucoup de mal avec Belle des champs, les pique-niques, en gros tout ce qui tourne autour des carreaux rouges et blancs : vite fermez la fenêtre que vous venez d’ouvrir parce que ce post fleure bon la baguette, le village de notre enfance et les cowboys aussi un peu… !!! :)). Il y a de cela quelques années, Isabel Marant avait sorti une collection très western avec des chemises à tomber, dont la chemise à carreaux style nappe de pique-nique… A l’époque, j’étais trop débutante en couture pour me lancer dans un projet « chemise » ! Mais j’avais quand même acheté le tissu  chez Sacrés coupons  à Paris dans le secret espoir qu’un jour…. :) Et puis de fil en aiguille… Voilà. J’ai cousu Berthes ! Ahhhhhh ! Berthes !

Berthes de République du chiffon, of course !

IMG_7817-001

IMG_7776-001

Patron imprimé dans le livre un été couture

J’ai adoré coudre ce patron et je peux vous assurer qu’il m’a permis de progresser. Pourquoi avoir choisi Berthes ? Je trouvais que c’était un excellent moyen de découvrir le montage de col de chemise et les boutonnières. Deux choses que je n’avais jamais encore réalisées ! Les explications et les schémas de Géraldine sont très clairs et je me suis en plus appuyée sur un de mes bouquins Japan Couture dont les schémas sont très détaillés. On peut aussi s’appuyer sur le déroulé d’un montage de col en photos (ça aide grandement !) de Coupe couture (une mine !). Côté boutonnière, je pensais vraiment que ce serait la croix et la bannière… Et bien finalement, j’ai fait une grande découverte :  (non pas les Amériques Annephiso :))  le manuel de ma machine à coudre ! La honte, des années sans vraiment m’y intéresser ! Par contre, c’est à vous de décider quels boutons choisir et donc quel emplacement pour vos boutonnières : chouette du calcul !!! :)).

IMG_7860

J’ai choisi la taille L qui était la plus proche de mes mensurations et la chemise tombe parfaitement même aux emmanchures ! Alléluia ! Sachant que Berthes avait tendance à arriver un peu au-dessus du nombril de bon nombre de blogueuses, j’ai ajouté 5 cm. La prochaine fois, ce sera 7 cm. J’aime beaucoup le côté un peu court devant et plus long derrière… Mais il faut avouer que montrer son nombril serait et d’un,  un pléonasme  pour une blogueuse, et de deux,  passé 40 piges, est-ce bien raisonnable  ? :)) Cette chemise a un copain idéal : le body noir à bretelles (vieux H&M, acheté en triple !!! :)) ! Au pire, on peut se coudre un body Nettie de Closet Case files pour aller avec !!! :))

IMG_7837

IMG_7845

Jean used boyfiend La Redoute – Panier en osier trèèès vintage

C’est étrange mais je n’ai eu aucun doute sur ce tissu (attention, il faut penser aux raccords carreaux !! :). J’adore ce style frais, plein de vitalité, très Belle des champs quoi !!!!! :). L’arrivée des mauvais jours se profilant (mouafff ! On rigole), cette chemise se marie très bien avec un pull bleu marine ou noir à col V ou une jolie veste tailleur noire… De toutes façons les bras nus bientôt ne seront qu’un lointain souvenir… Sniffff !

photos berthes chemisier

Des Berthes, j’en ferai à nouveau dès le printemps prochain… Parce que pour l’instant, je n’ai qu’une envie, me coudre des chemises à manches longues dans des tissus bien chauds et douillets pour les soirées raclette  !!!!

Allez, essayons de croire encore à un été indien et à de belles ballades en campagne dans les deniers rayons de soleil bienheureux de l’automne…

IMG_7846

IMG_7826 (2)

Bon Week-end !

