:: A skirt on the rocks, please ! ::

En arrivant sur Paris, pour quitter son joli Bordeaux, il y a de cela 12 ans, Ninie Plume s’est aperçue que le monde pouvait être drôlement cruel : là-haut, il faisait froid. Mais vraiment. Pas le froid du Sud-Ouest qui dure de décembre à mars. Non, le grand froid, celui qui va de septembre jusqu’à juillet, voire les années de pure folie, de septembre à … août ! C’est chouette !…. Non, vraiment j’adore ! :) Bref, il a fallu m’accoutumer péniblement et envisager l’écharpe et le bonnet (avant, pour moi, ça voulait dire chalet, ski et raclette savoyarde !). Ensuite, il reste une seule solution, s’emmitoufler dans un truc chaud avec un jean, un pull, deux pulls, trois pulls et… Attendre que ça passe. Oui, mais. Oui, mais, il y avait une autre option improbable : le collant. Le vrai avec de la laine même s’il faut ! La parisienne peut ainsi parfois imaginer l’idée peut-être… De porter une jupe en hiver ! Et c’est ainsi, qu’après avoir été trop surexposée à Cousu main, Ninie Plume s’est dit que la petite robe qu’elle avait trouvée dans un sac rempli de fringues sur le trottoir allait pouvoir enfin connaître son heure de gloire. YEP ! Je veux des jupes cet hiver !!!!!

Alors, voici un petit upcycling* !!!! :))

Jupe léopard perso2 Pour vous la faire courte : cette robe très… Comment dire ? Je reprends : cette robe avec ses mille et un froufrous ne me seyait pas vraiment. Quand on s’approche d’un 40 et que l’on n’est pas très grande, pour ne pas dire petite, on évite le style les froufrous de la poitrine jusqu’au genoux… Par ailleurs, le corsage de cette robette, laissant déborder la poitrine de part et d’autre… Comment dire ???? Heu… En un mot : non ! Ca va pas être possible ! Par contre, je trouve le motif léopard très sympa, à petite dose. J’ai donc taillé dans le vif ! Petite jupette tourbillonnante à porter avec pull noir et bottines ce sera  : OK pour une allure rock. Et puis, il faut dire qu’à force d’être constamment bluffée saison après saison par les silhouettes d’Isabel Marant arborant des minis, mini jupe, micro shorts… J’avoue être totalement une femme sous influence ! Moi aussi, je la veux ma jupette !!!!!  :) C’est fou le talent de cette femme qui sait toujours mettre une femme en valeur avec des coupes très simples… Desktop41-001

 1-Printemps 2010 / 2-été 2014 / 3- Hiver 2014

4- Printemps été – 2013

Côté réalisation, attention c’est de la graaaaaaaaande couture !!!!!!! J’ai donc conservé seulement en hauteur deux volants et un pan sans volant soit ( 40 cm). j’ai froncé tout le tour. J’ai utilisé un large élastique noir (comme ICI) que j’ai cousu selon ma ligne de grande hanche (moins 2cm pour que la ceinture serre un peu) et j’ai assemblé / piqué ceinture et jupette froncée. Attention, j’ai utilisé un point stretch de ma MAC  au descriptif très prometteur (élasticité et résistance) et ça a l’air de tenir pour l’heure ! wowwww !!!! Bien tendre l’élastique au fur et à mesure que l’on coud…

:: The skirt ::

:: donc ::

IMG_8415

IMG_8429-001

Jupe léopard perso

On est d’accord ce n’est pas le tuto du siècle !!! :))) Mais je suis super contente de trouver des petites astuces de couturière qui font que ma garde-robe s’étoffe d’une petite jupette sympa, féminine et très rock, comme j’aime et qui me va !!! Coudre, c’est aussi ça pour moi : se faire plaisir en moins de deux avec quelques bouts de tissus récupérés. C’est fascinant comme mon regard a changé sur les vêtements : les premières choses qui me viennent à l’esprit quand je fais du léche-vitrine sont devenues : est-ce que je pourrais le faire ? Comment ça se construit ? Est-ce que je connais un patron qui me permettrait de le faire ? Je ne me débarrasse plus d’un vêtement sans me demander s’il ne peut pas me servir d’une façon ou d’une autre…. Bref, je trouve qu’il y a vraiment quelque chose de réjouissant à l’idée que l’on peut se coudre soi-même sa propre garde-robe… Mais quel boulot, quelle patience faut-il avoir pour devenir une couturière… PFFFFF ! Le chemin est long… Mais, la roue tourne, cette année, bonne nouvelle : j’ai intégré les cours municipaux d’adulte Coupe/Couture de Paris !!! Sauts de joie !!!! :))) Et notre premier travail : la jupe ! Ou plutôt construire son patron de jupe sur mesure ! Arghhh ! Donc, rien d’étonnant à ce que j’ai soudainement envie de jupes… Et que l’on en voit plus souvent fleurir par ici !!! Sinon, je suis devenue fan absolue de mes nouveaux caractères : Dubiel PLain . Je me suis donc bien amusée tout au long de ce post  !!!  Je n’ai, hélas, aucune formation de graphiste, mon champs d’expérimentation reste donc très limité. Pffff, l’année prochaine, je saurai à quel CMA, je pourrais m’inscrire en sus…. :))) Jupe léopard perso1

 IMG_8424

Bye Bye…

A bientôt…

:)))

 *UPCYCLING : Le surcyclage (upcycling en anglais) est l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. On recycle  donc « par le haut » (up en anglais).

En plus des bénéfices écologiques de la réutilisation, le surcyclage donne l’occasion de créer et recréer des objets uniques. Le terme a été proposé au milieu des années 1990 par Reiner Pilz. Il a ensuite été repris par William McDonough et Michael Braungart dans leur ouvrage Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things paru en 2002.

* The Turia dungarees *

Lorsque j’ai aperçu pour la première fois le pattern de The Turia Dungarees de Pauline Alice, je n’en revenais pas… C’est l’un des patron que j’attendais : un basique de la garde-robe ! J’ai mis The Turia dans mon panier sans même réfléchir une seconde. Bon, évidemment après, j’ai fait un petit gloups d’anxiété : Est-ce que j’aurai le niveau  nécessaire pour coudre cette salopette ?! Vous additionnez anxiété + procrastination chez moi et vous obtenez une Ninie Plume bloquée sur image… Mais ça… Mais ça, c’était avant… Avant de faire connaissance avec le livret de couture écrit par Pauline… :)

Donc, The Turia Dungarees

IMG_8271

Capture vvv

tungaree turia salopette

La salopette est née en…. Meu non, je ne vais pas vous écrire un replay de Cousu main !!! Mais quand même, si j’aime tant la salopette par dessus tout c’est parce qu’elle évoque pour moi, cette vieille Amérique rêvée en noir et blanc qui s’écrivait dans mes bouquins de Steinbeck, Faulkner ou Caldwell… Un temps où les overalls were strong, riveted and durable… Cette certitude, cette foi en son pays, à sa capacité à se relever, à se distancer du malheur grâce au travail ou à la solidarité m’a toujours laissée rêveuse…. Une terre de paradoxes qui n’en finira jamais de me questionner… Dans laquelle, finalement, je me retrouve. Dans une autre vie, j’ai dû vivre là-bas, j’ai dû être américaine… Et qui sait un jour… :))

Bien, revenons à nos moutons

The Turia Dungarees, donc.

photos choisies tungaree turia salopette

Cette salopette, disais-je plus haut, me faisait très peur…. Aglagla… Le seul truc un peu équivalant que j’avais cousu était un short Burda. Mais là, il fallait compter en plus sur des bretelles, des poches, des boucles de salopette avec boutons pressions… Bref , j’étais mitigée quant à la finalité de ma création. Mais heureusement Pauline  apparut ! Et la lumière fut… Son livret, c’est du petit lait… :))) Tout est précisément explicité et dessiné. Le lexique utilisé, bien que très pro, reste lisible et compréhensible. On sent que Pauline a fait un vrai travail de didactique et de « démocratisation » de la couture. Rien que pour cela, déjà merci Pauline !

Alors côté technique, non ne fuyez pas petites coquines… J’ai taillé The Turia en 40 (le plus proche de ma taille / 76 cm et hanches /94 cm… Tout commentaire sur ma difformité taille/hanche/poitrine sera mal vécu par l’âme sensible au corps de déesse de ce blog… :)). A partir de là, j’ai suivi chaque étape à la lettre ! Pour les poches, la seule difficulté est de bien repasser (autant vous dire qu’avec mon pauvre fer en fin de vie, ce fut la guéguerre mais j’ai gagné…Il y a bien eu cependant quelques Pu…. de mer…. échappés de temps en temps  !). Les surpiqûres demandent beaucoup de précisions, donc ne pas se presser…(oui… Ninie Plume, grand être de patience devant l’Eternel… Rien que d’écrire le mot patience, ça m’agace !!!! :)).

L’étape de couture de l’entrejambe fut une révélation ! Je pensais qu’il n’existait qu’une façon de monter celle-ci : mettre un pantalon dans l’autre… Pas du tout : on coud d’abord les devants puis les dos et ensuite on coud l’entrejambe. Pourquoi c’est génial ? Et bien, il est toujours temps de rectifier l’ajustement de votre salopette et de réduire les marges de côtés ! C’est exactement ce que j’ai fait : je voulais cette Turia près du corps et pas loose (What !!! :)), une fois n’est pas coutume ! Donc, attention au rentré de sa chemise parce que sinon _-_  les plis _ -_  ils se voient !!!! :))

tungaree turia salopette1

photos choisies tungaree turia salopette1

Deuxième grande découverte : la couture rabattue ! (j’aurais bien zoomé un peu plus sur mes fesses, sublimes évidemment, mais je me suis donnée quelques limites tout de même… :)) La solidité de cette couture et sa propreté sont parfaites. Pauline l’explique très bien ici . Mais vous connaissez (ou pas) mon amour pour les vidéos couture.

Alors, évidemment, j’en ai trouvé une, par Patrick Bride :

https://www.youtube.com/watch?v=hwiqTms90m4

IMG_8301

Autre étape qui m’effrayait quelque peu, la pose des boutons pressions ! Et des fois je me demande !!! … Je suis restée deux soirées à repousser la chose, genre, je vais donner le coup de marteau fatal ! Et bien, NON ! Il suffisait de cliquer Boutons de jeans à river et on tombait sur une démo par Prym lui-même : il y a d’ailleurs d’autres démos de leurs articles avec marteau… Oui, toi aussi, deviens Jésus… A défaut de te prendre pour Dieu le Père quand tu couds tes créations… ( Pécheresse va !  D’ailleurs si vous souhaitez en savoir plus sur les 12 péchés capitaux de la Vilaine blogueuse vaniteuse et vénale, suivez le chemin de la bergerie où quelques  fidèles sont là pour vous remettre sur le droit chemin, en direct sur Thread and Needles Qui aime bien châtie bien… :)) D’ailleurs, de fil en aiguille, en parlant Chasse aux sorcières, j’en profite pour vous conseiller la lecture d’un roman incroyablement beau : La Lettre écarlate  (the Scarlet Letter)  de Nathaniel Hawthorne. L’histoire d’une femme adultère condamnée à porter une Lettre A , cousue  sur son corsage et bannie avec sa fille de sa communauté puritaine et intolérante de Boston dans le Massachussetts…

Allez, mes petits moutons, brebis égarées ou autres bêtes,

revenons à des choses plus sérieuses :

les boutons pressions !!!!!

