Passion Burda…

Coudre est une chose. Coudre du BURDA en est une autre. Il y a faire du tennis le dimanche et gagner Wimbledon. Il y a la blogueuse mode et il y a Leandra Medine… Oui bon j’arrête ! :)

Toute couturière ne l’est pas encore vraiment sans avoir connu l’infinie béatitude  de coudre son premier BURDA…. Mais que dis-je, coudre ???!!!  Avant de coudre, il faut commencer par comprendre BURDA… Après avoir passé quelques heures à te repérer dans la planche, il te faudra lire les instructions… Et là, toi qui entres ici , abandonne toute espérance… Oui, Burda c’est l’enfer… Entre les lignes bleues, vertes, noires et rouges qui se confondent, se croisent, se superposent sur fond de papier beige foncé et les repères mystérieux écrits en trois langues dans la plus petite hauteur de caractère possible… OUI, BURDA sait comment te pousser à hurler Putain de Dieu de merde mais elle est où la pièce 48 !!!!!!…

… Et ce, en trois langues  !!!!!!!!!!

Tu espères toujours un peu trouver une aide en lisant les instructions pour la 27 ième fois… A bout, tu finis sur un forum d’initiés, priant quelques exégètes passionnés du Burda, te t’expliquer le verset suivant : Piquer l’autre bord oblique court du devant supérieur sur le devant inférieur, de la ligne milieu à l’angle. Piquer le devant inférieur sur le devant supérieur, chaque fois de l’angle au bord de la couture latérale. (véridique, pur jus !)

Puis, enfin… Tu vas boire le calice jusqu’à la lie…

Tu découpes soigneusement tes 64 pièces, tu en thermocolles 43, tu fabriques 21 mètres de biais… Et vers la fin de la journée, à moitié aveugle,  déshydratée et affamée, tu tentes l’assemblage… Pour t’apercevoir que finalement la pièce n°36, visiblement (si je puis dire) tu l’as décalquée en taille 44 et… Malheureusement…. Tu n’as plus assez de tissu pour en découper une à ta taille. Tu finis à genoux, échevelée, suante et dans un accès de folie tu mets le feu à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un tissu. Il te faudra toute la soirée pour expliquer à Police secours et aux urgences psychiatriques que c’est la faute à ce vicieux et satanique BURDA  !!!! Tu jureras, mais un peu tard que FUCK, l’on ne t’y prendrait plus !

Et évidemment, tu recommenceras. :)

Mais comme tout enfer, il est pavé de bonnes intentions. Je force UN PEU  le trait (non ????) car il faut l’avouer, une fois que l’on a compris comment fonctionnaient les repères et le langage Burda, les patrons sont souvent… D’ENFER !!!!!!! :)

Et tu deviens alors, une fervente idolâtre de BURDA. Tu as un petit autel dans ta bibliothèque sur lequel tu ranges tes magazines par ordre de préférence  (celui qui a le plus de post-it collés étant THE chouchou). Tous les mois, tu attends sa sortie avec la même fièvre que celle du dernier coffret de LOST en son temps… Et puis au beau milieu des petits hauts à ruchés, des robes aux mille plis couleur arc-en-ciel et de la veste de tyrolienne (oui, elle revient tous les ans avec le rhume des foins….),enfin, tu trouves la jolie pièce, le Saint Graal ! Amen ! La messe est dite. :)

Bien, tout ça pour vous dire que j’ai cousu un petit haut made in Burdaland qui me comble de bonheur !!!!

Le magazine dont il est issu semble épuisé, mais vous le trouverez en PDF ICI si vous êtes tentés !

Ô joie du lin denim trouvé chez Stop tissus à 3 euros le mètre !!!! Bon comme vous allez le constater, le lin, ça se froisse (surtout sans coton) mais dans la vraie vie, bizarrement cela ne se voit pas tant…

Vous l’aurez compris côté technique, je n’ai pas lu les instructions d’autant que ce petit top possède peu de pièces et s’assemble comme un petit puzzle très facilement. Taillé en 40, j’ai cependant choisi la taille 36 pour le décolleté qui est assez profond. Burda propose ce modèle dans un tissu soyeux et j’avoue que je serais tentée de le refaire en version plus légère et fluide.

Allez ! Place aux images ! :)

IMG_0593-001

IMG_0590-001

IMG_0595-001

IMG_0586-001

IMG_0589-001

IMG_0600-001

IMG_0585-001

Je crois que ce que j’aime le plus dans ce petit haut, c’est la mise en valeur de la poitrine sans trop être appuyée pour autant. C’est à la fois très féminin et décontracte. Bref, je suis assez fan de ce modèle. Il fallait absolument que je trouve d’autres petits hauts à coudre autre que Marthe, Lucie ou Mistral !!! Tiens et on parlera de quoi next time… Ca commence par un M… :)

Belle soirée !

:)

Publicités

5 réflexions sur “Passion Burda…

  1. J’ai bien rigolé en te lisant !
    C’est tellement vrai , une fois qu’on a réussi à dompter la bête, de jolies surprises nous attendent !

  2. c’est dingue car je me suis retrouvée dans tes explications burdesque, j’aurai pu écrire ces phrases au mot près!!! à mes débuts je ne trouvais même pas le patron sur la planche!!! et maintenant je guette le facteur le jour de la sortie du magazine!!! Trêve de blabla l’idée de faire ce top en dénim est superbe!!! Bravo!!! belle journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s