:))

PS : OOps !!!!! Toutes mes confuses !!!! J’ai mis un « s » à Berthe qui n’en porte pas… Serait-ce un lapsus pluriel révélateur ????!!! :)))

PS2 :  J’allais oublier de vous dire de bien prendre garde aux marges de couture (ne pas confondre la ligne côté latérale et la ligne d’enforme). Je n’ai pas choisi l’option enforme pour les emmanchures: j’ai tout simplement posé du biais ! Les erreurs de patronage sont fatales pour le pied de col qui ne coïncidera plus !!! Je sais de quoi je parle, car j’ai été obligée de découdre mon premier col, puis le re-patronner et le recoudre !!!!! Pffffff, ma patience a été mise a rude épreuve… :))

 

My Arizona dream BAG…

Voilà, il y a des projets comme celui-ci que je remettais constamment à demain, plus tard… Parmi mes Himalaya à gravir, il y avait donc le Milwaukee, le sublime pattern de C’est dimanche qui devait occuper mon été ! Donc, je me suis plongée dans toutes les étapes que je craignais et… Je n’en reviens toujours pas, mais le voici, mon sac, my Arizona dream bag !

IMG_7706

IMG_7650

Ce sac, je l’avais découvert grâce à Aurélie (What a surprise !!! :)) ! Elle a décliné ensuite le sac Milwaukee version cuir… Hum ! Hum ! :) Mon joli sac n’a pas échappé à une longue séance de photos… Il le mérite amplement ! Il tient toutes ses promesses. Le tissu, acheté dans la boutique en ligne de C’est dimanche est une pure merveille (des plumes, quoi… :)). Je m’achète rarement des tissus qui coûtent un bras… Mais là, j’avais craqué ! C’est le modèle original présenté par C’est dimanche et rien n’y faisait, je voulais mon Milwaukee comme ça !!!! :)). Du coup, j’ai aussi utilisé le coton Phildar 3 en noir ! :)) D’ailleurs, en passant, crocheter du fil noir en n°3….Ahhhh ! L’horreur, le soir à la chandelle… J’ai abdiqué. D’autant qu’une journée aux urgences ophtalmiques, merci, voilà, ça c’est fait et qu’il ne fallait pas pousser mamie dans les orties. Donc, crocheter du fil noir fin, c’est en pleine lumière !!! :)))

IMG_7693

IMG_7698

Je suis dingue de ces franges qui se balancent quand on marche, qui volent avec le vent ! Bon, par contre il vaut mieux éviter de sortir son Milwaukee par temps de pluie, parce que l’effet franges wild risque de finir en vieux chat tout mouillé avec les poils qui collent. Donc, non. :)

IMG_7711

sac arizoma dream1

IMG_7719

Haut noir, vintage h&m – Short blanc Pimkie – Vernis Essie Fifth Avenue

Bracelet Navajo argenté L’atelier 13

Oui, j’ai choisi pile le moment où le soleil a totalement disparu pour poser mon pied photo ! Haaaa, les cheveux dans le visage !!!! Quel bonheur !!! :))

N’est-ce pas Mme D. ?

Bref, parlons, CROCHET ! Yeah !

hj

 

Finalement les années passent et il faut que je me rende à l’évidence : j’ai acquis quelques compétences, enfin !!!! :). Si l’on suit parfaitement, à la lettre, le pattern de la frise, et bien finalement, il n’y a rien de compliqué ! L’étape couture est extrêmement bien expliquée : du coup, la pose de la doublure + fermeture éclair devient un jeu d’enfant ! Le petit détail qui donne un fini très pro, c’est le rectangle de tissu cousu aux deux extrémités du sac. Ne serait-ce que pour comprendre comment fonctionne une pochette doublée, c’est le projet à recommander !

Précisions côté couture : J’ai d’abord crocheté la frise et ensuite, j’ai retracé un peu le patron pour que la frise crochetée et le sac coïncident parfaitement ! Merci Aurélie !!!! Sinon, on risque se retrouver avec une bande trop longue ou courte…

Bien ensuite, il y a l’étape franges ! Je n’avais qu’un mot pendant toute une soirée : quarante ! Quarante centimètres à couper une centaine de fois… Rhaaa ! L’ennuiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Bon heureusement, il y avait le crochetage des franges pour me réveiller (Tu parles Charles !!!! :)).