 Je vous donne le lien en Prym  :))

https://www.youtube.com/watch?v=SUcaBmKxZNY

On a fait le tour côté couture. Le tissu quant à lui vient de chez… de chez… Et oui Sacrés coupons ! Au départ ma Turia, je la voulais BLACK ou en jean brut… Et mes yeux, à défaut de noir, tombèrent sur ce coupon jean à plumetis blancs : 1m50 / 11,50 euros ! Je ne sais pas… je vois bien une petite Michelle avé ce tissu là aussi… Haaaaa, art du teasing quand tu nous tiens… :) Bien, ai-je un reproche à faire à cette Turia… Non, aucun ! Je suis fan absolue de ce patron. Les deux petites choses que je ferai la prochaine fois seront de poser du biais avant les étapes d’assemblage : plus pratique et par ailleurs, j’abaisserai la taille. Pour ma morpho, les vêtements à la taille ne sont pas très flatteurs. Et ça, il va falloir un jour que je le grave dans le marbre : NON à la taille serrée ! Ou NON à la raclette et à la charcuterie ! La quarantaine, c’est vraiment l’âge des grandes décisions qui bouleversent votre vie !!!!!!!!! :)))

photos choisies tungaree turia salopette2

Les photos ont été prises ici ou là par la Déesse  elle-même de ce blog et elle aime toujours autant les partager avec vous dans ses paradis artificiels ! :)) Sauf une (the number 2 : Ghost signage  from Junkstock  ) ! A ce propos la Déesse et son corps éponyme, se sont bien refroidis ce jour-là : il pluvignait (si ça existe d’où je viens) et il faisait -30° au moins. On admirera donc les poses naturelles et les sourires pas du tout crispés tout le long de ce post… ainsi que l’inénarrable pose communément appelée l’A380 ou celui dit du Mouton noir à poils raides ! Pauvres de nous… :)))

Bien, évidemment des Turia Dungarees version longues jambes sont prévues. j’ai adoré la version de FruitsFlowers&Clouds qui est allée jusqu’au bout de la salopette « originelle » avec les rivets, les passants et les surpiqûres très design  des poches.

15391849066_3549279fa7_z

Desktop40

Merci infiniment Sasha !!!!!!!!! :))

Magnifiques photos de Fruits, Flowers and Clouds

Je suis complétement dingue, fan, admirative de la version de Kirsty, une adorable australienne. Cette femme est un petit cœur et d’une classe sans nom ! Vous pouvez la retrouver sur son blog : Top notch ! J’adore son style féminin, singulier et si moderne.

Comme elle m’a permis de publier ici ses photos, j’en profite pour vous montrer sa Turia en jean brut, avec chemisier Liberty et lavallière, version décontracte avec marinière et le duo Turia et Carmé blouse de Pauline Alice :

Desktop39

IMG_7364

Photos Top Notch – Kirsty -

My English is a mess. :))  But I know you’re going to take a look here…. So, I want to thank you for the photos, you’re really a sweetheart. Like I said, you’re such an inspiring woman and can’t wait to see your next Turia… Very promising… I wish I could translate in English all my article but I’m not capable of… Not yet !…. Bises Kirsty ;)))

Merci à Pauline Alice et à toutes ses jeunes créatrices de patrons indépendants qui nous permettent de coudre des modèles sympas et qui changent notre perception de la couture.  The Turia Dungarees, parmi tant d’autres,  mérite largement  d’être rangée dans la bibliothèque d’une couturière à côté d’un Vogue ou Mc Call’s, l’un n’empêchant pas l’autre d’exister. J’admire profondément ses jeunes créatrices qui ont eu le courage de créer leur entreprise, une prise de risque énorme qui mérite d’être saluée et encouragée. D’autant que si l’on en croit le Monde du 8 mars 2014 : Seulement 28% des postes d’administrateurs des grands groupes français sont tenus par des femmes et aucune femme ne dirige une société du CAC 40 (quelques inégalités entre autre, ne serait-ce que dans le monde du travail). Peut-être que les femmes devraient apprendre à saluer et à soutenir plus souvent le talent, la créativité ou la réussite de leurs congénères afin d’ améliorer, et notre vie,  et  la vie de celle qui est notre sœur, notre mère ou notre amie. Le crêpage de chignon, d’un mouton ou pas, les rancœurs et les jalousies font le bonheur de tous ceux et celles qui souhaitent fondamentalement que l’égalité Hommes/Femmes n’aboutisse jamais. Et puis après, on va se détendre… C’est que de la couture, c’est que du bonheur quoi ! :))

Sinon, à part ça…

Le denim risque être bientôt de retour ici…

Et pas forcément sous forme de salopette !

:))))

A bientôt !

Il était une robe…

Yes, defintly… Once upon a dress. Il y a des coups de cœur comme cela entre un tissu et un pattern. Evidemment personne ne sera étonné si je dis que le tuto utilisé est celui d’Aurélie (Une poule à petits pas) !!!! :))). Evidemment  que j’avais eu un big crush plein de WOW en voyant ses robes en crépons black and white (je crois que l’on appelle ça le gémeau power… :). Bref, moi, en bonne Lionne que je suis : orgueilleuse, courageuse et déterminée  paraît-il…  Il me fallait une robe qui tourne, toute légère  et tellement féminine. Et quand il faut pour la Lionne, il faut…. C’est pas de la gnonotte ! Autant j’aime me prélasser dans la savane brûlante (on peut, si on le souhaite, traduire paresse  par procrastination :), autant quand j’ai décidé qu’il était temps d’aller chasser, en moins de deux, c’est fait ! Oui, mais voilà, il y avait la question du tissu… J’ai bien trouvé du crépon (chez Dreyfus, immense choix de coloris…). Mais voilà, non, la matière ne me plaisait pas, manque de fluidité à mon goût. Et puis, un jour… Un jour… je suis tombée sur cette longue jupe très boho dans ma boutique de fripes préférées (tout à 10 euros) qui  regorgent de merveilles, avis aux parisiennes en quête de super bonnes affaires ! Ce lieu est une tuerie !!! *** Bref… J’ai trouvé une jupe aux mille et un dégradés dans un tissu plus léger qu’une plume tout en conservant beaucoup de fluidité (vrai coton indien d’époque !!! :))

Bref, bref, bref … Le BONHEUR !

IMG_20140807_180858-001

Je suis restée un peu comme Michelangelo devant son bloc de marbre pendant un certain temps. Pas envie de me louper sur ce coup là… Pourtant pas encore influencée par Cousu main et son avant dernier épisode, j’ai utilisé mon mannequin et j’ai « moulé » ma robe au fur et à mesure. J’ai donc découpé le long de la ceinture puis j’ai découpé en arc de cercle comme l’explique Aurélie pour les emmanchures. Et pour ne pas perdre les fronces, j’ai cousu un fil de fronce tout le long du plissé emmanchures et cousu à points serrés pour le haut devant et dos afin de maintenir les fronces déjà présentes. Comme cela, je me laissais la possibilité d’agrandir ou rétrécir les emmanchures. J’avais trouvé du biais exactement de la couleur la plus foncée de ma jupe : un marron glacé un peu rosé. Il n’y avais plus qu’à coudre le biais pour le devant et le dos et les bretelles. j’avais au préalable cousu le cordon de la jupe avec ses petits grelots sur le devant. Les coutures sont donc cachées sous le biais. Ma robe fait donc de la musique quand je marche…. j’adore !!!! :))))

Cette robe est ma petite merveille de l’été, très ethno chic

Dix euros pour une robe unique et ma foi… fort jolie…

Voici donc…

IMG_7513-002

IMG_7535

photos robe aurélie jardin3

IMG_7514

IMG_7557 (2)

C’était l’été… Le temps de photographier… Cette robe m’a beaucoup inspirée…

Il faut l’avouer.

IMG_7465

Photos robe aurélie garage

IMG_7478-001

IMG_7507-001

Non, non… Je n’ai pas loué un théâtre…

j’ai posé mon pied dans le garage de mon immeuble…

Et son sublime puits de jour…

Et non, non, mes voisins n’ont toujours pas appelé les urgences psys…

Enfin, je crois… :)))

IMG_7554

photos robe aurélie jardin

IMG_7588

IMG_7600

Mon sac oiseau vient d’un vide-grenier parisien (3 euros)…

(Bénis soient les vide-greniers !!!!)

En conclusion, un petit look très boho chic unique pour 15 euros (je compte le biais)… Et en plus, en faisant le choix de la récup’, encore une fois pas d’ourlet à faire !!!! Le BONHEUR bis ! Voilà, ce post est donc vraiment un adieu au soleil, à l’été, à ces heures si longues que l’on peut prendre pour ses passions…

Bon dimanche !

A bientôt pour des articles plus… hivernaux…

ou presque…

:))

*** L’adresse de ma super friperie : La Petite friperie 118 Rue Oberkampf, Paris 11ème.

PS : si vous êtes parisiennes et en manque de photographe pour vos posts… Je me ferai un plaisir de vous aider ! Photographier étant une de mes passions en dehors des travaux d’aiguilles… C’est une chose que j’avais envie de proposer depuis longtemps…  :))) Me contacter via mon mail : exquiselouise_1@Hotmail.com !

Aime aime aime aime …

L’obsédant amour pour M comme Mistral est à nouveau à l’honneur par ici… Dans la vraie vie de l’autre côté de l’écran, il faudrait remettre un peu tout dans l’ordre… M comme Liberty a été cousue après cette version test in Pink ! Le test s’est transformé en une si belle réussite que nul besoin de retailler quoique ce soit (trop forte Marie !!! :) ! C’était un petit haut prévu pour une soirée très Pink ( à laquelle finalement je n’a pas pu aller pour cause de RV boulot incontournable qui comme par hasard tombait ce jour-là !!!! GRRRRRRRR !). Bref mes copains du Pink Flamingo  fêtaient leurs 10 ans d’une magnifique histoire de Pizzas bios et fabuleuses (je vous en reparlerai ici dès que mon four sera remplacé !! :)) et j’ai donc cousu une M comme mistral en version trèèèèssssss rose ! Ca tombe bien, en secret, j’adore le rose !!!! Depuis que je couds, j’ai appris à me détacher de mon addiction pour l’écru, le noir, le bleu marine et l’anthracite ! J’assume  le ROSE !  And call me Barbara Cartland  if you want to… But, I don’t care,  I love PINK ! :)))

Donc Aime !

In pink, I beleive !!!!

Et au cas où le message manquerait de clarté…

IMG_8211

m comme mistral

Pochette handmade avec tuto ici -

Bague handmade, bouton La Droguerie monté en bague !

Broche troop jolie H&M vintage

Ouiiiiii ! C’est donc rose ! Et Dieu que ça fait du bien ! Je retrouve ce plaisir de gamine : le petit truc bien rose bonbon et qui tourne et virevolte en plus … Le rose me met de bonne humeur… Il va falloir que j’en rajoute plus dans ma garde-robe cet hiver…. (quel AS du teasing je deviens… :))

En attendant, la veste n’est d’actualité que le matin… Et ça aussi, cela me met de bonne humeur !!!! Vous savez quoi, cette petite veste chinée blanc et noir, je l’adore… C’est une vintage H&M… Imaginez la mourance éprouvée lorsque je suis tombée sur le dernier article d’Aurélie (La Poule) !!!!! :))) Ô, Odette chinée, un jour, bientôt, tu seras à moiiiiiiiiiiiii !!!! :))

IMG_8221

Côté couture, toujours même histoire : pas de doublure. Du biais partout ! Et comme ce biais rose acheté à La Droguerie s’harmonisait parfaitement avec mon tissu rose en lin (Sacrées Coupons, 20 euros les 3m), je l’ai laissé apparent au niveau de l’encolure (couture à cheval dit-on ?… Parenthèse ouverte qui me permet de glisser que j’attends de passer avec impatience mon petit exam de couture pour intégrer les cours municipaux d’adultes de Paris, section couture… Je ne vous raconte pas la joie… Bon, il paraît que selon le nombre de candidats, on peut très bien ne pas être retenu… je ne vous raconte pas la déception à venir, si refus … :(.

Bon en attendant…

Faisons tourner les petits pans !!!!

IMG_8238

IMG_8245 (3)

IMG_8244 (2)

La lumière de mon petit jardin, si gentiment prêté,

est absolument sublime les matins ensoleillés…

Quel bonheur à photographier une M in pink

dans ce contre-jour et ses rayons en bulles de savon !!!!

:)

Bonne soirée !

A bientôt !

PS, pour mémoire, Barbara Cartland !

Barbara Cartland

Ha bin, on peut pas avoir toutes les semaines du RP…

(Heu au fait, la chose à poils, c’est un chien ? C’est ça ? )

:)

Lucie into the darkness…

Il y a des post comme cela où l’on n’est pas obligé de parler couture pendant des heures…. Devinez ce que j’ai à nouveau cousu ? Et oui, vous avez raison : une Lucie de République du chiffon ! Et de trois donc ! Cette fois-ci après la récup d’une robe et bien j’ai enfin su quoi faire de mes vieux jupons blancs que j’avais teints en Antic grey (Dylon), il y a de cela 4 ans… C’était un de mes premiers post de blogueuse…. (4 ans déjà !!! :)) ! De l’un, j’ai récupéré de quoi faire les devants / dos,  et de l’autre, j’ai gardé les froufrous pour le bas (même pas d’ourlet à faire….Aaah le plaisir !!!) ! Allons donc découvrir Lucie… Into the darkness

Le temps passe… Décidément… Obstinément…

L’été s’en va et les fleurs se fanent…

Desktop37

IMG_7431

IMG_7377

Le vent se fait plus frais…

Et les lumières s’assagissent…

photos haut lucie frou frou gris2IMG_7422

IMG_7372

 

Into the darkness…

C’est le titre qui m’est venu immédiatement à l’esprit…

Parce qu’il y a un peu de mélancolie

Τα Πάντα ῥεῖ, tout coule, tout passe….

Alors avant que… Les cieux ne s’assombrissent encore plus…

 Quelques derniers plaisirs…

Une fleur, un rose, un homme, un ciel….

photos haut lucie frou frou gris1 Desktop36

photos haut lucie frou frou gris

IMG_7411

Je sais ce n »est pas bien… Robert Pattinson… Et puis quoi encore ! :))

Mais c’est la faute de toute cette pénombre, ces  heures du jour se finassant… C’est tout Twilight qui est revenu…Oooh et puis zut, un peu de romantisme ça fait du bien aussi… Et puis caresser l’oreille de Rob… Pourquoi pas ?!!!  On peut rêver que l’on a encore un peu vingt ans, non ?!! :))

Bref, j’ai cousu un petit ô Lucie avec un passepoil argenté…

 Et en vrai, mon jardin secret, il ressemblait plutôt à ça….

IMG_7393-001

 IMG_7389

The end

:))

See ya !

And, PS :

Short blanc Pimkie – Bijoux DIY and marché de Lacanau

Et le sac- Galerie Lafayette collection-

J’adore ce sac très boho… et ses pompons qui se balancent

quand on marche… So sexy… :))

Le zentangle !

Je vous avais parlé il y a quelques temps de cette nouvelle tendance ici : le coloriage pour adultes entendons nous bien ! Ce n’est pas Mme D. qui dira le contraire : colorier ça fait du bien quelque fois ! :)) Aujourd’hui, je vais vous parler « gribouillage » ! Tout le monde a déjà fait des petits dessins sur le coin de sa feuille en réunion ou au téléphone (très souvent quand la situation est sérieuse ou agaçante, stressante…). Cela nous aide à nous détendre ou à nous concentrer (étonnamment). Cet art du Zentangle, du gribouillis artistique, on le doit à deux américains Rick Roberts et Maria Thomas. Si vous souhaitez en savoir plus sur eux, leur méthode ou leur Zentangle kit (49 dollars) : CLIC ! CLIC ! HERE !

Quelques exemples de travaux réalisés par des amoureux de Zentangle

glanés sur Pinterest :

b81ff697e7c09bb706ed41f8d2736e37

Desktop34

On peut imaginer dessiner ses « gribouillages » sur des tas de supports : Mug, assiette, carnet… Et pourquoi pas en couture… Oooh, le joli Tote bag !!! :))

Chez Marabout (pas folle la guêpe), on propose un ouvrage :

Gribouiller c’est méditer !

Des patterns pour s’entraîner à l’art du gribouillis !

Et si le noir et blanc vous lasse, rien n’empêche d’introduire de la couleur dans ses œuvres. S’initier au Zentangle color, un joli ouvrage : 6 semaines de dessin créatif.   Sur Pinterest, pendant l’un de mes voyages (je suis une grande consommatrice de Pinterest : un des plus intéressants concepts créés sur la toile à mon sens…), j’ai trouvé une artiste qui mixait des tableaux anciens et le Zentangle. L’année passée, j’ai fait un travail sur le zentangle avec mes élèves de 9/10 ans en m’inspirant de ce travail. Le résultat est ahurissant ! Non seulement les enfants sont complétement hypnotisés par leur travail mais en plus les résultats sont d’une beauté visuelle éblouissante. 4f4e2d934cd2f211502b861253949fa5

Et quelques exemples de travaux réalisés par mes élèves

à partir de la Naissance de Vénus (Botticelli) …

Desktop35

Le talent des enfants me laisse sans voix parfois… :)))

Les possibilités sont infinies et nul besoin d’avoir fait les Beaux Arts !

Un dernier prolongement :

 Ne plus jetez ses magazines et faire du Zentangle/collage !

0838aa23362f4172c18c9ef0e630782b

43373ddf5eb80b9862d6fb6a3cd6c0eb

2d6971b3ba24a05d45dc1616e3897e28

Bon, si vous avez aussi peu de temps à perdre que moi,

 gardez vos mag’, votre kit et vos stylos noirs pour la retraite…

 Ou gardez l’idée pour vos bambins

en cas de dimanche trèèèès pluvieux !

Pour Noël, de jolies cartes de vœux à réaliser avec eux… !

:)))

PS : toutes les œuvres présentées ici ne sont pas forcément référencées. Elles sont toutes présentes dans mon tableau * Zentangle * dans Pinterest (Ninie Plume) si vous voulez les retrouver.

L comme… Liberty !

L comme Libery pour ne pas dire M comme Mistral !

En voilà un bel été indien qui arrange bien mes affaires puisque j’ai en stock quelques petites cousettes très estivales qui auraient fait un peu tâche au milieu des châtaignes,des potimarrons et autres vent frais, vent du matin… Donc, en bref, j’ai acheté un coupon de Liberty of London (un rêve depuis que je couds…) et j’ai cousu une M comme Mistral. Pas la robe… Juste le petit haut !

Ô yeah !

IMG_8079

Ai-je vraiment besoin de présenter ce patron ? NON ! C’est un des patrons TOP de l’été ! Aucune modification, taille M pour mon 38/40. Je n’ai rien doublé et j’ai simplement posé du biais assorti. Comme je le disais là-haut, y’avait un bail que je voulais me coudre un truc en Liberty. Rien que le mot a bercé mon enfance. J’ai eu la chance d’avoir des robes en Liberty petite fille et d’avoir admiré celles de ma mère (femme very seventies, une brune à la coupe garçonne qui mixait les fleurettes et le look rock à la perfection…).

Autant vous dire que je ne voulais pas me louper. Il me fallait une coupe simple et féminine. Bingo ! Une Mistral ! J’ai malgré tout fait un premier essai dans un tissu en lin rose que j’adore (si notre petit automne continue à nous fournir en rayons de soleil, il est fort probable que vous le rencontriez bientôt… :). Donc, bilan deux M dans le placard qui m’habillent au quotidien !

Quel bonheur que de porter du Liberty…

IMG_8107-001 (2)

mistral en liberty

Parlons donc de la matière première. J’ai littéralement craqué chez LIL WEASEL sur ce motif aux petites fleurs rouges, bleues et moutarde. J’étais partie pour m’acheter le Tatum sur fond Bleu mais Poppy&Daisy a eu raison de moi !!!! Ce motif est frais, gai et donne envie de sourire !!! :)))

IMG_8172

Desktop33

De dos, l’encolure est magnifique : elle dévoile un peu le dos… Comme j’aime. D’ailleurs, il y a une petite battle entre M comme Mistral et ma Lucie de République du Chiffon. Toutes les deux se ressemblent beaucoup et pour autant chacune garde son style… Alors le printemps prochain qaund il s’agira à nouveau de se coudre des petits hauts…Hum ! Hum ! Le choix ne sera pas simple tellement j’aime ces deux patrons !!!! :))

Pour l’heure, quand même, le matin, il fait un peu frisquet… Donc, je sors ma petite laine (ma grande veste noire sans âge Les Petites) pour accompagner ma mistral en toute Liberty ! :))

mistral en liberty3

mistral en liberty2

mistral en liberty1

Jean simili cuir, Pimkie et collier vintage vide-grenier

Pochette cuir vintage Killiwatch Paris

Je vous rassure, les lunettes de soleil genre « j’ai touché le fond d’la piscine », je ne les sors que pour faire Toi, Ninie Plume Ma star… Dans la vraie vie, j’ai à peine le temps de déjeuner le matin et d’enfiler ma veste dans l’ ascenseur… D’ailleurs, j’ai même pas le temps de sourire non plus !!!!!!!!!!  :))

Bon WE !

A bientôt !

IMG_20140913_133045-001

Admirons ensemble de près ce Liberty….

Et cette magnifique surpiqûre…

bien parallèle au bord !!!

ARGH !!!!!!!

:))

PS du dimanche : Je reviens pour vous dire que hier Marie a mis en ligne une version débardeur de ce joli M Comme Mistral : le Mistral gagnant ! A télécharger en PDF sur son blog ! Merciiiiiiiiii Marie !!!!! :)))

Le collier minute du mercredi !

Ha bon, les mercredi ont perdu toute leur sérénité ? Vive les semaines où l’on court à droite et à gauche et où l’on a le sentiment de s’épuiser. Bref, envie d’une petite pause gratifiante ? Voici le collier trooooop mignon qui ne demande que quelques minutes d’attention ! Et puis ce sera l’occasion de parler d’une bonne adresse parisienne !