J’ai donc aussi appris à crocheter des franges grâce à ce tuto de C’est Dimanche qui devait être inclus dans le pattern mais a été oublié, donc ne cherchez pas le schéma, il est  ! :))

Bien, il nous reste à parler du rendu bien lisse des franges…. Heu, bin moi, mes fils, ils étaient tout frisottés et s’emmêlaient sans arrêt. Donc, après avoir un peu réfléchi, l’idée m’est venue de traiter les franges comme mes cheveux : il fallait les lisser au fer ! Au fer à repasser ! Donc, petit tuto pour de jolies franges  bien lisssssses rien que pour vous !!! :))

sac arizoma dream4

sac arizoma dream5

Belle soirée à vous !

A bientôt !

:))

PS : photo montage/collage trouvée sur Pinterest d’origine inconnue…

 

The low back of the black dress !

Connaissez vous Heather Lou ? C’est une très talentueuse conceptrice de Patterns, the Closet case file, qui vit à Monréal . Elle a lancé le fameux Bombshell swimsuit et à sa suite cet incroyable pattern Nettie qui nous permet de faire à la fois des body, des hauts avec des décolletés plongeants ou non, des manches ou pas….et… et…. une robe ! J’ai eu un big, big crush pour la robe toute simple, près du corps avec une découpe plongeante dans le dos, the low back !

So ! Say hi to ma Nettie Dress !

And its low back !!!!!!!

IMG_7019

IMG_7018

Ce patron, je le rêvais ! C’est une merveille de pureté en noir… et si, comme moi vous êtes un peu ronde des fesses… C’est plutôt rare, mais ce patron nous met en valeur. Soyons clair, cette robe est carrément sexy et pour une fois, ça fait du bien d’avoir une jolie pièce très féminine qui dévoile sans trop en faire… :)

IMG_7102IMG_7078

J’ai taillé ma Nettie en taille 8 pour mon 38/40 et c’est nickel ! Les emmanchures pourraient être un peu élargies et les bretelles moins larges mais c’est vraiment pour pinailler !

robe black back dress1

IMG_7117-001IMG_7112 (2)

Bon, il reste plusieurs choses à régler : le soutif avec ce genre de robe c’est la galère : s’il se voit ça gâche tout le bel effet de ce type de robe ( vous imaginez Mireille Darc dans sa sublimissime robe noire avec, allons, soyons sérieux !!!! ). Perso, étant ronde du bas mais pas du haut, c’est presque « je m’en fiche, pas besoin », la robe étant noire dans un jersey assez épais… Mais bon, il faut avouer, qu’un soutif avec les fameuses bretelles très compliquées qui descendent en bas du dos seraient pas mal… We’ll see ! Deuxième chose qui ne cesse de tourbillonner dans ma tête : je fais quoi maintenant avec mon pattern ?

robe black back dress

 Un body ? Avec quelles manches ?

Un jersey, noir ou à motifs ?

C’est d’ailleurs comme ça que j’ai connu Nettie Dress, grâce au body de Jolies Bobines ! Ce type de vêtement peut faire peur à coudre : que nenni ! Heather Lou propose des sewalongs géniaux et hyper clairs des étapes qui peuvent paraître complexes ! Clic, clic !

 

PART-9-HEADER

 

Bon et alors, la question qui brûle les lèvres : les bretelles, elles tombent tout le temps ?

NAN !!!!!!!!!

La preuve, on fait ce qu’on veut

avec sa Nettie dress !

IMG_7013

Version animée, une fois n’est pas coutume !!!!

:)))

black dress

 Belle soirée !

:))

PS : Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon je serais morte sur le coup ce dimanche matin de shooting photo ! Oui, Mme D, j’ai largement payé de ma personne ce post ! Imaginez, une fille à 8h30 du matin dans une rue parisienne en robe noire au décolleté dos low back et qui se photographie toute seule comme une grande avec son appareil sur pied, je vous laisse imaginer le trouble à l’ordre public que j’ai pu générer !!! :)) Bon, j’exagère un peu…. Voire même ça a fait sourire un paquet de monde et mit de la bonne humeur jusque chez mon boulanger :)) … Et notamment, cet improbable groupe de dizaines de japonais égarés et légèrement ébahis ! Et oui, ça, c’est PARIS ! :))

ô captain, my captain…

Sucez la moelle de la vie mais n’avalez pas l’os.