IMG_20140917_183632

IMG_20140917_184625-001

Ce petit collier se compose donc de quelque perles de bois, deux perles effet argenté, un gland de passementerie. C’est un petit bijou qui marche à l’économie : peu d’éléments mais qui contrastent les uns avec les autres, le bois contre l’argent, le mat contre le brillant, le beige et le rose vif. Côté fabrication : un fil double d’une longueur de 70 cm sur lequel on attache le gland puis des perles en bois et une perle effet argenté que l’on enfile de part et d’autre du gland. On fait un lien pour fermer et… That’s it ! C’est incroyable l’effet de ce petit bijou sur un vêtement uni : discret mais plein de peps !

Si vous souhaitez un petit tuto pour faire un gland de passementerie, je vous propose de jeter un coup d’œil au site de Nadja, dans mon bocal ! Très bien présenté !

Quant au fil fluo, il vient d’une boutique en général très connue des couturières parisiennes : FIL 2000 ! Les prix sont incroyablement bas et on y trouve tout en un seul lieu ! Des fermetures éclairs, aux teintures, en passant par les œillets, les biais, les craies, le papier patron, les outils de base, les passepoils, les bandes thermocollantes, les galons… Bref ! C’est pratique et économique. Je crois me souvenir que mon fil m’a coûté à peine deux euros. Les vendeurs sont super gentils, compétents et patients. Seule difficulté : s’y frayer un chemin les jours de grande affluence (genre samedi !….). Mais cette adresse vaut vraiment le déplacement ! :))

FIL 2000

Toutes les infos sur leur site !

Allez la pause est terminée !

Au boulot !

:))

Et à bientôt…

PS : les perles en bois viennent de la Droguerie et les perles effet argenté de la boutique juste à côté de la Perlerie 22 (22 rue du Temple). Bon évidemment si on compte, tous mes déplacements, le collier minute devient le collier de tout mon mercredi !! :)))) (Tricheuse !!!!!! :)))

Re-bash !

Qui ne s’est jamais laissé tenter par le petit cadeau du magazine d’été ?!!! En général, j’échappe très bien à cette petite astuce commerciale, et d’une parce qu’en général c’est super moche et cheap, et de deux, quand ça me plaît, ça plaît vraisemblablement aussi beaucoup aux autres  qui ont déjà dévalisé tous les kiosques de Paris. :))

Bref, cet été, j’ai acheté Marie Claire avé sa tunique Bash !!!!

La graouuuuu version ! Très honnêtement, elle a tenu environ quinze jours d’usage assez intensif (plage, eau salée, crème solaire…) et puis, deux petits tours et puis s’en va… Bye, bye la tunique déchirée !

Et bien, non ! Tel le phoenix qui renaît de ses cendres…

Voici, The Re-bash, le retour !

:))

Desktop27

Le thème du billet n’est pas « Rappelle toi tes vacances et pleure« , mais bien un DIY ! En effet, cette petite tunique était quand même bien sympa et surtout facile à réaliser pour une couturière même débutante. Le tuto qui suit montre comment à partir d’un vêtement simple, on peut re-patronner celui-ci et  lui donner une deuxième vie ! :)) Et puis comme je ne suis pas chienne, je vous ai dessiné le petit tuto ultra simple d’une tunique quasi à l’identique (au cas où, la vôtre, de tunique, elle ait tenu le coup et vous ne souhaitez pas la couper…. Voire au cas où, vous, vous l’avez pas achetée, la tunique !!!! :)

So if you love your BASH…

RE-BASH !

rebash1-001

J’avoue que BASH n’a pas été une marque coup de cœur immédiat. Mais, une robe noire délicieusement coupée par-ci, une robe écrue à l’allure sixties par-là… J’ai fini par adorer leur collection.  Bon, les prix évidemment me conduisent irrémédiablement chez le suédois ou bien… Vers mes marchands de tissus ! Deuxième raison pour re-basher !!! :)) Et quelle source d’inspiration pour les couturières que leur dernière collection !!!! :))

Au départ, j’étais partie pour acheter chez Sacrés Coupons un tissu graouuuuuu en voile de coton sublime dans les bleus et verts… Mais sniffff, évidemment, envolés les coupons (grrrrrrr, j’aurais dû le prendre le jour où je l’ai vu !!!). J’étais très déconcertée et prête à faire demi-tour quand mes yeux se sont posés sur ce tissu super cute bleu marine à cœurs rouges ! Le cœur ayant ses raisons…. j’ai cédé.

IMG_7954 (2)

 rebash

Bon, alors côté technique, re-patronner un vêtement comme celui-ci est extrêmement simple : on utilise un coupe-fil et on sépare le devant et le dos du vêtement. Pas de pinces, pas de plis… easy ! On plie bord à bord chaque partie. Et on oublie surtout pas de repasser ! On commence par le devant que l’on pose sur une feuille de papier : on épingle ou on pose des poids sur le tissu et à l’aide d’une règle et d’un perroquet, on trace les lignes droites et la courbe de l’encolure. On vérifie que les droites  sont bien parallèles et on trace des marges de 1 cm pour la couture. Même procédé pour le dos ! On vérifie bien que le devant et dos sont bien alignés… Si ce n’est pas le cas, on réajuste les lignes. Honnêtement, ce travail ne prend pas plus d’une heure !

Si vous souhaitez plus de détail sur l’utilisation du perroquet en couture et quelques tutos, jetez un œil chez Coupe couture (quelle mine ce site !!! ) !

Bref, un vieux vêtement peut-être décousu, re-patronner et… Vivre une deuxième vie ! Voire deux ou trois…. :))) Rien ne se perd… Tout se transforme ! :))

Desktop32

IMG_20140914_142436 (2)Bien, c’est optionnel, mais une queue de chat de n’importe quelle marque pour balayer les bouts de gomme est la bienvenue (le modèle présenté ci-dessus est une Plume :)) ! Le plus dur étant ensuite de se débarrasser des autres options du chat lorsque vous n’aurez plus besoin de son aide !!!! :)))

Bien, parlons du col en V.

IMG_20140914_142308

Quand j’ai acheté ce tissu, j’ai évidemment pensé à un biais bleu marine discret. Mais la lisière du tissu était en blanc et mettait drôlement bien en valeur les cœurs bordés de blanc. Il me restait un biais blanc, légèrement extensible que j’avais trouvé chez Fil 2000 (la bonne adresse parisienne pour le fil, les biais et les fermetures éclairs !!!), j’ai donc choisi l’option contraste et je suis super ravie de ce choix !!!! :))

Parlons technique maintenant !!!!  :))

Déjà, pour vous simplifier la tâche dans le tuto ci-joint, je vous ai dessiné le col en format réel que j’ai utilisé !

Pattern RE-BASH by Ninie Plume PDF

Concernant le tuto, il est construit à partir de la tunique BASH. Les dimensions ne sont pas les mêmes et l’encolure retravaillée. Les dimensions indiquées ne comportent pas les marges de couture. Le bas du vêtement est ouvert sur 14 cm sur les côtés latérales. Il suffit de faire un pli de 5 mm, piquer, puis un autre pli de 5mm, piquer et de coudre les côtés seulement jusqu’aux 14 cm d’ouverture. Attention, l’encolure est très profonde (c’était l’été, non d’une pipe !!! :)): si vous souhaitez une encolure plus discrète , il faudra la redessiner moins creusée ! Les encolures dans le pattern A4 sont proposées avec la ligne d’épaule que vous pouvez poser sur votre patron… Je rappelle que la tunique a une forme rectangulaire !!!! Easy !!! :)

Et le must, on oublie pas de récupérer son étiquette

pour la coudre sur sa nouvelle tunique !!!! :))

RE-BASH jusqu’au bout !!!!

IMG_20140914_184715 (2)

Pour un look moins casual, lunettes noires fumées

collier de perles et BO H&M

Et pour finir, je partage avec vous un lien youtube, dans lequel une couturière japonaise poste des vidéos pour apprendre plein de techniques couture ! J’ai crû tomber sur la caverne d’Ali Baba !!! Aucune explication orale, le concept :  mes mains ont la parole !!!! Vous allez comprendre mon enthousiasme en visionnant son tuto de la pose du biais en V ! Génialissime ! Vive les pas à pas en vidéo, bien plus clairs que les photos ou les schémas : voir le geste en live, quel gain de temps !!!! :))

Lien vidéo de ma déesse japonaise du tuto !

http://www.youtube.com/watch?v=xPd7ZJ3MsgE

mqdefault[5]

Non ? on est d’accord ? Génial !!!!

Et c’est pas fini… y’en a d’autres !

:))

Bonne fin de WE !

N°6 – 06/09/14 -

Hé hé ! Le voici, le N°6 de septembre !

the N°15 (3)

Place à Jérôme Pitt, notre libraire !

Septembre, un mois plein de belles découvertes pour tout libraire qui se respecte…

Un mois empli d’émotions, de déceptions ou de surprises inattendues.

Les rayons se remplissent, on ne sait où donner de la tête, on sait pertinemment que l’on n’aura pas le temps ou les moyens de tout acheter ou de tout … BOIRE!!!

Septembre, le mois des Foires aux vins!!! La rentrée littéraire peut donc encore un attendre…

Il va de soi pour un amoureux des livres qu’une bonne lecture ne peut se faire qu’accompagner d’un nectar de qualité… avec modération, la boisson, pas la lecture!! Je ne connais pas de libraires faisant l’impasse sur une bonne dégustation alors que j’en connais pas mal qui n’ont toujours pas fini de découvrir des romans et autres ouvrages parus au mois de Juin…

 Et quoi de mieux que quelques ouvrages, à mes yeux indispensables, que l’on soit novice ou amateur éclairé, pour s’immerger dans le monde du vin.
Desktop30

Le vin c’est pas sorcier : petit précis d’œnologie illustré d’ Ophélie Neiman chez Marabout

Un ouvrage pratique complétement indispensable tant par son ton que par sa présentation qui vous permettra de choisir votre vin ou constituer votre cave en fonction de vos goûts plutôt qu’en fonction des modes. Totalement décomplexée, la jeune œnologue nous fournit une foultitude de conseils pour dégoter et associer un vin selon un budget,un plat ou un événement particulier. Grâce à cela, vous découvrirez l’intérêt d’un verre à dégustation en fonction d’une origine viticole ou le pourquoi du comment d’un décantation réussie. Et, cerise sur le gâteau, bouchon sur la bouteille, pour briller en société ou pour tout simplement bien apprécier un vin, l’auteur, de manière très pédagogique, en fin d’ouvrage, a inséré des fiches qui décryptent les arômes des principaux cépages. Bref, un livre à mettre entre toutes les mains, même celles de votre caviste préféré…

A.O.C Amusement d’Origine Contrôlé de David Cobbold et Sébastien Durand-Viel chez Hachette Pratique

En 320 cartes, un jeu, véritable plongée dans l’univers du vin, une sorte de Trivial Pursuit  ® à la portée de tous ( à condition de s’intéresser au sujet bien entendu), source fantastique d’anecdotes et de révélations sur le monde viticole. Vous trouverez en ce coffret une manière originale et détendue, d’animer, autour d’une bonne bouteille, une soirée entre amis, amateurs de breuvages A.O.C.

Les ignorants : récit d’une initiation croisée d’Étienne Davodeau chez Futuropolis

Cet album a été le plus grand succès BD de l’année 2013. A la fois une surprise , vu le sujet, et en même temps la confirmation de l’intérêt de nos concitoyens pour la divine bouteille.
Cette histoire vraie met en scène un célèbre auteur de BD, Davodeau « himself » ( nous lui devons entre autre les albums, adaptés au cinéma de Lulu ,femme nue) et Richard Leroy, vigneron et chantre de la biodynamie ( selon le dico, « la viticulture biodynamique vise, de façon générale, à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne » bref la culture de nos grands parents…). Les deux sont amis dans la vie et suite à une conversation sur leurs métiers respectifs, ils se décident pendant prés d’un an à partager, à tour de rôle, leurs expériences professionnelles. Davodeau dans les vignes , dans les chais ou suivant des cours d’œnologie. Leroy chez l’imprimeur, chez l’éditeur, ou lors d’une séance de dédicaces. Des expériences croisées. Rapidement, les deux se rendent compte que leurs métiers, leurs passions respectives, ne sont finalement pas si éloignés que cela. Ils sont, chacun à leur manière, des artistes, des créateurs, des artisans. La BD est truffée de références au monde du vin à travers des rencontres truculentes et amicales entre épicuriens du 9° Art et génies de la vigne.Cet album est une belle façon en tous les cas de rendre accessible, pertinent et attractif le monde du vin.

Un grand Bourgogne oublié de Hervé Richez, Emmanuel Guillot et Boris Guilloteau chez Bamboo dans la collection Grand Angle

Nous sommes ici (encore) en présence d’un album qui trouve ses sources d’inspiration dans un des plus vieux et célèbres terroirs viticoles français.
Propriétaire d’un domaine dans le Mâconnais, Manu découvre un lot de bouteilles anciennes qui lui permet de déguster le meilleur vin qu’il ait jamais goûté. Il décide de replanter une parcelle avec les pieds de vigne qui ont permis de concevoir cette merveille. Menée comme la meilleure des enquêtes policières, bourrée( dans tous les sens du terme) d’une profonde humanité, cet album, sorti en cette rentrée, est à offrir d’urgence à tous les amateurs de Bourgogne… et une BD restera moins chers qu’un crû de cette même région!!!

La série Les gouttes de Dieu de Tadashi Agi et Shu Okimoto chez Glénat.
Cette série Manga, culte au Japon, est devenue, au fil de sa parution (33 tomes de sortie pour l’instant) un véritable phénomène dans le monde feutré, par moment au combien conventionnel, du vin. Cette saga nous narre par le détail la quête , quasi mystique, du jeune Shizuku Kanzaki, fils d’un célèbre œnologue, récemment décédé et propriétaire d’une collection de vins d’une grande rareté.Par testament, il donne la description gustative de douze grands vins, les douze Apôtres (Mazette!!!), ainsi qu’un treizième, le vin idéal, le breuvage absolu, les fameuses Gouttes de Dieu. Afin d’hériter de cette précieuse cave, Shizuku va devoir faire le tour du monde des châteaux et des vignobles afin de découvrir de quels vins il s’agit , dans une compétition avec un autre œnologue réputé, adopté( ben tiens!!!) par son père juste avant sa mort ( re-Mazette!!).
Plus que la trame du récit, les éléments d’œnologie, les conseils de dégustation et la grande Histoire du Vin sont les éléments qui ont emballé l’ensemble des lecteurs et qui font de cette série ( aujourd’hui achevée au Japon 44 tomes) une référence à placer entre le guide Hachette des Vins et la Revue des Vins de France.
Je suis encore une fois emballée par la sélection de Jérôme !
What ? Manga + Œnologie = série culte ????
Voilà qui aiguise ma curiosité !!!!!
:))
Alors, à pas feutrés…
Place à Ninie Plume !
La rentrée pour elle, c’est du sérieux, non mais !
Pas du tout son genre les bons vins !!!! :))
Alors en bonne maîkresse d’école, une sélection d’ouvrages
…. Pour enfants. enfin, faut voir !!! :))
Donc, la maîkresse, elle a dit que….
:))
Et si on croquait un petit goûter philosophique…
IMG_20140907_002321
Les goûters philo de Brigitte Labbé et Michel Puech chez Milan
Un délice ! A savourer que l’on soit petit ou grand. Comment aborder avec son enfant des trèèèèèèès grands thèmes avec simplicité, humour et profondeur ? Je ne connais pas de meilleurs ouvrages. le principe de chaque petit goûter est le même : un exemple proche de la vie des enfants et un développement philosophique  dans une écriture simple et accessible. Votre enfant s’interroge sur Les garçons et les filles, Dieu ou les Dieux, la vie et la mort …? Proposez lui un petit Goûter philo… :) Pour la rentrée, parmi tous les titres, je choisis toujours de lire avec mes élèves de CM : Le succès et l’échec. On peut aborder l’idée qu’il y a une différence entre ce que l’on est et son travail. Un échec scolaire ne fait pas de soi un « échec tout entier ». Cela permet de dédramatiser une « mauvaise note », un redoublement… Une vingtaine de titres sont disponibles, de quoi se régaler, donc !
Et si on découvrait un nouveau monde…
IMG_20140907_002255
Desktop31
Almanach OUroulboulouck de Claude Ponti chez Ecole des Loisirs
Bon, on le sait, Claude Ponti, on aime ou on n’aime pas (Je connais même des allergiques :)). On entre dans son monde ou pas. Pour ma part, je considère cet auteur comme un génie. Pour dire vrai, je ne suis pas certaine qu’en tant qu’enfant, j’aurais aimé les albums de Ponti. Et, au fond, je ne suis pas certaine non plus que Claude Ponti écrive vraiment pour des enfants… Sa langue est tellement complexe, sa symbolique tellement stratifiée, profonde, qu’il semble plus s’adresser à un lecteur capable de décoder son langage à plusieurs sens. Pour autant, étrangement, l’Almanach qui compte plus de 150 pages est très lisible, d’une poétique sublime, d’un humour sans limite… Il s’agit d’un véritable Almanach qui débute de Janvière (fais ce qu’il te plaire) à Jézembre (c’est fou ce que tu te ressembes) ! Une carte même nous est fournie pour découvrir cet étrange monde dans lequel les Vousôtre côtoient le Schrtrapsz (animal comme Hestible ?) ou le Kori … Cet almanach est aussi plein de bons conseils, au cas où… Comment préparer les larmes frites ? Comment élever un Doute sérieux ?… Et, enfin, des choses vraiment utiles sont en vente : « Envoyer promener ses parents« , « des hurlement de frayeurs » ou des « bisous volants » si votre amimoureux est trop loin … Il y a plus de cent pages comme cela que l’on tourne, avec surprise, avec éblouissement, avec bonheur ! Un petit conseil : dévorez-le ! Avant qu’il ne vous dévore !!! :))
 Et si on posait son oreille sur un coquillage…
Bulle…
Mon petit trésor…
IMG_20140907_002355
Si vous avez quelques soirées devant vous avant de donner ce livre à votre enfant… Plongez- vous dans l’océan avec :
Bulle (ou la voix de l’océan) de René Fallet
Bulle est un coquillage. Bulle veut voyager. La vie est un voyage. Qui n’est pas éternel… Voici donc la vie de Bulle, de son début à sa fin. On pleure un peu vers les dernières pages… Mais c’est la vie ! Et puisqu’il faut débuter, c’est une première voix qui nous accueille, qui nous cueille : « Je suis la mer. On me connaît. je suis salée. Je suis bleue quand le ciel est bleu, verte quand le ciel est….vert. Si vous me préférez rouge, je suis la mer rouge. Noire, je suis la mer Noire…. »
Et pour finir, vers la fin, Bulle dira :  » Bip, bip, Petit Pierre, ceux qui s’aiment ne se disent jamais adieu. Ils se disent à bientôt, à demain, à un de ces jours, à un de ces quatre matins. Voilà ce qu’ils se disent, quand ils s’aiment. »
A bientôt,donc !
Bonne rentrée et…
Bonne lecture !
Et au 06/10/14 !
:))
PS : Envie de partager vos lectures, une pensée, une opinion… Les commentaires seront toujours les bienvenus !!!! :)))

Lucie, concours et pochette !

Le point commun entre les trois mots cités ci-dessus : aucun et pourtant… Faisons dans l’ordre. Ma Lucie dress (RDC), je vous l’avez présentée ICI ! C’est peu dire que j’aime ce patron… Je suis totalement in love ! Ce n’est pas compliqué, je serais capable de tout découper en forme de Lucie… Je me suis raisonnée à plusieurs reprises mais pas avec ma petite robe Charleston en voile et dentelle blanche que j’avais chinée à 4 euros dans un vide grenier ! Un peu trop grande, il y a longtemps que je voulais la retailler en petit haut… Alors quand j’ai fait la connaissance de Lucie… Devinez la suite !!!! :))

Pooh Pooh bee doo !

WOW !

IMG_7903-001

IMG_7949

Cette blouse est devenue ma tenue favorite du moment ! Alors évidemment avec ce grand blanc… J’avais besoin d’un petit truc qui pimente le tout et mes sacs, mes pochettes, bien évidemment… aucun ne convenait ! A force de me promener sur Pinterest, mes tableaux préférés restent en tête de liste tous ceux qui ont de prêt ou de loin trait au  style Boho chic ! Et puis, il y a Aurélie aussi avec ses trop belles pochouettes ! Donc, il me fallait une pochette pink and flowers !

Ca tombait bien, il me restait un coupon d’un magnifique tissu acheté chez Linamorata qui avait servi pour la doublure de mon snood fourrure (pattern ICI) !

Ni une ni deux, je savais que ma pochette serait au parfum pink pivoines !!!!!

IMG_7901pochette modes et travaux

IMG_7982

Mais en revanche, ce ne que je ne savais pas alors… C’est que ma machine à coudre possédait un manuel !!!! :)) What ?!!! Yes ! Un manuel, pour ma plus grande honte, dont j’ai peu fait usage jusqu’ici… Et là ! que ne fut pas ma surprise de découvrir que parmi tous les accessoires de ma douce Janone, il y avait un guide à matelasser ! Hein ?! What (bis) ? Ce bitoniot en métal aurait une utilité ? :)) Mon cerveau a marché à mille à l’heure : vite du molleton, du tissu noir pour la doublure et une fermeture éclair. Pour créer ma pochette, je me suis servie du format A4 d’une feuille de papier auquel j’ai retiré 1 centimètre pour faire mes marges de couture. J’ai commencé par tracé les diagonales et tous les 3 cm, j’ai tracé des droites parallèles à mes diagonales. J’étais plutôt satisfaite du résultat sur papier, place à la réalisation du matelassage !!!

Desktop29

J’ai découpé en diagonale mon pattern que j’ai épinglé au tissu (1). Puis j’ai posé un pied pour fermeture éclair invisible et tout contre mon pattern, j’ai piqué ma première ligne en diagonale (2). Pour que chaque ligne soit parfaitement parallèle, j’ai vissé mon guide à matelasser pour obtenir un écart de 3 cm !(3) Il n’y a plus qu’à suivre les lignes ! (4) Un jeu d’enfant !!!! :)) Allez pour vous simplifier encore plus la tâche je vous joins demain ici le PDF du pattern ! :))

Pattern Pochette matelassée Ninie Plume –

Imprimer l’image format A4

img084

J’espère que ce petit pas à pas pourra vous servir ! Peut-être êtes-vous comme moi et vous n’avez pas encore fait connaissance de votre petit bitoniot !!??? :)

Le reste de la petite cousette, assemblage et doublage, il faut croire que c’était mon karma, vient du Modes & travaux (sept. 2014) qui vient de sortir !!!! Et devinez quoi ? Il y a un concours ! Attention dernier délai, 1ier septembre ! On envoie les photos de sa création et au pire… On risque de gagner un bon d’achat de 100 euros à valoir sur La Redoute. :))Tiens, c’est pas là que l’on trouve une capsule BASH ? Yeahhhhhhhhhhhh ! Je joue !!!! Et vous ????  :))

So cross fingers !