Le cercle des poètes disparus, John Keating.

4f23b505dc7f1097bbccc9dae261b86a

 That was Robin Williams, on Nov. 11, 1979, as “Mork”.

J’avais 17 ans. Tu es probablement l’homme qui a le plus compté cette année là de ma vie. J’ai vu des dizaines de fois  ce cercle des poètes et c’est toi qui disparais aujourd’hui. Avec toi, tu emportes cette ado qui commençait à aimer les mots, ses premiers baisers et ce sentiment que la vie était éternelle. Je ne sais dans quel paradis tu as été te cacher, à quel enfer tu as voulu échapper… Mais en moi, il y a de toi… Ô moi, Ô toi, Ô la vie…

 Écoutez ce que dit Whitman : « Ô moi ! Ô vie !… Ces questions qui me hantent, ces cortèges sans fin d’incrédules, ces villes peuplées de fous. Quoi de bon parmi tout cela ? Ô moi ! Ô vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ?

Sadly… Goodbye Robin Williams.

Blouse Viviane…

Haaaaaaaaa ! Blouse viviane ! Made in République du chiffon…. Tu avais tout pour me déplaire… Un air trop sage, un col trop étroit (je hais tout vêtement qui me serre le cou…) et une sorte de plastron matelassé pour bien épaissir ma silhouette déjà que… Voilà, on aurait dû, toi et moi ne  jamais se rencontrer. Oui mais voilà, je voulais exactement me refaire une blouse comme ma blouse en dentelle H&M… Et je suis tombée sur  les versions d’Aurélie et Nathalie qui ont fini par me convaincre (il faut savoir que j’avais juré : « Moi, un pattern en PDF, jamais !………  Raté ! :))

Oui mais voilà, comme dans toutes les belles histoires d’ amuuuuuur, il y a le mythe fondateur du couple, comme celui du :  » On s’est détesté dès que l’on s’est vu ! » Hum, hum…. Et puis la suite, on la connaît ! :)).

Bref, Viviane, Viviane, Viviane… I love yuuuuuuuuuuuuuuu !

Allez, décryptons tout cela…

Attention certaines images peuvent choquer… ***

So Loose your blouse Viviane, please ! :))

IMG_6979 (2)

IMG_6879 IMG_6829-001

Bien, parlons couture, ça nous changera… Viviane  a été taillée en 40, déjà c’est pas mal pour un effet loose escompté… Bin, en fait l’effet loose, il vient surtout avec les fronces parce que sinon… Attention, j’avais prévenu, on avait tout pour se détester… Les emmanchures sont vraiment étroites… Obligée de retailler 1cm (en fait, il faudrait même 2 cm en moins pour plus d’aisance… Mais bon, ça passe et ça ne serre pas vraiment ! Coquine va !

IMG_6789

haut viviane republique du chiffonLes déboires s’arrêtèrent-ils là ? Mais non, que diable !!!! Là par contre, Ma petite Sardine argentée préférée, alias Nathalie, nous avait prévenues : les pinces sont très hautes… Avis aux grandes filles et au long buste ! (oui, j’en ai déjà parlé ici mais il faut que je le redise, j’ai trop de la chance… Non seulement, je ne suis pas grande mais en plus j’ai un buste long !!! Non solumSed etiam… yeah ! Rock ton post avec un peu de latin !!! :))).

Donc, je disais, les pinces ! Là, c’est de 4 cm pour ma part qu’il aurait fallu les abaisser ! Mais ça, c’est le défaut des bébés couturières qui ne prennent pas assez le temps de vérifier… Ne serait-ce qu’à l’aide d’autres modèles cousus pour comparer… Ce qui peut mettre la puce à l’oreille. Ainsi, me voilà prévenue pour les prochaines fois… Car…

I love yuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu, Viviane !

haut viviane republique du chiffon2

 IMG_6809

haut viviane republique du chiffon1

Ce que je devrais beaucoup aimer aussi, outre le passage chez l’ophtalmo, le dentiste… C’est le coiffeur, parce que là, le look Farrah Fawcett, avec frange qui suit la ligne du vent (mois d’août ??!!!… ) c’est cool pour les californiennes des 70’s qui courent en short mais là…………..  Zut, je dirais en substance.