IMG_7937-001

IMG_7990

Pompon noir, la Droguerie

Belle soirée !!!

:))

78756350_p

Simple chic… Again.

Again, again, again…

Oui, quand j’aime, quand j’aime c’est marteau !!! :)) (Love songs, V.P)

Je vous avais parlé de ce petit bouquin Japan couture dont je suis dingue, ici : Simple Chic. Je crois qu’on a toutes une robe un peu idéale dont on rêve (rhaaaa Peau d’âne….:))… Et bien, voilà, ça y est, j’ai rencontré la robe de ma vie !!! Et nul besoin d’une baguette magique mais juste de ma très bonne cop’ du moment, ma douce Janone…. Pour vous dire, aujourd’hui vous allez faire connaissance de ma mint dress……… mais j’en ai déjà deux autres dans mon placard!!!!!!

 Voici donc, la robe d’amoûûûûr !!!! :))

My mint dress

IMG_7613-001

IMG_7618

Oui, ceci est bien une robe housse et je sais que c’est le genre de robe, ça passe ou ça casse… Mais cette robe housse a quelques atouts bien à elle : une ligne très épurée certes mais avec un petit détail au niveau de l’encolure que je vais vous laisser découvrir sur le schéma ci-dessous et des « patch Pocket » que je n’ai pas plaquées mais insérées car j’avais peur d’un effet trop lourd étant donné la densité du tissu. Car le tissu…. parlons-en tout de suite… C’ est une petite merveille de lin un peu gratté, d’une couleur vert menthe absolument sublime qui réveille tous les teints endormis ! Foi de teint endormi ! :)) Ce petit trésor de tissu vient de chez Sacrés coupons (acheté il y a 2 ans) qui ont un corner pour le lin absolument dément et d’une qualité irréprochable ! Petit truc en plus de ce tissu, il a un parfum entre l’herbe ou le foin… Un délice !!!! :))

IMG_7624

Desktop28-001

 

A la base ce patron est en fait un trèèèès grand pull over que l’on porte sur un legging. Pour ma part j’ai fait en sorte que ma robe m’arrive au-dessus des genoux, genre robe de plein été. Pour cet automne, un petit legging noir et ça passera encore pour une robe ! Mais rien n’empêche de conserver ce patron en version encore plus courte pour conserver l’idée de la robe pull… :)) Quant aux poches, j’adore la version initiale des poches patchées et la prochaine robe que vous verrez peut-être un jour qui sait, a ces poches là ! Et c’est le petit truc en plus qui twiste le tout !!!! :))

Pourquoi je conseillerais ce patron ? Très simple à réaliser, on découvre comment coudre des poches sur un vêtement grâce à quelques petites astuces et en plus, chose non négligeable dans ce petit livre, il y a plein d’autres patrons trèèèès sympas ! On peut le trouver sur le site d’Ebay Pomadour’s ou dans la librairie japonaise, Junku, à Paris.

Et en plus, c’est certainement une histoire de goût, mais cousu dans un tissu simple mais de belle qualité, cette robe est vraiment très…. CHIC ! :))

Allez, promenons-nous encore ,cheveux au vent,  dans le petit jardin qui m’est si gentiment ouvert le temps de mes photos… :))

IMG_7630-001

robe japan couture vert menthe1

Bye-bye, l’été, le panier et les gambettes bronzées…

IMG_7637-001

Bye bye certes…

Mais pas sur cette page…

Mon petit stock de cousettes d’été n’étant pas encore terminé…

Il y aura quelques beaux jours ici encore…

Ha ! Les beaux jours

Bonne soirée !

:))

Concours Modes & travaux !

En goguette ce matin, je tombe nez à nez sur un kiosque à journaux… Ouvert ! Au mois d’août autant vous dire que vouloir lire son journal, acheter du Doliprane ou manger une baguette restent des activités rarissimes et quasi impossibles à Paris ! Mais on est d’accord, le break de l’été, c’est sacré et c’est trèèèèès bien comme ça aussi ! :) Bref, en balade (et pas en quête  d’une boulangerie…),   le kiosque open,  je demande à voir le Burda au marchand de journaux et ma foi, rien de vraiment très inspirant à mon goût. Déçue, mes yeux se posent sur Modes & travaux, et parfois, il y a de très bons tutos ! Là, j’ai carrément eu deux immenses coups de cœur, d’autant plus que leur réalisation fait l’objet d’un concours !!!! A gagner un bon de 100 euros d’achat à la Redoute ! Yeahhhhhh !

A vos plumes, fils, ciseaux et Mac !

Prêts, feu… Pour le 1ier septembre !

Le Tote bag Flamant rose de Sandrine Soulabalil

tote-bag-flamant-rose

Crédit photo – Modes & travaux

Vous pouvez retrouver tout le tuto soit dans le magazine de septembre soit en ligne sur le site Mode & travaux. Le dessin du Flamant rose est à télécharger en PDF ! Le but du concours sera donc évidemment de customiser son propre Tote bag et d’envoyer les photos à l’adresse indiquée dans le magazine !

Mais si les Tote bag ce n’est pas votre truc… Place au tuto d’une pochette doublée et molletonnée. Je vous parlais ici du très bon tuto de C’est dimanche pour la rélisation du Milwaukee, on retrouve exactement le même principe et encore une fois très bien expliqué !

IMG_20140824_125157

Crédit photo – Modes et travaux

Idem que pour le Tote bag,

envoyez les photos de votre réalisation de la pochette tablette !

Alors, tentés ?

Bon dimanche !

:))

Berthe des champs…. :)

Bon, si vous avez beaucoup de mal avec Belle des champs, les pique-niques, en gros tout ce qui tourne autour des carreaux rouges et blancs : vite fermez la fenêtre que vous venez d’ouvrir parce que ce post fleure bon la baguette, le village de notre enfance et les cowboys aussi un peu… !!! :)). Il y a de cela quelques années, Isabel Marant avait sorti une collection très western avec des chemises à tomber, dont la chemise à carreaux style nappe de pique-nique… A l’époque, j’étais trop débutante en couture pour me lancer dans un projet « chemise » ! Mais j’avais quand même acheté le tissu  chez Sacrés coupons  à Paris dans le secret espoir qu’un jour…. :) Et puis de fil en aiguille… Voilà. J’ai cousu Berthes ! Ahhhhhh ! Berthes !

Berthes de République du chiffon, of course !

IMG_7817-001

IMG_7776-001

Patron imprimé dans le livre un été couture

J’ai adoré coudre ce patron et je peux vous assurer qu’il m’a permis de progresser. Pourquoi avoir choisi Berthes ? Je trouvais que c’était un excellent moyen de découvrir le montage de col de chemise et les boutonnières. Deux choses que je n’avais jamais encore réalisées ! Les explications et les schémas de Géraldine sont très clairs et je me suis en plus appuyée sur un de mes bouquins Japan Couture dont les schémas sont très détaillés. On peut aussi s’appuyer sur le déroulé d’un montage de col en photos (ça aide grandement !) de Coupe couture (une mine !). Côté boutonnière, je pensais vraiment que ce serait la croix et la bannière… Et bien finalement, j’ai fait une grande découverte :  (non pas les Amériques Annephiso :))  le manuel de ma machine à coudre ! La honte, des années sans vraiment m’y intéresser ! Par contre, c’est à vous de décider quels boutons choisir et donc quel emplacement pour vos boutonnières : chouette du calcul !!! :)).

IMG_7860

J’ai choisi la taille L qui était la plus proche de mes mensurations et la chemise tombe parfaitement même aux emmanchures ! Alléluia ! Sachant que Berthes avait tendance à arriver un peu au-dessus du nombril de bon nombre de blogueuses, j’ai ajouté 5 cm. La prochaine fois, ce sera 7 cm. J’aime beaucoup le côté un peu court devant et plus long derrière… Mais il faut avouer que montrer son nombril serait et d’un,  un pléonasme  pour une blogueuse, et de deux,  passé 40 piges, est-ce bien raisonnable  ? :)) Cette chemise a un copain idéal : le body noir à bretelles (vieux H&M, acheté en triple !!! :)) ! Au pire, on peut se coudre un body Nettie de Closet Case files pour aller avec !!! :))

IMG_7837

IMG_7845

Jean used boyfiend La Redoute – Panier en osier trèèès vintage -

C’est étrange mais je n’ai eu aucun doute sur ce tissu (attention, il faut penser aux raccords carreaux !! :). J’adore ce style frais, plein de vitalité, très Belle des champs quoi !!!!! :). L’arrivée des mauvais jours se profilant (mouafff ! On rigole), cette chemise se marie très bien avec un pull bleu marine ou noir à col V ou une jolie veste tailleur noire… De toutes façons les bras nus bientôt ne seront qu’un lointain souvenir… Sniffff !

photos berthes chemisier

Des Berthes, j’en ferai à nouveau dès le printemps prochain… Parce que pour l’instant, je n’ai qu’une envie, me coudre des chemises à manches longues dans des tissus bien chauds et douillets pour les soirées raclette  !!!!

Allez, essayons de croire encore à un été indien et à de belles ballades en campagne dans les deniers rayons de soleil bienheureux de l’automne…

IMG_7846

IMG_7826 (2)

Bon Week-end !

:))

PS : OOps !!!!! Toutes mes confuses !!!! J’ai mis un « s » à Berthe qui n’en porte pas… Serait-ce un lapsus pluriel révélateur ????!!! :)))

PS2 :  J’allais oublier de vous dire de bien prendre garde aux marges de couture (ne pas confondre la ligne côté latérale et la ligne d’enforme). Je n’ai pas choisi l’option enforme pour les emmanchures: j’ai tout simplement posé du biais ! Les erreurs de patronage sont fatales pour le pied de col qui ne coïncidera plus !!! Je sais de quoi je parle, car j’ai été obligée de découdre mon premier col, puis le re-patronner et le recoudre !!!!! Pffffff, ma patience a été mise a rude épreuve… :))

 

My Arizona dream BAG…

Voilà, il y a des projets comme celui-ci que je remettais constamment à demain, plus tard… Parmi mes Himalaya à gravir, il y avait donc le Milwaukee, le sublime pattern de C’est dimanche qui devait occuper mon été ! Donc, je me suis plongée dans toutes les étapes que je craignais et… Je n’en reviens toujours pas, mais le voici, mon sac, my Arizona dream bag !

IMG_7706

IMG_7650

Ce sac, je l’avais découvert grâce à Aurélie (What a surprise !!! :)) ! Elle a décliné ensuite le sac Milwaukee version cuir… Hum ! Hum ! :) Mon joli sac n’a pas échappé à une longue séance de photos… Il le mérite amplement ! Il tient toutes ses promesses. Le tissu, acheté dans la boutique en ligne de C’est dimanche est une pure merveille (des plumes, quoi… :)). Je m’achète rarement des tissus qui coûtent un bras… Mais là, j’avais craqué ! C’est le modèle original présenté par C’est dimanche et rien n’y faisait, je voulais mon Milwaukee comme ça !!!! :)). Du coup, j’ai aussi utilisé le coton Phildar 3 en noir ! :)) D’ailleurs, en passant, crocheter du fil noir en n°3….Ahhhh ! L’horreur, le soir à la chandelle… J’ai abdiqué. D’autant qu’une journée aux urgences ophtalmiques, merci, voilà, ça c’est fait et qu’il ne fallait pas pousser mamie dans les orties. Donc, crocheter du fil noir fin, c’est en pleine lumière !!! :)))

IMG_7693

IMG_7698

Je suis dingue de ces franges qui se balancent quand on marche, qui volent avec le vent ! Bon, par contre il vaut mieux éviter de sortir son Milwaukee par temps de pluie, parce que l’effet franges wild risque de finir en vieux chat tout mouillé avec les poils qui collent. Donc, non. :)

IMG_7711

sac arizoma dream1

IMG_7719

Haut noir, vintage h&m – Short blanc Pimkie – Vernis Essie Fifth Avenue

Bracelet Navajo argenté L’atelier 13

Oui, j’ai choisi pile le moment où le soleil a totalement disparu pour poser mon pied photo ! Haaaa, les cheveux dans le visage !!!! Quel bonheur !!! :))

N’est-ce pas Mme D. ?

Bref, parlons, CROCHET ! Yeah !

hj

 

Finalement les années passent et il faut que je me rende à l’évidence : j’ai acquis quelques compétences, enfin !!!! :). Si l’on suit parfaitement, à la lettre, le pattern de la frise, et bien finalement, il n’y a rien de compliqué ! L’étape couture est extrêmement bien expliquée : du coup, la pose de la doublure + fermeture éclair devient un jeu d’enfant ! Le petit détail qui donne un fini très pro, c’est le rectangle de tissu cousu aux deux extrémités du sac. Ne serait-ce que pour comprendre comment fonctionne une pochette doublée, c’est le projet à recommander !

Précisions côté couture : J’ai d’abord crocheté la frise et ensuite, j’ai retracé un peu le patron pour que la frise crochetée et le sac coïncident parfaitement ! Merci Aurélie !!!! Sinon, on risque se retrouver avec une bande trop longue ou courte…

Bien ensuite, il y a l’étape franges ! Je n’avais qu’un mot pendant toute une soirée : quarante ! Quarante centimètres à couper une centaine de fois… Rhaaa ! L’ennuiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Bon heureusement, il y avait le crochetage des franges pour me réveiller (Tu parles Charles !!!! :)).

J’ai donc aussi appris à crocheter des franges grâce à ce tuto de C’est Dimanche qui devait être inclus dans le pattern mais a été oublié, donc ne cherchez pas le schéma, il est  ! :))

Bien, il nous reste à parler du rendu bien lisse des franges…. Heu, bin moi, mes fils, ils étaient tout frisottés et s’emmêlaient sans arrêt. Donc, après avoir un peu réfléchi, l’idée m’est venue de traiter les franges comme mes cheveux : il fallait les lisser au fer ! Au fer à repasser ! Donc, petit tuto pour de jolies franges  bien lisssssses rien que pour vous !!! :))

sac arizoma dream4

sac arizoma dream5

Belle soirée à vous !

A bientôt !

:))

PS : photo montage/collage trouvée sur Pinterest d’origine inconnue…

 

The low back of the black dress !

Connaissez vous Heather Lou ? C’est une très talentueuse conceptrice de Patterns, the Closet case file, qui vit à Monréal . Elle a lancé le fameux Bombshell swimsuit et à sa suite cet incroyable pattern Nettie qui nous permet de faire à la fois des body, des hauts avec des décolletés plongeants ou non, des manches ou pas….et… et…. une robe ! J’ai eu un big, big crush pour la robe toute simple, près du corps avec une découpe plongeante dans le dos, the low back !

So ! Say hi to ma Nettie Dress !

And its low back !!!!!!!

IMG_7019

IMG_7018

Ce patron, je le rêvais ! C’est une merveille de pureté en noir… et si, comme moi vous êtes un peu ronde des fesses… C’est plutôt rare, mais ce patron nous met en valeur. Soyons clair, cette robe est carrément sexy et pour une fois, ça fait du bien d’avoir une jolie pièce très féminine qui dévoile sans trop en faire… :)

IMG_7102IMG_7078

J’ai taillé ma Nettie en taille 8 pour mon 38/40 et c’est nickel ! Les emmanchures pourraient être un peu élargies et les bretelles moins larges mais c’est vraiment pour pinailler !

robe black back dress1

IMG_7117-001IMG_7112 (2)

Bon, il reste plusieurs choses à régler : le soutif avec ce genre de robe c’est la galère : s’il se voit ça gâche tout le bel effet de ce type de robe ( vous imaginez Mireille Darc dans sa sublimissime robe noire avec, allons, soyons sérieux !!!! ). Perso, étant ronde du bas mais pas du haut, c’est presque « je m’en fiche, pas besoin », la robe étant noire dans un jersey assez épais… Mais bon, il faut avouer, qu’un soutif avec les fameuses bretelles très compliquées qui descendent en bas du dos seraient pas mal… We’ll see ! Deuxième chose qui ne cesse de tourbillonner dans ma tête : je fais quoi maintenant avec mon pattern ?

robe black back dress

 Un body ? Avec quelles manches ?

Un jersey, noir ou à motifs ?

C’est d’ailleurs comme ça que j’ai connu Nettie Dress, grâce au body de Jolies Bobines ! Ce type de vêtement peut faire peur à coudre : que nenni ! Heather Lou propose des sewalongs géniaux et hyper clairs des étapes qui peuvent paraître complexes ! Clic, clic !

 

PART-9-HEADER

 

Bon et alors, la question qui brûle les lèvres : les bretelles, elles tombent tout le temps ?

NAN !!!!!!!!!

La preuve, on fait ce qu’on veut

avec sa Nettie dress !

IMG_7013

Version animée, une fois n’est pas coutume !!!!

:)))

black dress

 Belle soirée !

:))

PS : Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon je serais morte sur le coup ce dimanche matin de shooting photo ! Oui, Mme D, j’ai largement payé de ma personne ce post ! Imaginez, une fille à 8h30 du matin dans une rue parisienne en robe noire au décolleté dos low back et qui se photographie toute seule comme une grande avec son appareil sur pied, je vous laisse imaginer le trouble à l’ordre public que j’ai pu générer !!! :)) Bon, j’exagère un peu…. Voire même ça a fait sourire un paquet de monde et mit de la bonne humeur jusque chez mon boulanger :)) … Et notamment, cet improbable groupe de dizaines de japonais égarés et légèrement ébahis ! Et oui, ça, c’est PARIS ! :))

ô captain, my captain…

Sucez la moelle de la vie mais n’avalez pas l’os.

Le cercle des poètes disparus, John Keating.

4f23b505dc7f1097bbccc9dae261b86a

 That was Robin Williams, on Nov. 11, 1979, as “Mork”.

J’avais 17 ans. Tu es probablement l’homme qui a le plus compté cette année là de ma vie. J’ai vu des dizaines de fois  ce cercle des poètes et c’est toi qui disparais aujourd’hui. Avec toi, tu emportes cette ado qui commençait à aimer les mots, ses premiers baisers et ce sentiment que la vie était éternelle. Je ne sais dans quel paradis tu as été te cacher, à quel enfer tu as voulu échapper… Mais en moi, il y a de toi… Ô moi, Ô toi, Ô la vie…

 Écoutez ce que dit Whitman : « Ô moi ! Ô vie !… Ces questions qui me hantent, ces cortèges sans fin d’incrédules, ces villes peuplées de fous. Quoi de bon parmi tout cela ? Ô moi ! Ô vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ?

Sadly… Goodbye Robin Williams.

Blouse Viviane…

Haaaaaaaaa ! Blouse viviane ! Made in République du chiffon…. Tu avais tout pour me déplaire… Un air trop sage, un col trop étroit (je hais tout vêtement qui me serre le cou…) et une sorte de plastron matelassé pour bien épaissir ma silhouette déjà que… Voilà, on aurait dû, toi et moi ne  jamais se rencontrer. Oui mais voilà, je voulais exactement me refaire une blouse comme ma blouse en dentelle H&M… Et je suis tombée sur  les versions d’Aurélie et Nathalie qui ont fini par me convaincre (il faut savoir que j’avais juré : « Moi, un pattern en PDF, jamais !………  Raté ! :))

Oui mais voilà, comme dans toutes les belles histoires d’ amuuuuuur, il y a le mythe fondateur du couple, comme celui du :  » On s’est détesté dès que l’on s’est vu ! » Hum, hum…. Et puis la suite, on la connaît ! :)).

Bref, Viviane, Viviane, Viviane… I love yuuuuuuuuuuuuuuu !

Allez, décryptons tout cela…

Attention certaines images peuvent choquer… ***

So Loose your blouse Viviane, please ! :))

IMG_6979 (2)

IMG_6879 IMG_6829-001

Bien, parlons couture, ça nous changera… Viviane  a été taillée en 40, déjà c’est pas mal pour un effet loose escompté… Bin, en fait l’effet loose, il vient surtout avec les fronces parce que sinon… Attention, j’avais prévenu, on avait tout pour se détester… Les emmanchures sont vraiment étroites… Obligée de retailler 1cm (en fait, il faudrait même 2 cm en moins pour plus d’aisance… Mais bon, ça passe et ça ne serre pas vraiment ! Coquine va !

IMG_6789

haut viviane republique du chiffonLes déboires s’arrêtèrent-ils là ? Mais non, que diable !!!! Là par contre, Ma petite Sardine argentée préférée, alias Nathalie, nous avait prévenues : les pinces sont très hautes… Avis aux grandes filles et au long buste ! (oui, j’en ai déjà parlé ici mais il faut que je le redise, j’ai trop de la chance… Non seulement, je ne suis pas grande mais en plus j’ai un buste long !!! Non solumSed etiam… yeah ! Rock ton post avec un peu de latin !!! :))).

Donc, je disais, les pinces ! Là, c’est de 4 cm pour ma part qu’il aurait fallu les abaisser ! Mais ça, c’est le défaut des bébés couturières qui ne prennent pas assez le temps de vérifier… Ne serait-ce qu’à l’aide d’autres modèles cousus pour comparer… Ce qui peut mettre la puce à l’oreille. Ainsi, me voilà prévenue pour les prochaines fois… Car…

I love yuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu, Viviane !

haut viviane republique du chiffon2

 IMG_6809

haut viviane republique du chiffon1

Ce que je devrais beaucoup aimer aussi, outre le passage chez l’ophtalmo, le dentiste… C’est le coiffeur, parce que là, le look Farrah Fawcett, avec frange qui suit la ligne du vent (mois d’août ??!!!… ) c’est cool pour les californiennes des 70’s qui courent en short mais là…………..  Zut, je dirais en substance.

Voilà. Sinon, à part quelques rares digressions, je pense que tout a été dit sur Viviane made by République du chiffon que je ne quitte plus  !!!!!!!!!

Bon, ceux qui me suivent un peu auront peut-être reconnu le tissu que j’avais utilisé pour ce haut bustier cousu en 1900… :)) J’adore ce wax, acheté chez Reine : L’imprimé est magnifique et le tissu a un côté nacré qui brille au soleil ! Wow ! Hélas, ça y est le coupon est terminé… Snifff ! Heureusement que j’ai mis la main sur un autre coupon Wax… Trop bôôôô ! Mais on en reparle une autre fois… :)

Bon dimanche gris et pluvieux !!!!