Voilà. Sinon, à part quelques rares digressions, je pense que tout a été dit sur Viviane made by République du chiffon que je ne quitte plus  !!!!!!!!!

Bon, ceux qui me suivent un peu auront peut-être reconnu le tissu que j’avais utilisé pour ce haut bustier cousu en 1900… :)) J’adore ce wax, acheté chez Reine : L’imprimé est magnifique et le tissu a un côté nacré qui brille au soleil ! Wow ! Hélas, ça y est le coupon est terminé… Snifff ! Heureusement que j’ai mis la main sur un autre coupon Wax… Trop bôôôô ! Mais on en reparle une autre fois… :)

Bon dimanche gris et pluvieux !!!!

:))

*** Oui, c’est pas ma faute si on m’offre une très jolie plante, certes, mais aux organes fleurs hautement symboliques !!!! :))

PS : folle que je suis, l’amour est décidément aveugle, j’allais oublier de vous dire que j’ai enlevé 2 cm d’encolure parce que non aux encolures serrées et en plus j’ai ajouté une fente pour aérer encore plus ce petit haut ! La couture  décidément, c’est rigolo !

IMG_20140810_143710

N°6 – 06/08/14 –

Let me introduce you…

The  N°6

Une nouvelle chronique mensuelle chez Ninie Plume !

the N°15 (3)

Et surtout, thanks to welcome Mr Pitt, Mr Jérôme Pitt !

IMG_20140707_230845

IMG_20140707_230749

Alors voilà. Jérôme est un libraire passionné et passionnant qui oeuvre à la Griffe Noire à saint Maur des Fossés. Jérôme est aussi mon meilleur copain. Vingt ans d’amitié, c’est fou, c’est inestimable… On s’est rencontrés sur les bancs de la fac de Lettres à Bordeaux… Pas sur les sièges du premier rang… Plutôt ceux du fond, sur lesquels on rit beaucoup (trop ?… :))… On s’est vus grandir, aimer, pleurer… On s’est engueulés, réconciliés, on a cuisiné des gratins de courgettes trois fois par semaine, bus un milliard de cafés ensemble et pas que… :)  On était dingues de Fox Mulder et Dana Scully, on a partagé un grand appartement et un chat tigré soit disant psychopathe… Et comme toile de fond…

Il y a toujours eu des mots, des livres… qui traînaient aussi dans le fond de nos sacs, sur les moquettes de nos studios ou sur les coins de table de nos cafés préférés.

Aujourd’hui, on s’est enfin décidés pour faire une place ici aux livres. Tous les 06 du mois (ou autour du 06 , heu, ouais, on bosse tous les deux des fois quand même, alors dans le doute, disons vraiment, autour du 06… :)), Jérôme le libraire vous présentera ses coups de cœur probablement autour d’un thème… ce sera l’œil vif du libraire, le vrai, le livraire quoi ! :). Moi, c’est juste la fille qui aime lire… La dilettante. Celle qui se délecte…

Le N°6,  un credo : retrouver le plaisir du  » Faut que tu lises ce bouquin !!!!!!! ? « . Mes plus grandes découvertes ont commencé comme ça, par cette petite phrase, d’une copine, d’un prof, de ma mère, d’un libraire… Des trésors cachés sur nos étagères…. Et non, les livres ne sont pas des nids à poussière ou peut-être alors… des poussières d’étoiles de ces mondes lointains dans lesquels on s’abîme avec délice…

Au fait,  pas de sponsor, pas de pub, pas d’obligation.

Juste deux copains qui aiment lire.

So let’s go pour the first : N°6 !

Et on commence par le Livraire !

IMG_20140805_155600

Jérôme a souhaité rendre hommage aux femmes, aux femmes de caractère,

à des héroïnes inoubliables…

Des destins fabuleux de  femmes, parfois glorieux, souvent dramatiques… Dit-il !

JE TE VOIS REINE DES QUATRE PARTIES DU MONDE d’Alexandra Lapierre Éditions Pocket.
La grande Histoire est souvent écrite par les hommes, qui souvent ont la fâcheuse tendance d’en gommer le rôle de leurs contemporaines. Ce fut ainsi le cas en 1595 de Dona Isabel Barreto qui devint, aux temps héroïques et violents des conquistadors, la première et l’unique amirale de la flotte espagnole. Sous la plume talentueuse et fougueuse d’Alexandra Lapierre, cette biographie romanesque nous fait découvrir une femme de tête qui traversa le Pacifique depuis Lima à la recherche d’un cinquième continent, l’Australie. Elle frôlera la mort, tombera éperdument amoureuse de deux hommes, suivra, sur prés de la moitié du globe une route maritime jusqu’alors totalement inconnue à la tête d’une véritable petite armada, se reniera et fera , à l’instar d’un Christophe Colomb, des erreurs absolues. Ce pur récit d’aventure vous fait avant tout rentrer de plein pied , au côté de cette femme admirable, dans le panthéon des grands explorateurs qui ont changé la face du Monde.

LE ROMAN DE ZELDA de Therese Anne Fowler Éditions Pocket.
Loin d’avoir été trahie par l’Histoire, où elle restera comme une des figures emblématiques de l’entre deux Guerre, aussi bien dans la vieille Europe qu’au États Unis, elle l’aura été tout simplement par son propre mari. En effet, F.Scott Fitzgerald, écrivain majeur de la littérature américaine, auteur du cultissime Gatsby le Magnifique, forma avec Zelda le couple emblématique d’une Génération Perdue en littérature côtoyant dans des fêtes et autres soirées des écrivains comme Hemingway ou Dos Passos. Femme magnifique, anti conformiste, douée d’un sens absolu de la repartie, elle ouvrira à son illustre compagnon les portes de la gloire, dans un tourbillon mondain ininterrompu de ces Années Folles. Cependant, la réciproque ne se vérifiera jamais…
C’est le portrait d’une femme unique, en avance sur son époque qu’il nous est donné à lire, avec en creux celui d’une époque où puritanisme et soif absolu de liberté ne font guère bon ménage.

UN ÉTÉ AVEC LOUISE de Laura Moriarty Éditions Pocket.
Cette autre femme célèbre en est le très bon exemple. Sa frange est déjà bien là. La jeune Louise Brooks a tout juste 16 ans en 1922 et des rêves plein la tête. Celle qui deviendra une des icônes hollywoodiennes les plus célèbres s’apprête à rejoindre New York. Ses parents vont lui adjoindre les services d’une femme de vingt ans son aîné, Cora. Louise, adolescente piquante, femme enfant désarmante, ne pense qu’aux théâtres, aux clubs de jazz, aux hommes et surtout à une liberté enfin trouvée, loin d’un cocon familiale austère. Cora, pleine de principes d’éducation, veille au grain. Toute la beauté et l’attrait de ce roman ne réside cependant pas dans l’opposition évidente entre ces deux femmes, double portrait paradoxale d’une même société américaine, mais dans la façons dont ces deux êtres vont se marquer à jamais le  temps d’un été. Leur vie ne sera plus jamais la même. Portrait d’une époque, mais surtout  de femmes que vous n’êtes pas prêts d’oublier.

SANTA EVITA de Tomàs Eloy Martines Pavillons Poche.

Un autre femme que vous ne risquez pas d’oublier, une fois la lecture de ce roman argentin, le plus vendu au monde, achevée. Evita Peron a eue une vie qui fut un roman. Épouse, voire égérie, du général Péron, elle fut, malgré une courte vie, une première dame sulfureuse, adoré malgré cela par les petites gens. Le roman de Martinez oscille de manière permanente entre la grande Histoire et une belle propension, presque comique, aux ragots. Nous sommes loin de la version musicale, hagiographique, et hollywoodienne, avec dans le rôle titre Madonna. Et pourtant, vous ne pourrez vous empêcher d’avoir de l’empathie pour cette femme qui marqua à jamais l’ Histoire de l’ Argentine.
Tous ces livres sont dans des formats de poches, faciles à glisser dans des bagages, sacs et autres valises. Partez en vacances avec ces femmes, qui, chacune à leur manière, ont changé le monde et l’ont mené l’espace d’une vie.
IMG_20140715_190530-001