:))

*** Oui, c’est pas ma faute si on m’offre une très jolie plante, certes, mais aux organes fleurs hautement symboliques !!!! :))

PS : folle que je suis, l’amour est décidément aveugle, j’allais oublier de vous dire que j’ai enlevé 2 cm d’encolure parce que non aux encolures serrées et en plus j’ai ajouté une fente pour aérer encore plus ce petit haut ! La couture  décidément, c’est rigolo !

IMG_20140810_143710

N°6 – 06/08/14 -

Let me introduce you…

The  N°6

Une nouvelle chronique mensuelle chez Ninie Plume !

the N°15 (3)

Et surtout, thanks to welcome Mr Pitt, Mr Jérôme Pitt !

IMG_20140707_230845

IMG_20140707_230749

Alors voilà. Jérôme est un libraire passionné et passionnant qui oeuvre à la Griffe Noire à saint Maur des Fossés. Jérôme est aussi mon meilleur copain. Vingt ans d’amitié, c’est fou, c’est inestimable… On s’est rencontrés sur les bancs de la fac de Lettres à Bordeaux… Pas sur les sièges du premier rang… Plutôt ceux du fond, sur lesquels on rit beaucoup (trop ?… :))… On s’est vus grandir, aimer, pleurer… On s’est engueulés, réconciliés, on a cuisiné des gratins de courgettes trois fois par semaine, bus un milliard de cafés ensemble et pas que… :)  On était dingues de Fox Mulder et Dana Scully, on a partagé un grand appartement et un chat tigré soit disant psychopathe… Et comme toile de fond…

Il y a toujours eu des mots, des livres… qui traînaient aussi dans le fond de nos sacs, sur les moquettes de nos studios ou sur les coins de table de nos cafés préférés.

Aujourd’hui, on s’est enfin décidés pour faire une place ici aux livres. Tous les 06 du mois (ou autour du 06 , heu, ouais, on bosse tous les deux des fois quand même, alors dans le doute, disons vraiment, autour du 06… :)), Jérôme le libraire vous présentera ses coups de cœur probablement autour d’un thème… ce sera l’œil vif du libraire, le vrai, le livraire quoi ! :). Moi, c’est juste la fille qui aime lire… La dilettante. Celle qui se délecte…

Le N°6,  un credo : retrouver le plaisir du  » Faut que tu lises ce bouquin !!!!!!! ? « . Mes plus grandes découvertes ont commencé comme ça, par cette petite phrase, d’une copine, d’un prof, de ma mère, d’un libraire… Des trésors cachés sur nos étagères…. Et non, les livres ne sont pas des nids à poussière ou peut-être alors… des poussières d’étoiles de ces mondes lointains dans lesquels on s’abîme avec délice…

Au fait,  pas de sponsor, pas de pub, pas d’obligation.

Juste deux copains qui aiment lire.

So let’s go pour the first : N°6 !

Et on commence par le Livraire !

IMG_20140805_155600

Jérôme a souhaité rendre hommage aux femmes, aux femmes de caractère,

à des héroïnes inoubliables…

Des destins fabuleux de  femmes, parfois glorieux, souvent dramatiques… Dit-il !

JE TE VOIS REINE DES QUATRE PARTIES DU MONDE d’Alexandra Lapierre Éditions Pocket.
La grande Histoire est souvent écrite par les hommes, qui souvent ont la fâcheuse tendance d’en gommer le rôle de leurs contemporaines. Ce fut ainsi le cas en 1595 de Dona Isabel Barreto qui devint, aux temps héroïques et violents des conquistadors, la première et l’unique amirale de la flotte espagnole. Sous la plume talentueuse et fougueuse d’Alexandra Lapierre, cette biographie romanesque nous fait découvrir une femme de tête qui traversa le Pacifique depuis Lima à la recherche d’un cinquième continent, l’Australie. Elle frôlera la mort, tombera éperdument amoureuse de deux hommes, suivra, sur prés de la moitié du globe une route maritime jusqu’alors totalement inconnue à la tête d’une véritable petite armada, se reniera et fera , à l’instar d’un Christophe Colomb, des erreurs absolues. Ce pur récit d’aventure vous fait avant tout rentrer de plein pied , au côté de cette femme admirable, dans le panthéon des grands explorateurs qui ont changé la face du Monde.

LE ROMAN DE ZELDA de Therese Anne Fowler Éditions Pocket.
Loin d’avoir été trahie par l’Histoire, où elle restera comme une des figures emblématiques de l’entre deux Guerre, aussi bien dans la vieille Europe qu’au États Unis, elle l’aura été tout simplement par son propre mari. En effet, F.Scott Fitzgerald, écrivain majeur de la littérature américaine, auteur du cultissime Gatsby le Magnifique, forma avec Zelda le couple emblématique d’une Génération Perdue en littérature côtoyant dans des fêtes et autres soirées des écrivains comme Hemingway ou Dos Passos. Femme magnifique, anti conformiste, douée d’un sens absolu de la repartie, elle ouvrira à son illustre compagnon les portes de la gloire, dans un tourbillon mondain ininterrompu de ces Années Folles. Cependant, la réciproque ne se vérifiera jamais…
C’est le portrait d’une femme unique, en avance sur son époque qu’il nous est donné à lire, avec en creux celui d’une époque où puritanisme et soif absolu de liberté ne font guère bon ménage.

UN ÉTÉ AVEC LOUISE de Laura Moriarty Éditions Pocket.
Cette autre femme célèbre en est le très bon exemple. Sa frange est déjà bien là. La jeune Louise Brooks a tout juste 16 ans en 1922 et des rêves plein la tête. Celle qui deviendra une des icônes hollywoodiennes les plus célèbres s’apprête à rejoindre New York. Ses parents vont lui adjoindre les services d’une femme de vingt ans son aîné, Cora. Louise, adolescente piquante, femme enfant désarmante, ne pense qu’aux théâtres, aux clubs de jazz, aux hommes et surtout à une liberté enfin trouvée, loin d’un cocon familiale austère. Cora, pleine de principes d’éducation, veille au grain. Toute la beauté et l’attrait de ce roman ne réside cependant pas dans l’opposition évidente entre ces deux femmes, double portrait paradoxale d’une même société américaine, mais dans la façons dont ces deux êtres vont se marquer à jamais le  temps d’un été. Leur vie ne sera plus jamais la même. Portrait d’une époque, mais surtout  de femmes que vous n’êtes pas prêts d’oublier.

SANTA EVITA de Tomàs Eloy Martines Pavillons Poche.

Un autre femme que vous ne risquez pas d’oublier, une fois la lecture de ce roman argentin, le plus vendu au monde, achevée. Evita Peron a eue une vie qui fut un roman. Épouse, voire égérie, du général Péron, elle fut, malgré une courte vie, une première dame sulfureuse, adoré malgré cela par les petites gens. Le roman de Martinez oscille de manière permanente entre la grande Histoire et une belle propension, presque comique, aux ragots. Nous sommes loin de la version musicale, hagiographique, et hollywoodienne, avec dans le rôle titre Madonna. Et pourtant, vous ne pourrez vous empêcher d’avoir de l’empathie pour cette femme qui marqua à jamais l’ Histoire de l’ Argentine.
Tous ces livres sont dans des formats de poches, faciles à glisser dans des bagages, sacs et autres valises. Partez en vacances avec ces femmes, qui, chacune à leur manière, ont changé le monde et l’ont mené l’espace d’une vie.
IMG_20140715_190530-001

Walden ou la vie dans les bois d’ Henry David Thoreau (L’Imaginaire Gallimard – 12€)

Je me suis donné un thème d’été : la contemplation. Quand les heures semblent plus longues, on peut retrouver le temps de s’arrêter sur un paysage, une phrase, une sensation. Vous avez peut-être adoré comme moi Into the Wild… Voici donc une version d’un autre siècle mais dont on retrouve le même souffle, la même aspiration pour une vie sauvagement libre… La fin tragique en moins…Henry David Thoreau, auteur américain, décide de se retirer pour un temps pour construire sa cabane près d’un lac et de vivre du travail de ses mains. Un voyage immobile :  « Je ne lus pas de livres le premier été ; je sarclai les haricots. Que dis-je ! Je fis souvent mieux que cela. Il y eut des heures où je ne me sentis pas en droit de sacrifier la fleur du moment présent à nul travail, soit de tête, soit de mains. Quelquefois par un matin d’été, ayant pris mon bain accoutumé, je restais assis sur le seuil ensoleillé du lever du soleil à midi, perdu dans mes rêves…  »  Je vous laisse continuer seul , et si les descriptions ne sont pas votre tasse de thé, Walden est certainement l’un des livres dont on peut le plus corner les pages pour y retenir une pensée :  » J’avais dans ma maison trois chaises : une pour la solitude, deux pour l’amitié, trois pour la société. »

Far West I et II – La piste de l’Ouest et Le grand retour ( Phébus Edition, Libretto – 12€ chaque volume)

Et si vous souhaitiez voyager dans des paysages encore plus vastes, engagez vous dans les pas de Lewis et Clark pour une traversée d’Est en Ouest des Etats Unis. C’est les USA mythiques que l’on traverse, un aller retour qui durera deux ans le long du Missouri. On y croise tous les grands noms de ce XIXème siècle, de Jefferson aux  Nez percés aux Black Buffalo… De ce nouveau Monde  qui va bientôt disparaître…

The end !

J’espère que cette chronique vous plaira…

Nous vous disons donc, à bientôt…

Autres thèmes à venir pour le :

06/09/14

:))

PS : Dans la sélection de Mr Pitt, j’ai un immense coup de cœur pour « Je te vois reine des quatre parties du monde »… Une superbe découverte ! Et vous, un coup de cœur ? Un destin d’héroïne(s) que vous aimeriez partager ? N’hésitez pas à laisser un commentaire… :))

Défi Vintage {1}

Vous vous souvenez sans doute de feu « défi 13″ auquel on pouvait participer chaque mois : ultra motivant et une mine d’idées. Bref, nous étions tous tristes de son arrêt. Snifffff. Et bien, Kat a eu la bonne idée de proposer une rencontre tout au long de l’année : Le défi Vintage ! Le principe est vraiment très sympa et original. Kat a trouvé chez Emmaus une encyclopédie de couture qui regorge de patrons vintage. Elle se propose de nous donner le patron en PDF et à nous de réaliser notre version dudit Pattern !!!! :)) . Je ne sais pas vous, mais moi l’idée m’enthousiasme ! Seul hic ce mois-ci pour ma part, trop de boulot, des vacances et une imprimante qui a décidé de ne pas vouloir imprimer les PDF ! Bref, je ne sais si j’aurai le temps de faire ce projet d’ici peu mais on a le droit d’être un peu en retard !!!! :)) . Donc, si vous souhaitez participer tout est encore possible ! C’est ICI, au Cheap but chic de chez Kat ! Et le prochain défi est en marche…. :)

DEFI-VINTAGE-1

Pour vous donner envie, voici le projet à réaliser :

Desktop26

Jolie, non ?

Merci encore à Kat pour ces défis

et pour toute la masse de travail que cela représente !

Et si vous voulez voir les magnifiques créations des robes tabliers

des couturières participantes…

C’est toujours, ICI !

Partantes ?

:)))

A demain pour un petit truc qui me tient à cœur….