Walden ou la vie dans les bois d’ Henry David Thoreau (L’Imaginaire Gallimard – 12€)

Je me suis donné un thème d’été : la contemplation. Quand les heures semblent plus longues, on peut retrouver le temps de s’arrêter sur un paysage, une phrase, une sensation. Vous avez peut-être adoré comme moi Into the Wild… Voici donc une version d’un autre siècle mais dont on retrouve le même souffle, la même aspiration pour une vie sauvagement libre… La fin tragique en moins…Henry David Thoreau, auteur américain, décide de se retirer pour un temps pour construire sa cabane près d’un lac et de vivre du travail de ses mains. Un voyage immobile :  « Je ne lus pas de livres le premier été ; je sarclai les haricots. Que dis-je ! Je fis souvent mieux que cela. Il y eut des heures où je ne me sentis pas en droit de sacrifier la fleur du moment présent à nul travail, soit de tête, soit de mains. Quelquefois par un matin d’été, ayant pris mon bain accoutumé, je restais assis sur le seuil ensoleillé du lever du soleil à midi, perdu dans mes rêves…  »  Je vous laisse continuer seul , et si les descriptions ne sont pas votre tasse de thé, Walden est certainement l’un des livres dont on peut le plus corner les pages pour y retenir une pensée :  » J’avais dans ma maison trois chaises : une pour la solitude, deux pour l’amitié, trois pour la société. »

Far West I et II – La piste de l’Ouest et Le grand retour ( Phébus Edition, Libretto – 12€ chaque volume)

Et si vous souhaitiez voyager dans des paysages encore plus vastes, engagez vous dans les pas de Lewis et Clark pour une traversée d’Est en Ouest des Etats Unis. C’est les USA mythiques que l’on traverse, un aller retour qui durera deux ans le long du Missouri. On y croise tous les grands noms de ce XIXème siècle, de Jefferson aux  Nez percés aux Black Buffalo… De ce nouveau Monde  qui va bientôt disparaître…

The end !

J’espère que cette chronique vous plaira…

Nous vous disons donc, à bientôt…

Autres thèmes à venir pour le :

06/09/14

:))

PS : Dans la sélection de Mr Pitt, j’ai un immense coup de cœur pour « Je te vois reine des quatre parties du monde »… Une superbe découverte ! Et vous, un coup de cœur ? Un destin d’héroïne(s) que vous aimeriez partager ? N’hésitez pas à laisser un commentaire… :))

Défi Vintage {1}

Vous vous souvenez sans doute de feu « défi 13 » auquel on pouvait participer chaque mois : ultra motivant et une mine d’idées. Bref, nous étions tous tristes de son arrêt. Snifffff. Et bien, Kat a eu la bonne idée de proposer une rencontre tout au long de l’année : Le défi Vintage ! Le principe est vraiment très sympa et original. Kat a trouvé chez Emmaus une encyclopédie de couture qui regorge de patrons vintage. Elle se propose de nous donner le patron en PDF et à nous de réaliser notre version dudit Pattern !!!! :)) . Je ne sais pas vous, mais moi l’idée m’enthousiasme ! Seul hic ce mois-ci pour ma part, trop de boulot, des vacances et une imprimante qui a décidé de ne pas vouloir imprimer les PDF ! Bref, je ne sais si j’aurai le temps de faire ce projet d’ici peu mais on a le droit d’être un peu en retard !!!! :)) . Donc, si vous souhaitez participer tout est encore possible ! C’est ICI, au Cheap but chic de chez Kat ! Et le prochain défi est en marche…. :)

DEFI-VINTAGE-1

Pour vous donner envie, voici le projet à réaliser :

Desktop26

Jolie, non ?

Merci encore à Kat pour ces défis

et pour toute la masse de travail que cela représente !

Et si vous voulez voir les magnifiques créations des robes tabliers

des couturières participantes…

C’est toujours, ICI !

Partantes ?

:)))

A demain pour un petit truc qui me tient à cœur….